Les véhicules électriques font désormais partie du décor dans le secteur automobile. Leur particularité ? Ils n’émettent pas de CO2.

De plus, les évolutions du secteur de l’électrique ont rendu bien plus accessible l’achat de ce type de voiture…

Cela vous intéresse ? Voici ce qu’il y a à savoir avant d’investir.

bouton téléchargement guide du photovoltaïque pour les nuls

Quels sont les véhicules électriques commercialisés en France ?


Aujourd’hui, pas moins de 39 modèles différents de véhicules électriques sont commercialisés sur le marché français.

Il existe des citadines telles que la Renault Zoé ou encore la Nissan Leaf, comme des modèles plus imposants tels que l’Audi A3 Sportback e-tron ou encore la Peugeot e-2008.

Vous retrouverez également la Volkswagen e-Golf, la MINI Contryman Hybride et la BMW i3.

De nos jours, approximativement tous les constructeurs proposent des voitures zéro émission.

Néanmoins, les deux modèles les plus vendus sont :

  • La Renault Zoé ;
  • La Tesla Model 3.
Voiture électrique Renault Zoé
La Renault Zoé

En effet, ces deux gammes de voitures proposent désormais davantage de choix que les années précédentes.

Combien de voitures électriques sont vendues en France ?


Les voitures électriques ne parviennent pas encore à convaincre les Français.ses avec seulement 1,9% de part de marché actuellement (ces 1,9% représentent d’ailleurs une augmentation de 37,7% au total, c’est dire à quel point les voitures électriques ont du mal à se faire accepter dans l’Hexagone).

Cependant, la progression de ces véhicules est constante.

Par exemple, en février 2020, pas moins de 9 452 nouvelles voitures zéro émission ont été mises en circulation (une augmentation globale de +228%).

En 2019 ce sont environ 42 764 nouvelles voitures qui ont été vendues en France. Une belle progression donc malgré un chiffre encore timide 😉.

Comment choisir sa voiture électrique ?


La première chose à prendre en compte est votre appétence pour tel ou tel type de modèle.

Est-ce que vous préférez les SUV ? Ou bien les citadines ?

Néanmoins, il est primordial de ne pas vous limiter à votre sensibilité car il y a d’autres critères importants à prendre en compte  :

  • L’autonomie : il est préférable de connaître l’autonomie de votre voiture en fonction de votre ou vos trajets quotidiens. Si vous vous contentez d’aller au travail (à moins que votre lieu de travail se trouve à 200 km de chez vous) ou d’aller faire des courses, il n’est pas nécessaire de choisir un modèle avec une grande autonomie.
  • La disponibilité des chargeurs embarqués : celui-ci permet de convertir le courant alternatif proposé par les prises présentes dans les habitations, des WallBox (bornes de recharge domestiques pour véhicules électriques) ou encore des bornes de recharge accélérée en courant continu qui permettent la recharge de la batterie du véhicule. Bref, il est nécessaire que vous puissiez avoir un chargeur embarqué.
  • Les CHAdeMO : abréviation de Charge de Move, ces prises permettent la recharge de la batterie directement en courant continu tout en délivrant une puissance pouvant aller jusqu’à 400 kW. Sur ce procédé, c’est la borne qui héberge l’alimentation à courant continu (le « chargeur ») et non la voiture.
  • La présence d’une pompe à chaleur : si vous vous trouvez dans une zone froide (en dessous de 0°C), il est préférable que votre voiture électrique en soit équipée afin qu’elle fonctionne sans surconsommer de l’énergie.

Quels sont les véhicules zéro émission ayant la meilleure autonomie ?


À ce jour, 15 modèles de voitures zéro émission disposent d’une autonomie supérieure à 400 km de route. En voici quelques-uns  :

  • Sur la plus haute marche du podium se trouve la Tesla Model S qui offre la possibilité de parcourir une distance de 610 km ;
  • La Ford Mustang Mach-e affiche, quant à elle, 600 km d’autonomie ;
  • La Tesla Model 3 vous offre 560 km d’autonomie ;
  • La Volkswagen ID.3 dispose de 550 km ;
  • L’Audi e-tron affiche 436 km d’autonomie.

Il faut savoir que la majorité des modèles compris dans ce classement (comportant 15 véhicules électriques) disposent d’une autonomie comprise entre 400 et 560 km comme nous avons pu le constater.

Vous parcourez régulièrement de petites distances néanmoins vous n’êtes pas contre une promenade un peu plus longue de temps en temps ?

Sachez que plusieurs autres véhicules proposent une autonomie allant de 150 km à 390 km tels que :

  • L’Opel Corsa-e ;
  • La Nissan Leaf ;
  • La Peugeot e-208 ;
  • La Seat Mii ;
  • La Ford Mondeo SW Hybrid ;
  • La Skoda Superb iv.
Voiture électrique Peugeot e-208
La Peugeot e-208

Vous cherchez un véhicule électrique uniquement réservé aux trajets quotidiens ?

Il existe également des citadines électriques qui semblent toutes indiquées pour votre utilisation.

Faciles à manœuvrer et de petite taille, elles seront de véritables alliées au moment de se garer en ville 😉

Parmi ces voitures se trouvent :

  • La Skoda Citigo E IV ;
  • La smart EQ Fortwo ;
  • L’Opel Corsa-e ;
  • La Volkswagen e-Up ;
  • La BMW i3 ;
  • La Nissan Leaf ;
  • La Renault Zoé ;
  • La Seat Mii ;
  • Et la Peugeot e-208.

En clair, vous avez l’embarras du choix en termes de voitures électriques. C’est l’utilisation que vous allez en faire (et donc l’autonomie en grande partie) qui va déterminer vers quel modèle vous devez vous tourner.

Où peut-on recharger sa voiture électrique ?


Si vous faites l’acquisition d’une voiture électrique, il vous faudra obligatoirement penser à installer une borne de recharge à votre domicile.

L’achat d’une borne de type WallBox est une solution très simple et moins chère (aux alentours des 600 € pour les premiers prix) que les autres solutions disponibles sur le marché.

Généralement, ce dispositif permet de recharger l’équivalent de 50 km d’autonomie en une heure.

La WallBox peut également couper automatiquement l’alimentation lorsque la batterie de votre moyen de transport est pleine.

Si vous n’êtes pas chez vous, au même titre qu’il est possible de faire un plein d’essence, il existe des points de recharge publics.

Il en existe 2 types très exactement :

  • Les bornes publiques qui utilisent le même procédé que les bornes de type WallBox que vous pouvez installer chez vous
  • Les bornes de recharge rapide : plus courantes sur les aires d’autoroute, elles peuvent recharger votre véhicule très rapidement en une heure voire 30 minutes en fonction de votre modèle.

Les bornes publiques, qu’elles soient de type WallBox ou de recharge rapide, sont payantes (nous vous expliquons tout cela un peu plus bas dans l’article).

La puissance allouée à une recharge varie également d’une borne à l’autre.

Aujourd’hui, il existe 200 000 points où il est possible de recharger sa voiture électrique (ce chiffre englobe les points publics et domestiques) sur tout le territoire.

De plus, le réseau de recharge s’agrandit d’année en année et si les moyens de recharge mis à disposition pouvaient vous freiner il y a quelques années dans l’achat d’un véhicule électrique, cela n’a plus à être le cas aujourd’hui.

De plus, plusieurs installateurs de bornes de recharge ont choisi l’électricité verte (et le fournisseur d’énergie renouvelable ekWateur) afin d’alimenter leur réseau.

Car oui, la voiture électrique prend tout son sens uniquement lorsqu’elle est alimentée avec de l’énergie renouvelable.

Comment recharger sa voiture électrique ?


En France, la plupart des véhicules électriques sont commercialisés avec (au minimum) deux types de câbles de recharge :

  • La prise domestique : celle-ci est adaptée à une capacité de charge de 3 W ;
  • La prise de type 2 : celle-ci vous servira pour connecter votre voiture à un moyen de recharge de type WallBox. La prise peut être branchée sur une WallBox privée ou publique.

De plus, il faut savoir que généralement, les véhicules possédant une petite batterie peuvent être rechargés à l’aide d’une prise classique de 230 V.

Néanmoins, pour les modèles avec une batterie plus importante, l’installation d’une WallBox est nécessaire.

Lors de l’installation, n’oubliez pas de tenir compte de l’endroit où la prise se situe sur le véhicule.

Par exemple, la prise de la BMW i3 se trouve à l’arrière alors que celle de la Renault Zoé se situe à l’avant du véhicule.

Ce serait dommage d’installer votre WallBox dans un endroit qui ne correspond pas à votre voiture n’est-ce pas ? 😉

Voiture photo créé par teksomolika – fr.freepik.com

Les voitures électriques sont également généralement équipées d’un chargeur embarqué dont la puissance détermine le temps de charge nécessaire jusqu’à la recharge complète.

Habituellement, les véhicules électriques disposent d’un chargeur embarqué de 3 kW.

Néanmoins, certains modèles peuvent également disposer d’un chargeur à 7 kW voire 22 kW.

Vous pouvez aussi utiliser le CHAdeMO si votre voiture le permet, car ce moyen de recharge offre la possibilité de recharger votre véhicule à 80% en 30 minutes.

Un moyen de recharge idéal si vous êtes un peu pressé.e ou si vous avez oublié de mettre votre véhicule à charger la veille d’un départ en vacances.

Il est aussi intéressant de noter qu’à court terme, il sera probablement possible de louer des batteries pour sa voiture électrique.

Combien coûte une recharge de voiture électrique ? Quel impact sur la facture d’électricité ?


Pour les bornes publiques, le prix de recharge de votre véhicule dépend du fournisseur qui les alimente.

Cela peut varier de 0,5 à 0,8 euro par minute de recharge à 1 euro par 15 minutes et 4 euros au-delà du quart d’heure.

Cette donnée est entièrement laissée à l’appréciation du fournisseur d’électricité en charge d’alimenter les bornes.

Mais comme évoqué plus haut, la recharge à domicile reste le moyen le moins coûteux de charger votre véhicule.

En effet, une recharge complète correspond à la consommation d’une machine à laver.

Et si vous souhaitez baisser davantage le coût de recharge de votre véhicule à domicile, la solution à privilégier est d’installer des panneaux solaires sur la toiture de votre maison !

Hé oui : le coût du kWh photovoltaïque est environ de 0,076 € seulement.

Par exemple, pour recharger un véhicule électrique équipé d’une batterie de 52 kWh, comme la Renault Zoé :

  Prix du kWhPrix de la recharge
Borne de recharge publique du réseau Ionity0,79 € par kWh39,50 €*
Borne domestique sans panneaux solaires0,1557 € par kWh7,50 €
Borne domestique avec panneaux solaires 0,076 € par kWh3,95 €

*Source

Vous l’aurez compris, l’option la plus intéressante pour recharger votre véhicule électrique est la borne domestique combinée aux panneaux solaires sur votre maison !

bouton téléchargement guide du photovoltaïque pour les nuls

Conclusion


La recharge d’un véhicule électrique ne peut plus être un frein aujourd’hui à l’acquisition de celui-ci.

Néanmoins, le prix à l’achat d’une voiture électrique reste assez conséquent par rapport à des véhicules thermiques de gammes équivalentes.

Pour vous aider dans l’acquisition d’un véhicule zéro émission, il existe des primes à l’achat d’un véhicule électrique ou bonus écologique.

Ces primes ont d’ailleurs été réformées en juin 2020 suite à la crise sanitaire afin de donner un coup de pouce au secteur de l’automobile ayant reçu la crise de plein fouet.

Ces primes sont d’ailleurs plus avantageuses qu’elles ne l’étaient pour les consommateurs.

Vous pouvez également bénéficier d’aides de l’Etat pour l’installation de panneaux solaires en autoconsommation sur votre toiture.

En clair, c’est plus que jamais le moment d’investir dans un véhicule électrique et des panneaux solaires !

Lancez-vous tant que vous pouvez encore profitez des aides de l’Etat 😉

*article écrit en collaboration avec ekWateur