Comment Réduire Votre Facture d’Électricité (Simplement) ?

Le Guide Complet 2019

Laura In Sun We Trust

par Laura.
Mis à Jour le 15/05/2019
durée : 10 mins
Comment Réduire Votre Facture d’Électricité (Simplement) ? | Guide 2019
5 (100%) 5 vote[s]

Vous l’avez probablement entendu dans les médias : le prix de l’électricité va augmenter de 5,9% cet été. Et de nouvelles augmentations sont à prévoir pour les prochaines années.

Du coup, vous êtes à la recherche de conseils pour réduire votre facture d’électricité ?

Banco, ce nouveau guide est fait pour vous !

Vous y trouverez des astuces peu connues et pourtant très efficaces pour réaliser des économies.

Vous souhaitez diminuer votre facture jusqu’à 45% ? J’ai également pensé à vous !

C’est parti !

CHAPITRE 1 :

Changer ses habitudes pour diminuer sa consommation d’électricité quotidienne


Pour réduire le montant de votre facture d’électricité, deux solutions s’offrent à vous :

  • Diminuer votre consommation d’électricité ;
  • Produire une partie de l’électricité que vous consommez.

Pour diminuer votre consommation d’électricité, il existe une multitude d’astuces, faciles à adopter.

Je suis certaine que vous connaissez les plus simples d’entre elles : éteindre la lumière lorsque vous quittez une pièce, éteindre vos appareils électroniques plutôt que de les laisser en veille, etc.

Voyons ensemble quelques autres habitudes moins connues à adopter dès aujourd’hui.

 

Se chauffer intelligemment


Le chauffage électrique est souvent l’une des plus importantes sources de consommation énergétique de votre domicile.

Pour la plupart de nos clients, il représente environ  35% de leur consommation électrique. Baisser la température de son chauffage est donc une bonne idée pour diminuer sa facture.

Alors, à quelle température faut-il régler son chauffage ?

La température idéale est de 19°C dans les pièces de vie (salon, cuisine, salle à manger…).

Si vous n’êtes pas frileux/se, vous pouvez même descendre jusqu’à 18°C.

Dans les chambres, 17°C sont suffisants.

Bien régler ses radiateurs pour réduire sa facture d'électricité

Crédit photo : geoffeg

Pourquoi cette différence ?

Tout simplement car une chambre fraîche facilite l’endormissement.

En baissant la température, vous réalisez jusqu’à 7 % d’économies  tout en vous endormant plus facilement. Que du positif !

 

Régler son chauffe-eau à la température idéale


L’eau chaude représente environ 35 % des factures d’électricité  de nos clients.

Votre chauffe-eau est donc un autre poste de consommation électrique importante.

Alors comment faire des économies sur votre consommation d’eau chaude sanitaire ?

  1. En arrêtant de vous laver ?
  2. En vous douchant dans un bidet ?
  3. En réglant correctement la température de votre ballon ?
  4. La réponse D.

Allé, partons sur la réponse C !

D’ailleurs, savez-vous à quelle température est réglé votre ballon ??

Un arrêté du 30 Novembre 2005 stipule que la température des chauffe-eaux doit être comprise entre 55°C et 60°C.

Les raisons sont multiples :

sanitaire : en dessous de 50°C, des bactéries et microbes peuvent proliférer à l’intérieur de votre ballon d’eau-chaude ou de vos canalisations ;

sécuritaire : en limitant la température de l’eau à la sortie du robinet, on limite les risques de brûlure ;

pratique : le tartre se forme lorsque la température de l’eau est supérieure à 60°C. Il peut sérieusement endommager votre chauffe-eau et vos canalisations.;

– et bien sûr économique : en réglant votre chauffe-eau a 55°c, vous vous assurez de diminuer sa consommation d’électricité, et donc de baisser votre facture.

Bien régler son chauffe-eau pour réduire sa facture d'électricité

Crédit photo : kaboompics

Pour aller plus loin :

En cas d’absence prolongée, vous pouvez mettre votre ballon d’eau chaude à l’arrêt complet.

A votre retour, au moment de le redémarrer complètement, il vous suffira ensuite de régler votre chauffe-eau à 70°C pendant environ 5 heures. Ceci à compter de son redémarrage complet, afin tuer les éventuelles bactéries présentes.

Réglez-le ensuite de nouveau à 55°C pour pouvoir l’utiliser normalement.

 

Choisir le bon abonnement d’électricité


Troisième conseil à suivre : changer de fournisseur d’électricité.

Depuis l’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence, les offres des fournisseurs alternatifs se multiplient.

Et si vous profitiez de ce changement pour choisir un fournisseur d’électricité verte ? La planète vous dira merci.

Voici un rapide récapitulatif des offres d’électricité verte en France (MAJ Mai 2019)

Prix de l’abonnement (HT) Prix du kWh (HT)
ekWateur Electricité Plus élevé que le tarif réglementé Moins élevé que le tarif réglementé
Mint Energie Identique au tarif réglementé -12% par rapport au tarif réglementé
GEG Offre Verte 100% web Plus élevé que le tarif réglementé en option Base -5% en 3 kVA et pour les puissances supérieures, par rapport au tarif réglementé
Urban Solar Energy -5 % par rapport au tarif réglementé Identique au tarif réglementé
Electricité de Provence Aucune réduction garantie par rapport au tarif réglementé -10% par rapport au tarif réglementé
Alterna Idea Vert Plus élevé que le tarif réglementé Moins cher que le tarif réglementé
Planète oui -20% par rapport au tarif réglementé (sous conditions) Identique au tarif réglementé
Enercoop Plus élevé que le tarif réglementé Identique au tarif réglementé
ilek Plus élevé que le tarif réglementé Moins élevé que le tarif réglementé

En changeant simplement de fournisseur, vous pouvez réaliser des économies, tout en consommant une électricité plus propre.

 

La combinaison gagnante pour payer son électricité encore moins chère


Vous trouvez le tarif heures pleines – heures creuses intéressant ? Il existe une solution encore plus avantageuse.

Installer des panneaux solaires, en gardant le tarif de base.

Prenons un rapide exemple avec M. Dubois, M. Martin et Mme Jacquet.

Tous trois ont une facture d’électricité similaire, qui se découpe de la façon suivante :

  • Chauffage : 35% de la facture ;
  • Chauffe-eau : 35% ;
  • Electroménager (lave-linge, four, plaques de cuisson, TV) : 30% ;
  • Lumière : 10%

M. Dubois souscrit l’abonnement d’électricité Heures Pleines / Heures Creuses. Il a donc programmé tous ses appareils électroménagers et son chauffe-eau pour qu’ils fonctionnent la nuit.

M. Martin possède des panneaux solaires et souscrit un abonnement d’électricité Heures Pleines / Heures Creuses. Il a donc programmé ses appareils électroménagers pour qu’ils fonctionnent lorsque que ces panneaux solaires produisent de l’électricité. Quand ses panneaux solaires ne produisent pas assez d’électricité, les appareils de M. Martin consomment l’électricité du réseau au tarif plein, donc à un tarif élevé. Pas très intéressant donc.

Mme Jacquet possède elle aussi des panneaux solaires et souscrit un abonnement d’électricité selon le tarif de base. Comme M. Martin, Mme Jacquet a programmé ses appareils électroménagers pour qu’ils fonctionnent la journée et ainsi utiliser en direct l’électricité produite par ses panneaux solaires. Lorsque qu’ils ne produisent pas assez d’électricité, ses appareils consomment l’électricité du réseau, au tarif de base.

Et oui : les panneaux solaires combinés à un tarif d’électricité de base sont la combinaison gagnante. Bravo Mme Jacquet.

 

Abonnement électricité choisis Appareils consommant de l’électricité le jour Appareils consommant de l’électricité la nuit
M. Dubois Tarif Heures Pleines / Heures creuses Chauffage
Tarif HP = 0.1579€
Chauffe-eau
Electroménager
Lumières
Tarif HC = 0.1228€
M. Martin Tarif Heures Pleines / Heures creuses Chauffage
Chauffe-eau
Electroménager
Coût du kWh produit = 0.08€ OU tarif HP en complément = 0.1579€
Lumières
Tarif HC = 0.1228€
Mme Jacquet Tarif de base Chauffage
Ballon d’eau chaude
Electroménager
Coût du kWh produit 0.08€ OU tarif de base en complément  = 0.1452€
Lumières
Tarif de base = 0.1452€

Pour mieux comprendre ce tableau :

  • Le coût de revient du kWh produit par vos panneaux solaires est en moyenne de 0.08 €.

 

Suivre sa consommation électrique grâce au compteur Linky


Bien souvent critiqué, le compteur Linky offre en réalité des avantages très intéressants.

Linky est ce qu’on appelle un compteur communiquant. Cela veut dire qu’il peut envoyer vos données de consommation électrique à votre fournisseur d’électricité et à votre gestionnaire de réseau.

Cela permet entre autres de faire le relevé de compteur sans que votre présence ou celle d’un agent Enedis soit nécessaire.

Mais surtout, grâce à Linky, vous pouvez suivre votre consommation électrique quotidiennement, demi-heure par demi-heure.

suivre sa consommation électrique sur linky pour réduire sa facture d'électricité

Selon une étude réalisée pour le Conseil Mondial de l’Energie et l’ADEME, « une information individualisée et régulière du consommateur peut engendrer une économie d’électricité allant de 4,5% à 11%. »

En ayant une idée précise de votre consommation électrique quotidienne, vous pourrez réagir rapidement en cas de surconsommation anormale et y remédier au plus vite.

Vous pouvez accéder à votre suivi de consommation sur votre espace client ENEDIS, dans l’onglet « Consommation ».

L’application « Enedis à mes côtés » vous permet également de suivre votre consommation électrique.

Elle réalise un comparatif de votre consommation électrique avec des logements similaires au vôtre.

Vous pouvez donc voir en un clin d’œil si votre consommation est supérieure à la normale et si des économies d’énergies peuvent être réalisées.

 

CHAPITRE 2 :

Mieux équiper son logement pour diminuer sa facture électrique

Bien choisir son électroménager


En Mai 2010, L’Union Européenne a mis en place l’étiquetage énergétique.

Le nom ne vous dit peut-être rien, pourtant je suis certaine que vous avez déjà vu ces étiquettes :

Bien choisir ses électroménagers pour réduire sa facture d'électricité

Elles vous donnent notamment des informations sur l’énergie que consomme un produit :

  • Les appareils les plus économiques en termes de consommation d’énergie sont dotés d’un A+++;
  • Les appareils les plus énergivores sont dotés d’un G.

Lors de votre prochain achat d’un appareil électrique, pensez bien à regarder cette étiquette : les différences d’énergie consommée vont forcément jouer sur votre facture d’électricité !

Le frigo est sûrement l’exemple le plus intéressant : c’est l’un des seuls électroménagers à fonctionner 365 jours par an de façon continue.

Aujourd’hui, le prix moyen du kWh est de 0,1470€.

Un frigo de catégorie A+ consomme environ 160 kWh /an.

Il vous coûtera environ 23,50€ sur votre facture d’électricité annuelle.

Un frigo de catégorie C consomme environ 500 kWh /an.

Il vous coûtera donc 73,50€ sur votre facture d’électricité annuelle, soit 50€ de plus que le frigo A+.

Vous l’aurez compris, mieux choisir ses appareils électroménagers permet de réduire sa facture d’électricité.

 

Mieux s’éclairer tout en diminuant sa consommation d’électricité


En Janvier 2013, les ampoules à incandescence ont été retirées du marché dans tous les pays de l’Union Européenne.

La raison ? Leur inefficacité.

95% de l’énergie consommée par une ampoule à incandescence est transformée en chaleur contre 5% utilisés pour produire de la lumière. Pas très efficace en effet…

Elles ont donc été petit à petit remplacées par les ampoules basses consommation (également appelées ampoules fluo compactes) et les ampoules à LED.

Ces deux nouveaux types d’ampoule éclairent aussi bien que nos vieilles ampoules à incandescence, tout en consommant bien moins d’énergie.

Changer ses ampoules pour réduire sa facture d'électricité

Crédit photo :rawpixel.com / Freepik

 « Vous n’allez pas me faire croire qu’en changeant simplement quelques ampoules chez moi, je peux faire des économies sur ma facture d’électricité ! »

Hé si ! Voyez plutôt :

Vous possédez dans votre séjour deux luminaires, que vous allumez 1 heure le matin et 3 heures le soir.

Ampoule à incandescence :

365 jours x 4h x 80W/1000 = 116,8 kWh/an pour une ampoule.

Sachant que le prix moyen du kWh est de 0,1470€, l’utilisation de ces 2 ampoules coûte sur votre facture d’électricité 2 x 116,8 x 0,1470 = 34,34€/an.

Ampoule à basse consommation :

365 jours x 4h x 17W/1000 = 24,82 kWh/an pour une ampoule.

2 x 24,82 x 0,1470 = 7,29€/an.

Ampoule LED :

365 jours x 4h x 10W/1000 = 14,6 kWh/an pour une ampoule.

2 x 14,6 x 0,1470 = 4,29€/an.

Soit une économie de 30 € par an, simplement en changeant 2 ampoules !

Le surcoût à l’achat d’une ampoule basse consommation ou d’une ampoule LED est donc rapidement amorti.

 

CHAPITRE 3 :

Augmentation du prix de l’électricité


Vous avez mis en place toutes les astuces que je vous ai partagées dans les chapitres précédents ? Bravo, vous venez d’alléger votre facture d’électricité de plusieurs dizaines d’euros !

Malgré tout, votre facture reste encore beaucoup trop élevée… Et ça n’est pas près de changer. Hé oui : une nouvelle augmentation du prix de l’électricité va entrer en vigueur cet été.

Le pire dans l’histoire ? Malgré cette augmentation de 5.9%, le prix de l’électricité n’est pas près de se stabiliser.

Voyons pourquoi et surtout, voyons comment faire durablement des économies !

 

Les coûts de production de l’électricité s’envolent


En France, plus de 75% de l’électricité produite par EDF est issue de la filière nucléaire.

Or, l’entretien des centrales nucléaires nécessitent un budget monstre. Revenons un peu en arrière.

En Mars 2011, le Japon subit l’accident nucléaire de Fukushima. Les conséquences sur la nature et l’environnement sont catastrophiques. Des milliers de vie humaine sont également fortement touchées par ce tragique événement.

A la suite de Fukushima, l’Autorité de la Sûreté Nucléaire (ASN), soit le gendarme français du nucléaire, est contraint de s’intéresser de près à la sécurité du parc nucléaire en France.

L’ASN préconise un grand nombre de mesures pour améliorer la sécurité des centrales et éviter qu’une telle catastrophe se produise en France

Coût de la remise aux normes ? 10 milliards d’euros, selon EDF.

Vous trouvez ce montant énorme ? Attendez de voir la suite.

coût de production de l'électricité

Lorsque les premiers réacteurs nucléaires ont été mis en service, une question a été mise de côté. La question de la durée de vie des réacteurs.

Or, elle ne dépasse pas 40 ans.

EDF a donc réfléchi à un plan de maintenance, lancé en 2011 : le « grand carénage ».

Le coût estimé était de 55 milliards d’euros.

Ce montant est déjà pharaonique. Pourtant, il y a 2 ans, la Cour des Comptes l’a revu à la hausse. Selon elle, le grand carénage coûtera en réalité 100 milliards d’euros.

En plus de cela, EDF devra débourser plus de 75 milliards d’euros pour l’opération de démantèlement de ses réacteurs.

Et encore, d’après les parlementaires, EDF a nettement sous-estimé le coût des démantèlements.

 

La dette d’EDF explose tous les records


EDF construit en France et à l’étranger des réacteurs pressurisés européens (EPR). Ce sont des réacteurs nouvelle génération, réputés plus sûrs.

Cela dit, en France, le chantier de Flamanville accumule les malfaçons et les retards.

Voyez plutôt : le chantier a 7 ans de retard et n’est toujours pas fini. Pourtant, il a déjà coûté 10.9 milliards d’euros, au lieu des 3.5 milliards d’euros initialement prévus.

EPR de Flamanville

Crédit photo : EDF

Enfin, EDF a un autre énorme chantier sur les bras : Cigéo.

Il s’agit d’un site d’enfouissement des déchets nucléaires les plus dangereux.

Comme vous vous en doutez, c’est un chantier très sensible. Il est prévu que ces déchets, qui restent radioactifs pendant plusieurs centaines de milliers d’années, soient enfouis à 500 mètres de profondeur. Leur enfouissement serrait irréversible.

Selon l’Etat, ce projet coûtera 25 milliards d’euros.

Selon l’ANDRA (l’Agence Nationale du traitement des Déchets Radioactifs), il faudra plutôt compter dans les 34 milliards d’euros, au minimum.

 

Que retenir ?

Vous l’aurez compris : entre la remise aux normes des centrales nucléaires (environ 10 milliards d’euros), le Grand Carénage (environ 100 milliards d’euros), le démantèlement des réacteurs (75 milliards d‘euros), le chantier de Flamanville (10,9 milliards d’euros) et enfin Cigéo (environ 34 milliards d’euros), EDF devra débourser dans les prochaines années… Près de 150 milliards d’euros.

EDF, qui croule déjà sous les dettes, va avoir du mal à payer tout cela sans mettre les consommateurs à contribution.

De nouvelles augmentations du prix de l’électricité sont donc à prévoir…

Les astuces que je vous ai partagé ci-dessus ne seront alors plus suffisantes pour réduire sa facture d’électricité.

Heureusement, une autre solution existe.

 

CHAPITRE 4 :

Investir dans l’énergie solaire pour réduire sa facture d’électricité durablement

L’autoconsommation photovoltaïque


Comme je vous le disais au début de ce guide, l’autre solution pour réduire sa facture d’électricité est de consommer de l’électricité que l’on produit soi-même.

L’installation d’une centrale photovoltaïque sur votre toiture est la solution idéale pour cela.

L’autoconsommation avec vente de surplus vous permet de produire votre propre électricité pour votre consommation domestique. Le surplus non consommé est revendu à EDF OA.

L’autoconsommation vous permet de diminuer vos dépenses électriques de façon considérable : votre consommation énergétique est réduite jusqu’à 45 %.

Et tout ça, très simplement.

Grâce au rayonnement du soleil, vos panneaux solaires produisent de l’électricité. Ils alimentent en direct votre habitation. C’est ça en moins que vous aurez à payer à votre fournisseur d’électricité.

Par ailleurs, il se peut qu’au plus fort de la journée, vos panneaux photovoltaïques produisent plus d’électricité que vous n’en consommez. L’électricité ainsi produite en plus est appelée le surplus.

Ce surplus est revendu à EDF OA, à un montant défini par l’Etat et garanti pendant 20 ans dès la signature du contrat avec EDF OA.

Vous l’aurez compris : vous consommez l’électricité que vous produisez. Vos factures d’électricité baissent donc de façon considérable.

Cerise sur le gâteau, votre surplus d’électricité est revendu à EDF OA.

Bref, que du positif !

 

Réduire le montant de sa facture d’électricité de moitié (oui, c’est possible)


« Réduire ma facture d’électricité de 45 %, vraiment ? ».

Oui, je vous l’assure, c’est totalement possible et facilement atteignable.

Comment ?

Simplement en modifiant un peu vos habitudes de consommation.

Le but ? Consommer votre électricité lorsque vos panneaux solaires en produisent le plus, c’est-à-dire en journée.

Vous travaillez et n’êtes pas à votre domicile dans la journée ? Pas de soucis. Programmez simplement à l’avance vos appareils électroménagers en départ différé, avant de quitter votre domicile.

 

Une solution économique, encouragée par l’Etat


Une autre donnée importante va peut-être vous donner envie de vous lancer dans l’installation de panneaux solaires : les aides de l’Etat.

Depuis Mai 2014, l’Etat verse aux particuliers qui consomment leur propre électricité une aide financière. Cette prime à l’autoconsommation dépend de la puissance de votre installation photovoltaïque.

Puissance de l’installation photovoltaïque Montant de l’aide versé pour chaque kWc installé
⩽ 3 kWc 400€
⩽ 9 kWc 300 €
⩽ 36 kWc 190 €
⩽ 100 kWc 90 €

Cette aide est versée tous les ans à la date anniversaire de la mise en service de vos panneaux solaires, pendant 5 ans.

Exemple :

Vous faites poser une installation photovoltaïque de 6 kWc.

Le montant total de votre aide sera donc de 6*300 = 1 800 €.

1 800/5 = 360 €.

Pendant 5 ans, à la date anniversaire de la mise en service de votre installation photovoltaïque, vous toucherez 360 €.

Mais ce n’est pas tout. Comme je vous le disais précédemment, en plus de cette aide à l’autoconsommation, l’Etat a mis en place un tarif de rachat subventionné.

Souvenez-vous : vous revendez votre surplus d’électricité à EDF OA à un prix fixe et garanti pendant 20 ans.

Ce prix est déterminé par l’Etat : aujourd’hui il s’élève à 0,10 € / kWh. Cette aide est un vrai coup de pouce : elle accélère l’amortissement de votre installation photovoltaïque.

Dernier bonus : pour une installation photovoltaïque jusqu’à 3 kWc (soit une douzaine de panneaux solaires), vous bénéficiez d’une TVA réduite à seulement 10%.

 

Maintenant, c’est à vous !


J’espère que toutes les pistes que je vous ai partagées dans ce guide pourront vous aider à diminuer votre consommation électrique de façon durable.

Maintenant, j’aimerais avoir votre avis :

Connaissiez-vous ces astuces simples pour réduire sa facture d’électricité ?

Allez-vous les adopter ?

Etes-vous tenté(e) par une installation solaire pour produire votre propre électricité ?

Dites-le-moi en commentaire ci-dessous 😊