Rénovation énergétique en 2017 : avez-vous pensé à l’énergie solaire ?

 

Chaque année, de plus en plus de particuliers se lancent dans des travaux de rénovation énergétique pour réduire leurs factures et préserver l’environnement. L’État soutient ces initiatives en accordant des aides et des subventions pour réaliser ces travaux. Vous l’ignoriez peut-être mais l’énergie solaire est éligible à des aides.

 

Des travaux de rénovation énergétique, un geste pour la planète

La France s’est donnée pour mission de renforcer son indépendance énergétique et sa croissance verte, tout en réduisant ses émissions de gaz à effets de serre. Pour cela, elle compte sur la mobilisation de tous ; les citoyens, les entreprises, les territoires ou encore les pouvoirs publics. L’objectif du gouvernement est d’augmenter de 50% la capacité installée des énergies renouvelables d’ici 2030, et de parvenir à la neutralité carbone d’ici 2050.

Les travaux de rénovation permettent de diminuer la consommation énergétique des bâtiments, maisons individuelles ou copropriétés. Engager des travaux de rénovation permet donc d’accélérer la transition énergétique, d’améliorer le confort thermique de son foyer mais aussi d’alléger ses factures.

 

rénovation énergétique économie d'énergie

 

Comment faire des économies d’énergie ?

Plusieurs types de travaux existent pour faire des économies d’énergies dans une maison ancienne ou dans une copropriété :

  • Isoler son logement : il est important de bien isoler votre habitat ou un bâtiment, notamment les murs, les combles, les toitures ou encore les parois vitrées afin de limiter les déperditions de chaleur.
  • Optimiser son système de chauffage : les chaudières sont des éléments très énergivores. Pour réduire sa consommation d’énergie, il existe des modèles très économes en énergie, comme les chaudières à haute performance énergétique, ou encore celles qui utilisent une source d’énergie renouvelable.
  • Installer un système solaire thermique : les systèmes solaires thermiques peuvent alimenter des chauffe-eaux solaires, des radiateurs à eaux ou des planchers chauffants. Cette technique permet d’économiser de l’énergie, mais aussi de réduire ses factures liées à l’eau chaude.
  • Installer des panneaux solaires photovoltaïques : l’installation de panneaux photovoltaïques permet de générer de l’électricité propre et renouvelable, et ainsi de réduire ses factures d’électricité.

 

Pour une rénovation énergique réussie, optez pour l’énergie solaire !

Installer des panneaux solaires chez soi, c’est agir pour la planète. En effet, les énergies renouvelables comme l’énergie solaire ont un taux d’émission de CO2 très faible. De plus, l’utilisation de l’eau pour cette technologie est négligeable, et évite ainsi de gaspiller notre plus précieuse ressource.

Des panneaux, pour quoi faire ?

Il existe différents types de panneaux solaires, qui ne répondent pas aux mêmes besoins :

  • les panneaux solaires photovoltaïques, qui génèrent de l’électricité pouvant être autoconsommée ou vendue à EDF ;
  • les panneaux solaires thermiques, qui génèrent de la chaleur pouvant chauffer de l’eau sanitaire, des radiateurs à eau ou un plancher chauffant
  • les panneaux solaires hybrides, ou aérovoltaïque qui combinent les deux principales utilisations mentionnées précédemment.

Bien que ces trois technologies participent à la transition énergétique, seuls les équipements thermiques et aérovoltaïques sont éligibles au Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique.

En effet, si vous optez pour des panneaux solaires photovoltaïques en autoconsommation ou pour la vente d’électricité, vous ne bénéficierez pas du crédit d’impôt. En ce qui concerne la vente totale, l’État estime que le tarif d’achat est une aide à part entière. Toutefois, si vous souhaitez autoconsommer votre électricité, il est possible de bénéficier d’une prime à l’investissement.

 

Apprenez en plus sur les aides et subventions disponibles en 2017

 Guide complet sur le photovoltaïque

 

panneaux solaires thermiques photovoltaïques

 

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique en 2017

Lorsque que l’on réalise des dépenses de rénovation énergétique en faveur de l’environnement, il est possible de toucher un Crédit d’Impôt pour le Transition Énergétique (CITE). Cette aide est destinée aux locataires, propriétaires ou occupants à titre gratuit de leur habitation principale.

Plusieurs types de travaux et matériels sont éligibles à ce crédit d’impôt comme :

  • des chaudières à haute performance énergétique, des appareils de régulation de chauffage ;
  • de l’isolation thermique avec un plancher, des volets isolants ou du matériel de calorifugeage ;
  • des équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable tels que l’énergie solaire ou hydraulique ;

Pour bénéficier de ce crédit d’impôt, il faut cependant respecter des conditions, notamment :

  • que le logement soit achevé depuis plus de 2 ans et soit votre habitation principale ;
  • quel les travaux soient réalisés par une société ou un artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

 

 

Le montant du crédit d’impôt ne pourra pas dépasser 30% des dépenses éligibles. Il est plafonné à :

  • 8 000€ pour une personne célibataire, veuve ou divorcée
  • 16 000€ pour un couple.

Pour plus d’informations sur le CITE, n’hésitez pas à vous rendre sur le site officiel du Service Public.

Les aides et subventions pour 2017

L’ANAH, Agence nationale de l’habitat accorde des aides financières lorsque que vous réalisez des travaux de rénovation de votre logement. L’installation d’un système à usage domestique utilisant les énergies nouvelles ou renouvelables, tel que l’énergie solaire, peut bénéficier d’une subvention. Cette aide est accordée sous certaines conditions, détaillées sur le site de l’ANAH.

Il est également possible de recevoir des aides de votre région, département, communauté de commune ou de votre ville. Ces aides sont rares, mais elles peuvent exister. N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès des Espaces Infos Énergie (EIE) de votre région en ce qui concerne les aides et les subventions.