Recyclage des panneaux solaires : plus facile qu’on ne le dit !

Recyclage des panneaux photovoltaïques

Le Guide Complet 2019

Laura In Sun We Trust
par Laura.
Mis à Jour le 21/08/2019
durée : 5 mins

Vous êtes nombreux/ses à vous questionner sur le recyclage des panneaux solaires.

Il faut dire que les idées reçues sont tenaces.

C’est pourquoi je souhaite aujourd’hui vous présenter la filière française du recyclage des panneaux solaires dans les moindres détails.

Processus, quota de recyclage, points de collecte… 

C’est parti !

bénéficiez des nouvelles aides et réduisez vos factures

CONTENU DU GUIDE

Cliquez sur un élément ci-dessous pour consulter directement ce qui vous intéresse.

CHAPITRE 1 :

Comment recycle-t-on un panneau solaire ?

Composition d’un panneau solaire


Avant toute chose, il est important de regarder la composition d’un panneau solaire.

Un panneau photovoltaïque est composé :

  • D’un cadre en aluminium ;
  • De verre (75%-80%) ;
  • De cellules ;
  • De plastiques ;
  • De connexions en cuivre et/ou en argent
  • Et de silicium, de type cristallin pour 90 % des panneaux solaires.

La séparation et le tri des éléments


La principale difficulté du recyclage des panneaux solaires cristallins réside dans la séparation des différents constituants.

En France, l’usine de recyclage Veolia a mis au point un procédé unique et redoutablement efficace :

① On commence par retirer le cadre en aluminium mécaniquement, ainsi que le boitier de jonction et les câbles.

② Les panneaux sont ensuite découpés en lamelles et passent dans une série de broyeurs. 

③ Au fur et à mesure des différents broyages, on sépare et récupère (dans l’ordre) le verre, les composites, le cuivre et le silicium.

④ Enfin, chaque élément récupéré au cours du broyage est acheminé dans sa propre filière de recyclage.

Comment sont réutilisés les éléments recyclés ? 


Le quota moyen de recyclage d’un panneau solaire photovoltaïque est de 94,7 %. Une grande partie des constituants d’un panneau solaire ont ainsi une seconde vie.

Le verre : 

Le verre est facilement recyclable à l’infini. On l’utilise pour faire de la fibre de verre, des produits d’isolation, ou encore des emballages en verre (pots et bocaux par exemple).

L’aluminium : 

L’aluminium contenu dans le cadre est également recyclable à l’infini. Il est donc refondu pour constituer de nouveaux objets (cannettes alimentaires par exemple).

Le silicium : 

Le silicium quant à lui peut être réutilisé jusqu’à 4 fois : il est alors utilisé pour fabriquer de nouvelles cellules photovoltaïques ou est fondu et intégré dans un lingot. Matériau semi-conducteur très performant, les tranches de lingot de silicium sont ensuite utilisées dans la fabrication de tout type d’appareil électronique.

Le plastique : 

Le plastique est refondu pour produire de nouvelles matières premières, ou brûlé pour générer de l’électricité.

Le cuivre et l’argent :

Les éléments présents en plus petites quantités, comme le cuivre et l’argent ont besoin d’un traitement spécifique : ils sont séparés mécaniquement et chimiquement avant d’être fondus et réutilisés.

Vous l’aurez compris, le recyclage d’un panneau solaire cristallin est une technique parfaitement maîtrisée

Crédit photo : Sciences et avenir

CHAPITRE 2 :

Et les autres types de panneaux solaires ?


Les 10 % de panneaux solaires du marché restants sont dits « à couches minces ».  

Ils sont constitués de silicium amorphe ou d’autres matériaux semi-conducteurs complexes (indium, gallium, sélénium, etc).

Qui dit composition différente dit également recyclage différent. 

A l’inverse des panneaux solaires cristallins, leur processus de recyclage nécessite un traitement chimique.

Une fois ce dernier réalisé, les panneaux solaires sont broyés pour en extraire les matériaux.

Ils sont ensuite retraités afin d’obtenir des matériaux secondaires.

Vous avez peut-être entendu dire que les panneaux solaires utilisaient des terres rares.

Effectivement, certains utilisent des matériaux un peu moins répandus que le silicium. Pour autant ce ne sont pas des terres rares, dont la définition est relativement stricte.

De plus, cela ne concerne qu’environ 10 % des panneaux solaires présents sur le marché photovoltaïque.

Bref, les panneaux solaires ne sont en rien concernés par les terres rares.

CHAPITRE 3 :

Qui recycle les panneaux solaires en France ? 


En 2007, les acteurs de l’industrie photovoltaïque ont créé PV Cycle, un éco-organisme à but non-lucratif.

Sa mission ? 

Assurer la collecte de tous les types de panneaux solaires photovoltaïques pour les recycler, et ce quelle que soit leur marque ou leur technologie.

PV Cycle met ainsi à disposition plus de 200 points de collecte de panneaux solaires usagés dans toute la France et les achemine jusqu’à son usine dédiée, gérée par Veolia. 

Auparavant, les panneaux solaires étaient traités en Belgique où seul le verre était recyclé, faute d’usine spécialisée en France.

Mais tout a changé depuis Juillet 2018.

En effet, après avoir remporté l’appel d’offres lancé par PV Cycle pour « le traitement et la valorisation des panneaux solaires », Veolia a construit près d’Aix-en-Provence un complexe révolutionnaire.

C’est la première usine de recyclage à grande échelle de panneaux solaires utilisant le processus présenté juste au-dessus. 

recyclage des panneaux solaires

Dans le domaine du recyclage de panneaux photovoltaïque, l’Europe se défend bien : l’Asie et l’Amérique du Nord, principaux producteurs de panneaux solaires, sont plutôt en retard dans ce domaine.

Il faut dire que contrairement à d’autres secteurs, l’industrie photovoltaïque française n’a pas attendu d’être submergée pour investir dans le recyclage.

Les panneaux solaires ont une durée de vie moyenne de 40 ans. En France, le nombre d’installations de panneaux photovoltaïque a réellement augmenté à partir de 2010.

On a donc encore le temps avant de voir la première grande vague de panneaux solaires à recycler, mais la filière de recyclage est d’ores et déjà prête !

CHAPITRE 4 :

Ça coûte combien ?



Le recyclage des panneaux solaires des particuliers est financée grâce à l’éco-participation.

En France, les fabricants, importateurs, distributeurs ou propriétaires de panneaux solaires payent une redevance, liée à l’éco-participation.

Son montant diffère selon le type de panneaux solaires ainsi que son poids.

En moyenne, cette redevance est de 0,70 € par panneaux. Son montant est calculé selon l’actuel coût de recyclage d’un panneau, et est revu chaque année.

Les décisions concernant l’éco-participation, notamment le montant de la redevance, sont prises par un Comité dédié qui représente les différents acteurs de l’industrie photovoltaïque.

Pour le recyclage des grands parcs photovoltaïques au sol, c’est un peu différent.

Il est intégralement financé (démantèlement et transport compris) par la revente des métaux constituants leur cadre ou structure.

CHAPITRE 5 :

Quel cadre législatif pour le retrait et le recyclage de mes panneaux solaires ?

Cadre législatif du retrait de vos panneaux solaires


Vous souhaitez retirer vos panneaux solaires de votre toiture ? L’arrêté du 9 Mai 2017 clarifie et simplifie encore la démarche pour les possesseurs de panneaux solaires.

Ce dernier précise en effet « le producteur est tenu de récupérer les éléments de son installation (système photovoltaïques et éléments assurant la transmission et la transformation du courant électrique) lors du démantèlement et à les confier à un organisme spécialisé dans le recyclage de ces dispositifs. Le cas échéant, il acquitte les frais de recyclage demandés par cet organisme ».

Le terme producteur désigne ici le producteur d’électricité photovoltaïque, c’est-à-dire la personne qui possède les panneaux solaires sur sa toiture ou sur son terrain.

Concrètement, après de très longues années de bons et loyaux services, vous souhaitez remplacer vos panneaux solaires par des neufs ? 

Installateur pose panneaux solaires

C’est une bonne idée car :

  • En remplaçant vos anciens panneaux solaires dont le rendement a diminué au fil des années par des nouveaux, vous continuez de faire d’importantes économies sur votre facture d’électricité ;
  • De plus, la puissance des panneaux solaires devrait augmenter au fur et à mesure des années. Vos nouveaux panneaux vous offriront donc de meilleures performances ;
  • Enfin, lors du remplacement de vos anciens panneaux solaires par des neufs, votre installateur se chargera lui-même de retirer vos anciens panneaux photovoltaïques et de les déposer dans un point de collecte. 

Cadre législatif du recyclage des panneaux solaires


Le recyclage des panneaux solaires photovoltaïques est prévu par la directive européenne 2002/96/CE relative aux déchets d’équipement électriques et électroniques (DEEE). 

Elle est entrée en vigueur en Février 2003 et correspond au décret n° 2014-928 du 19 août 2014 dans le droit français. 

Elle étend le principe de la Responsabilité Elargie du Producteur (REP) aux panneaux photovoltaïques.

Cette directive européenne est régulièrement mise à jour.

bénéficiez des nouvelles aides et réduisez vos factures

Maintenant, c’est à vous


Vous savez maintenant tout sur le recyclage des panneaux solaires en France.

Saviez-vous que la France était si performante dans ce domaine ? 

Connaissiez-vous la composition d’un panneau solaire 

Je vous laisse me répondre dans la section des commentaires, ci-dessous 😊