Tarif d’Achat Photovoltaïque : Dernier trimestre 2018

[Guide Complet]

Florian Gabriele Growth Marketing In Sun We Trust

par Florian Gabriele.

Mis à Jour le 31/10/2018


Le tarif d’achat de l’électricité photovoltaïque évolue tous les trimestres.

Et les nouveaux tarifs applicables du 1 octobre au 31 décembre 2018 pour la vente totale ou l’autoconsommation avec vente du surplus sont maintenant connus.

Si vous en avez marre de tomber sur des sites qui ne mettent jamais à jour leurs prix, vous êtes au bon endroit.

Ici, on vous indique les prix à jour et on vous explicite même le pourquoi de ce tarif d’achat.

Vous êtes pressé(e) ? Alors c’est parti !

 

 

CONTENU DU GUIDE :

 

 

 

CHAPITRE 1 :

Tarif d’Achat Photovoltaïque : Définition

Pourquoi existe-t-il un tarif d’achat pour l’électricité photovoltaïque ?


La part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie de la France a atteint 16 % en 2016.

Cela représente une augmentation de près de 7 points de pourcentage sur les 10 dernières années.

Toutefois, nous sommes encore loin d’avoir atteint les « objectifs ambitieux » que s’est fixés la France durant l’Accord de Paris et le Plan climat.

En effet, la France souhaite atteindre un objectif de 23 % d’énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie à horizon 2020 et un objectif de 32 % à horizon 2030.

Mais comment la France compte-t-elle atteindre ses objectifs ?

Elle a mis en place des outils de soutien afin d’accélérer le déploiement des énergies renouvelables en supprimant certains verrous technologiques ou technico-économiques.

Cela se traduit par un soutien de l’État soit durant la phase de recherche et développement, soit en phase d’industrialisation.

Le niveau de cette aide vise à permettre aux producteurs d’électricité verte de couvrir les coûts de leur installation en assurant une rentabilité normale de leur projet.

En effet, la rentabilité des installations est un élément indispensable au bon développement de la filière.

 

Les dispositifs de soutien aux énergies renouvelables électriques


Que cela soit en termes de montants ou de mécanismes purs, les soutiens aux énergies renouvelables électriques ont fortement évolué ces dernières années.

Aujourd’hui, il existe deux modes d’attribution des aides :

① Le « guichet ouvert »

Ce dispositif prévoit pour toutes les installations éligibles, le droit de bénéficier d’un soutien. La liste des installations éligibles à l’obligation d’achat en guichet ouvert est définie aux articles D. 314-15 et D. 314-16 du code de l’énergie.

Ces articles précisent que les installations solaires photovoltaïques implantées sur bâtiment et d’une puissance inférieure ou égale à 100 kilowatts sont toutes éligibles à ce dispositif.

Concrètement, dans le cadre de l’obligation d’achat, tous les kilowatt-heures, abrégés kWh, injectés sur le réseau Enedis sont obligatoirement achetés à un tarif d’achat fixé à l’avance et ce, pendant 20 ans.

Les « procédures de mise en concurrence »

Ce second type de dispositif de soutien prend généralement la forme d’appels d’offre pour les installations solaires. Il est toutefois réservé aux installations d’une puissance supérieure à 100 kWc.

 

Évolution du tarif d’achat photovoltaïque


Le tarif de rachat photovoltaïque est révisé tous les trimestres par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE).

Pour cela, elle se base sur divers critères tels que le nombre de projets en attente de raccordement ou encore l’évaluation des taux de rentabilité interne (TRI) induits par le niveau de rémunération proposé.

 

 

CHAPITRE 2 :

Tarifs d’achat photovoltaïque 2018 et typologie des installations

Autoconsommation Photovoltaïque avec vente du surplus


L’autoconsommation solaire permet de produire et de consommer sa propre électricité photovoltaïque. Vous pouvez ainsi faire jusqu’à 45 % d’économie sur vos factures.

 

Maison panneau solaire autoconsommation 3 kWc intégration au bâti prix

 

Comment ça fonctionne ?

Les panneaux solaires installés sur votre toiture (ou sur votre pergola par exemple) produisent de l’électricité que vous utilisez directement pour alimenter vos appareils électriques (lumière, box internet, téléphone, chauffage, ballon d’eau chaude…)

Si vous produisez plus que vous ne consommez, vous vendez automatiquement ce « surplus » sur le réseau Enedis.

Le tarif d’achat du kWh de surplus au dernier trimestre 2018 est fixé à :

 

Puissance Tarif d’Achat du surplus
⩽ 3 kWc 0.10 €
⩽9 kWc 0.10 €
⩽36 kWc 0.06 €
⩽ 100 kWc 0.06 €

 

Vente totalité de votre production


Même si l’autoconsommation est aujourd’hui l’option privilégiée par la majorité des Français, il est toujours possible de vendre l’intégralité de votre production sans la consommer.

Dans ce cas, l’électricité produite est directement envoyée sur le réseau.

 

Panneau solaire vente totale 9 kilowatt crête maison prix

 

On appelle cela : la vente totale.

Jusqu’au dernier trimestre, il était conseillé d’opter pour la pose de panneaux photovoltaïques en Intégration au Bâti si on voulait bénéficier du meilleur tarif d’achat du kWh photovoltaïque.

Cela dit, la dernière révision de la CRE a effacé les différences de tarif d’achat en fonction du type d’installation en toiture.

Aujourd’hui, vous pouvez donc opter indifféremment pour la surimposition ou l’intégration au bâti et bénéficier du même tarif d’achat.

Le tarif d’achat du kWh de la vente totale au dernier trimestre 2018 est fixé à :

 

Puissance Tarif d’Achat du kWh en IAB ou surimposé
⩽ 3 kWc 0.1859 €
⩽9 kWc 0.1580 €
⩽36 kWc 0.1207 €
⩽ 100 kWc 0.1207 €

 

Intégration au bâti ou surimposé : comment choisir ?


Intégration au bâti : définition

Dans le cadre d’une installation photovoltaïque en intégration au bâti (ou IAB), les panneaux se substituent à la toiture et assurent l’étanchéité.

Notons que ce mode d’intégration est particulièrement intéressant si vous faites construire votre maison ou si vous faites refaire l’intégralité de votre toiture.

Dans ces cas, vous pouvez effectivement économiser en réduisant la surface de l’élément de couverture.

 

Panneau solaire photovoltaique vente totale intégration au bâti

 

Surimposition : définition

Dans le cas de la surimposition, les panneaux solaires sont simplement installés au-dessus de votre toiture et ne se substituent pas au toit.

L’intégration des panneaux en surimposition présente plusieurs avantages :

  • Certains systèmes de pose en surimposition permettent l’installation de panneaux solaires sur des toitures amiantées, ce qui est absolument impossible dans le cadre de l’intégration au bâti.
  • La surimposition est moins onéreuse que l’Intégration au bâti (IAB). En effet, retirer l’élément de couverture afin d’y intégrer les panneaux solaires engendre un surcoût qui peut être évité avec une installation en surimposition.
  • Enfin, les panneaux solaires en surimposition sont mieux aérés, ce qui évite la surchauffe donc une production plus importante.

 

Panneau solaire photovoltaïque monocristallin européen sur toiture maison

 

Cas particulier, les installations au sol


Je vous parlais plus tôt des dispositions aux soutiens des énergies renouvelables : le guichet ouvert et la procédure de mise en concurrence.

Tandis que les installations en toiture bénéficient généralement de la première option, les installations au sol bénéficient exclusivement de la procédure de mise en concurrence.

Ainsi l’électricité produite par les panneaux solaires installés au sol ne peut être vendue à EDF que par le biais d’un appel d’offre.

Or, ces derniers sont souvent réservés aux professionnels.

Pourquoi ?

Simplement car vous n’aurez pas la possibilité de remporter un appel d’offre si votre installation a une puissance inférieure à 1 MWc.

Une telle puissance représente une installation d’une superficie de près de 2 hectares (soit 3 terrains de football).

 

La vente totale de sa production d'énergie solaire permet de gagner d'importants compléments de revenus. 

 

 

CHAPITRE 3 :

Montant de la prime à l’autoconsommation


Difficile de parler du tarif d’achat de l’électricité sans parler de la prime à l’autoconsommation.

Pourquoi ?

Car tout comme le tarif d’achat photovoltaïque, la prime à l’autoconsommation peut être révisée tous les trimestres.

Cette aide de l’État est uniquement indexée sur la puissance de l’installation.

Le montant de l’aide à l’autoconsommation au dernier trimestre 2018 est de :

 

Puissance Montant de l’aide par kWc
⩽ 3 kWc 390 €
⩽9 kWc 290 €
⩽36 kWc 190 €
⩽ 100 kWc 90 €

 

Pour bénéficier de cette prime à l’investissement, votre système photovoltaïque doit :

  • Être installé de manière parallèle à votre toiture

OU

  • Être Installé sur une toiture plate ;

OU

  • Remplir une fonction d’allège, de bardage, de brise-soleil, de garde-corps, d’ombrière, de pergolas ou de mur-rideau.

ET

Doit être en autoconsommation avec vente du surplus ;

ET ENFIN

Être posé par un installateur certifié RGE.

Si vous souhaitez vous affranchir de ces conditions, vous ne bénéficierez ni de la prime ni du tarif d’achat subventionné pour la vente de votre surplus de production.

 

 

CHAPITRE 4 :

A qui vendre son électricité ?

EDF Obligation D’achat


Depuis la loi du 10 février 2000, EDF est mandaté par l’État pour acheter l’électricité photovoltaïque aux producteurs particuliers comme professionnels.

EDF Obligation d’Achat, ou EDF OA, est donc le service qui gère les contrats d’achat d’énergie si votre installation est éligible au dispositif « guichet ouvert ».

C’est donc auprès de ce service que vous pouvez obtenir un contrat vous permettant de bénéficier des tarifs d’achat fixés par la loi.

Et c’est à ce même service que vous adresserez vos factures pour recevoir le règlement de l’électricité que vous aurez vendue.

 

Les fournisseurs d’énergie alternatifs


Il est aujourd’hui possible de vendre l’intégralité ou le surplus de votre production à des fournisseurs d’électricité alternatifs.

Notez que si vous souhaitez faire cela, vous devrez tout de même ouvrir un dossier avec EDF OA qui le transfèrera par la suite à l’acteur auquel vous souhaitez vendre votre électricité.

Il est donc probable que vous restiez entre 9 et 12 mois en relation avec EDF OA.

Suite au transfert, il n’est pas sûr que vous puissiez bénéficier du tarif d’achat subventionné par l’État.

Toutefois, vous pouvez espérer vendre votre surplus entre 0.03 et 0.10 € par kWh.

Il est donc probable que votre installation soit moins rentable.

Cependant, le fait que de plus en plus de fournisseurs d’électricité acceptent d’acheter l’électricité photovoltaïque est un signe fort.

Cela corrobore l’hypothèse selon laquelle, à la fin de votre contrat avec EDF OA, et puisque vos panneaux solaires produiront toujours vous aurez toute la liberté du monde de choisir un autre fournisseur à qui vendre votre surplus.

Vous pourrez donc continuer à autoconsommer et à bénéficier d’un revenu supplémentaire grâce à la vente de votre surplus !

 

 

Maintenant c’est à vous


Voilà, vous savez maintenant tout sur le tarif d’achat photovoltaïque et, vous connaissez également ses différents montants pour le dernier trimestre 2018.

Maintenant je me tourne vers vous.

Saviez-vous que le tarif d’achat photovoltaïque pour la vente totale était maintenant identique pour les installations en surimposition et en intégration au bâti ?

Saviez-vous également que vous pouviez vendre votre électricité à d’autres fournisseurs que EDF Obligation d’Achat ?

Dans tous les cas, faites-le moi savoir en laissant un commentaire juste en-dessous !

Tarif d’Achat Photovoltaïque : Dernier trimestre 2018 [Guide Complet]
5 (100%) 3 votes