Produire votre Électricité : Solution, Prix, Aides de l’État

Le Guide Complet 2019

Laura In Sun We Trust

par Laura.
Mis à Jour le 05/04/2019
durée : 10 mins
Produire votre Électricité : Solutions, Prix, Aides de l’État | Guide Complet (2019)
5 (100%) 15 votes

L’électricité est aujourd’hui l’un des postes de dépenses les plus importants.

Et les hausses successives du prix de l’électricité nous laissent penser que la tendance n’est pas près de s’inverser.

Alors pour vous aider à garder votre facture sous contrôle, nous allons voir comment vous pouvez produire votre propre électricité.

Quelle solution choisir : éolienne, hydroturbine, panneau solaire ?

A quel prix ?

Quelles sont les aides de l’État en 2019 ?

Je vous dis tout dans ce nouveau guide !

 

CHAPITRE 1 :

Pourquoi produire

son électricité ?

Faire face à l’augmentation de votre facture


Le prix de l’électricité ne cesse d’augmenter année après année, avec en moyenne une augmentation de 3% par an.

Plusieurs raisons peuvent expliciter cela :

 

① Le coût du nucléaire.

Les centrales nucléaires françaises sont vieillissantes et beaucoup arrivent en fin de vie.

C’est pourquoi un programme de maintenance a été lancé en 2011. Le coût estimé était de 55 milliards d’euros.

Cependant, il y a 2 ans, la Cour des Comptes a revu cette estimation à la hausse.

Selon elle, les travaux de modernisation des centrales nucléaires devraient coûter 100 milliards d’euros, au lieu des 55 annoncés par EDF.

En plus de cela, EDF devra débourser plus de 75 milliards d’euros pour l’opération de démantèlement de ses réacteurs.

Et encore, d’après les parlementaires, EDF a nettement sous-estimé le coût des démantèlements.

Oui, une nouvelle fois…

Bref, entre le programme de maintenance et le démantèlement des plus anciennes centrales, EDF devra débourser plusieurs centaines de milliards d’euros dans les prochaines années.

Or, un rapport présenté à l’Assemblée Nationale montre que l’électricien n’est pas prêt à supporter ces dépenses. Pour l’instant, EDF n’a sécurisé que 23 milliards.

Alors qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

« La charge financière du démantèlement reviendrait de fait à l’Etat, c’est-à-dire aux contribuables ».

Autrement dit, c’est nous, les contribuables, qui allons assumer le coût de ces travaux colossaux.

 

② La libéralisation du marché

Contrairement à ce que l’on pensait, la libéralisation du marché de l’électricité n’a pas amené les fournisseurs d’électricité à baisser leur prix.

C’est même plutôt l’inverse.

Prenons l’exemple du rachat de Lampiris par Total, en Belgique.

Suite à cette opération, les clients ont subi une hausse du prix du kWh de 20 % en heures creuses et de 27% en heures pleines.

Au fur et à mesure des rachats successifs, le marché se concentre autour de quelques fournisseurs.

Conséquence directe : il y a moins de concurrence. Cela provoque une stagnation des prix voire une légère pression à la hausse.

 

③ Augmentation du prix de l’abonnement

Nous avons vu deux causes de l’augmentation du prix de l’électricité.

Mais une bonne nouvelle ne vient jamais seule.

Saviez-vous qu’il y a aussi une cause indirecte de l’augmentation de votre facture d’électricité ?

Hé oui, vous avez peut-être remarqué que le prix de votre abonnement avait également augmenté.

En fonction de la puissance de votre compteur électrique, vous avez subi ces dernières années une hausse du prix de votre abonnement de 9 à 40% environ.

Bref, votre facture d’électricité n’a pas fini d’augmenter ! En produisant votre électricité, vous vous mettez à l’abris de toutes ces augmentations. Un premier bon point non négligeable !

 

Devenir plus autonome en énergie


Second avantage à prendre en compte : produire son électricité permet de gagner en indépendance vis-à-vis du réseau.

Comment ?

En consommant directement votre propre électricité !

Notons que cela vous donne également l’opportunité d’alimenter en électricité n’importe quel bâtiment, même si celui-ci est très isolé et loin d’une ligne électrique.

Autrement dit, vous pouvez enfin équiper votre maison de campagne d’une installation électrique digne de ce nom !

 

Protéger l’environnement


Contrairement à ce que l’on peut entendre, l’électricité produite par l’industrie nucléaire est très polluante :

  • Extraction et transport des matières premières ;
  • Rejet d’eau de refroidissement dans l’environnement impactant la faune et la flore ;
  • Déchets radioactifs non recyclés

Et bien sûr, vous n’avez pas pu passer à côté des accidents nucléaires de Fukushima ou celui de Tchernobyl : de véritables désastres pour l’environnement.

De plus en plus de foyers français cherchent ainsi à alimenter leur habitation en électricité verte.

Et ça, les fournisseurs l’ont bien compris.

C’est pour cela que vous pouvez voir fleurir sur le marché des dizaines d’offres « vertes ».

Pourtant, aujourd’hui en France, plus de 75 % de l’électricité fournie par EDF est issue de la filière nucléaire.

Comment tous les fournisseurs peuvent-ils vous proposer toute cette énergie issue de la filière renouvelable alors ?

Et bien, je suis navrée de vous apprendre qu’il s’agit d’un bon greenwashing à l’ancienne.

Pour comprendre cela, il est nécessaire que je vous explique rapidement comment fonctionne le marché de l’électricité.

Certains fournisseurs d’électricité souhaitent fournir de l’électricité verte à leurs consommateurs, que ce soit par conviction ou au contraire par stratégie marketing.

Pour cela, deux solutions : produire eux-mêmes leur électricité verte ou acheter des certificats verts. Mais de quoi s’agit-il ?

lignes électriques au coucher de soleil

Un certificat vert permet de tracer « virtuellement » de l’électricité.

Lorsqu’un exploitant produit 1 MWh d’électricité verte, il la vend ensuite aux fournisseurs d’électricité. Un organisme indépendant spécialisé lui fournit un certificat vert gratuitement.

Le fournisseur d’électricité n’a plus qu’à acheter ce certificat pour pouvoir annoncer qu’il produit de l’électricité verte.

Bref, il n’y a rien de très vert là-dedans…

 

 

CHAPITRE 2 :

Comment produire son électricité ?

Éolienne : une solution coûteuse


L’une des premières solutions pour produire de l’électricité à laquelle vous avez peut-être pensé : installer une éolienne sur votre maison ou dans votre jardin.

Ça peut effectivement sembler une bonne idée.

Les éoliennes « domestiques » sont optimisées pour fournir de l’électricité à une seule habitation.

eolienne domestique

 

Cela dit, les contraintes sont nombreuses :

 

Le vent est une ressource très difficilement prévisible.
Pour le soleil, on connaît l’heure de lever et de coucher. A l’inverse, on peut difficilement prévoir à l’avance la force du vent et le moment précis où il soufflera.

 

Le vent est également une ressource difficilement simulable. On a du mal à prévoir de façon précise ce qu’une éolienne va réellement produire et à quel moment. Le moindre relief (arbre, maison, ou autre) change le régime du vent.

 

Votre habitation doit être située dans une zone recevant suffisamment de vent. On estime qu’il faut une force moyenne annuelle de 20 km/h minimum. Les éoliennes sont donc particulièrement adaptées aux habitations situées directement sur le littoral.

 

Les contraintes administratives sont très nombreuses.

En fonction de la taille de votre future éolienne, vous devrez faire une déclaration préalable en mairie ou une demande de permis de construire.

Certaines communes interdisent purement et simplement les éoliennes. Et à cause du bruit qu’elle provoque, vos voisins peuvent s’opposer à votre projet d’installation d’éolienne.

 

Une éolienne peut fragiliser votre habitation.

Il ne faut pas oublier de prendre en compte qu’une éolienne vibre. Si vous installez votre éolienne sur votre habitation, elle peut être susceptible de la fragiliser.

 

L’installation est particulièrement coûteuse.

Pour que votre éolienne produise assez d’électricité pour alimenter un tant soit peu votre maison, vous devez investir dans une éolienne suffisamment importante. Le prix peut aller jusqu’à 40 000 €.

 

Bref, l’énergie éolienne n’est pas forcément la solution la plus simple pour produire son électricité.

 

L’hydro-turbine : l’enfer administratif


Une autre solution qui peut paraître intéressante pour produire son électricité est l’installation d’une turbine dans un cours d’eau situé à proximité de son habitation.

Une turbine hydroélectrique convertit l’énergie hydraulique d’un flux d’eau (rivière, fleuve, chute d’eau, courant marin…) en électricité.

Mais les contraintes sont, là encore, nombreuses.

Première contrainte évidente : avoir à proximité de son habitation un cours d’eau. Il faut en plus que son débit soit suffisamment puissant pour faire tourner une turbine.

Si c’est le cas, c’est un bon début. Après cela commence un long combat administratif.

Vous devez obtenir :

  • une autorisation administrative pour avoir le droit d’utiliser le cours d’eau d’un point de vue légal (il s’agit d’un « droit d’eau », accordé pour une durée d’environ 30 ans) ;
  • un permis de construire ;
  • une autorisation de travaux sur le cours d’eau, auprès de la Direction Départementale du Territoire. Malheureusement, de moins en moins d’autorisations sont accordées.

Il s’agit ici de procédures longues, qui peuvent parfois mettre 2 ans à aboutir.

Mieux vaut donc s’armer de patience !

 

Panneau solaire : allier performance et petit budget


La solution qui est presque toujours préférée pour produire son électricité : installer des panneaux solaires photovoltaïques. C’est le moyen le plus simple à mettre en place et le plus rentable.

 

Panneau solaire photovoltaique

 

Un panneau solaire est un dispositif énergétique généralement plat et rigide. Il mesure en moyenne 1m60 de hauteur sur 1m de largeur.
Panneau solaire photovoltaïque monocristallin

Il est composé de cellules de silicium, aussi appelées cellules photovoltaïques. Elles captent la lumière du soleil puis la transforment en courant continu grâce à l’effet photovoltaïque.

Comme je vous le disais, les panneaux sont très souvent préférés aux autres solutions pour produire son électricité car :

  • Ils sont faciles à faire installer : pas besoin de permis de construire, une simple déclaration préalable sera demandée ;
  • Ils offrent un meilleur amortissement : vous récupérerez votre mise de départ au bout de 10 à 12 ans.

Les panneaux solaires sont garantis 25 ans. Leur durée de vie peut aller jusqu’à 40 ans. Pendant les 30 restants, ils vous rapporteront de l’argent.

Vous l’aurez compris, la solution à privilégier pour produire son électricité est l’installation de panneaux solaires.

Rentrons maintenant un peu plus dans les détails.

 

 

CHAPITRE 3 :

Autoconsommer son électricité

Les avantages de l’autoconsommation


Installer des panneaux solaires sur son toit présente de nombreux avantages.

Tout d’abord, ils vous permettent de produire jusqu’à 45 % de vos besoins en électricité. Un bon moyen de réduire considérablement le montant de vos factures d’électricité.

De plus, grâce à eux vous gagnez en autonomie vis-à-vis du réseau électrique.

Enfin, ils vous permettent de toucher la prime à l’autoconsommation, versée par l’Etat.

On parle d’autoconsommation lorsque l’on consomme l’électricité que l’on produit.

Dans le cas d’une installation photovoltaïque, vos panneaux solaires produisent de l’électricité grâce au rayonnement du soleil. Ils alimentent ensuite en direct votre habitation.

Mais concrètement, quel est le coût du kWh avec des panneaux solaires en autoconsommation ? Sortez les calculettes.

Supposons que vous habitiez dans le Jura.

Vous possédez une maison de plain-pied avec une toiture orientée sud et 40 m² de surface disponible.

 

panneaux solaires dans le Jura

 

Vous avez un abonnement heures pleines / heures creuses EDF pour une puissance de 6 kVA.

Cela signifie que :

  • Votre abonnement annuel vous revient à 123.60 € TTC ;
  • Le tarif d’achat du kWh en heures pleines est de 0.1579 € ;
  • Et que celui du kWh en heures creuses est de 0.1228 €.

Vous avez une facture annuelle de 2 000 € et cela commence à vous énerver de jeter tout cet argent par les fenêtres.

Vous faites appel à In Sun We Trust pour vous accompagner dans votre projet.

A priori, une installation en autoconsommation d’une puissance de 6 kWc répondrait parfaitement à vos besoins.

Une installation de ce type, réalisée par nos installateurs, coûte généralement moins de 14000 €. 

Elle vous donne droit à une prime à l’autoconsommation de 1 740 € versée sur 5 ans (soit 348 € par an pendant 5 ans).

Dans cette configuration, vos panneaux solaires produiront environ 200 650 kWh sur 25 ans.

L’électricité verte que vous allez produire va donc coûter ((14 000-1 740) / 200 650 =) 0.06 €. Un prix qui envoie au tapis n’importe quel abonnement (heures pleines/heures creuses, tarif bleu ou Tempo) et ce, quel que soit votre fournisseur d’électricité.

En plus, il arrive souvent que vous produisez plus d’électricité que vous n’en consommez à l’instant T.

Dans ce cas, vous pouvez revendre votre surplus à EDF.

Selon la puissance de votre installation, le tarif d’achat appliqué par EDF OA est le suivant :

 

Puissance Tarif d’Achat du surplus
⩽ 3 kWc 0.10 €
⩽9 kWc 0.10 €

 

Comment fonctionne l’autoconsommation d’électricité ?


Vous l’aurez compris, l’un des principaux avantages de l’autoconsommation est la réduction du montant de votre facture d’électricité.

Cela dit, vous avez sans doute remarqué que j’ai dit que vos panneaux allaient pouvoir alimenter en direct votre habitation.

Concrètement, comment ça fonctionne ?

C’est très facile.

Il vous faudra modifier quelque peu vos habitudes de consommation.

Déclenchez simplement un maximum de vos appareils en journée, quand vos panneaux solaires fonctionnent !
machine a laver

Pour optimiser vos économies, il est conseillé d’utiliser vos appareils au moment où votre installation photovoltaïque produit de l’électricité.

C’est-à-dire lorsqu’il y a du soleil.

Pour cela, rien de plus simple. Il vous suffit de programmer votre lave-linge, votre lave-vaisselle ou encore votre chauffe-eau pour qu’ils se déclenchent en journée.

Vous pourrez ainsi facilement faire jusqu’à 45 % d’économie sur votre facture d’électricité avec une installation photovoltaïque en autoconsommation. Le tout, sans batterie.

Batterie lithium panneau solaire autoconsommationVous ne pouvez pas programmer votre électroménager pour qu’il fonctionne en journée ? Vous souhaitez réaliser encore plus d’économie ? Vous pouvez investir dans une batterie.

Associer une ou plusieurs batteries à votre installation photovoltaïque permet de stocker le surplus d’électricité non consommée, plutôt que de le revendre à EDF OA.

Les batteries se chargent durant la journée et peuvent alimenter en électricité votre logement la nuit par exemple.

Cela vous permet de baisser de façon encore plus significative vos factures. C’est un bon moyen de diminuer encore davantage sa dépendance au réseau.

Votre surplus de production est stocké dans votre batterie. Il peut ainsi répondre à vos besoins en énergie la nuit ou les jours suivants.

 

Calcul  de vos besoins en électricité


Si vous êtes du genre à aimer tout prévoir et tout calculer, cette partie va vous plaire. Nous allons voir comment calculer facilement la consommation en kWh d’un appareil.

Cela vous permettra d’avoir une idée plus précise de la puissance des panneaux solaires dont vous avez besoin.

Pour calculer la consommation d’un appareil, vous avez besoin de connaître 3 éléments :

  • La puissance en watts de l’appareil ;
  • Le nombre d’heures de fonctionnement journalier ;
  • Le nombre de jours d’utilisation de l’appareil sur une année.

Multipliez simplement ces 3 éléments les uns avec les autres et divisez le résultat par 1 000 pour obtenir la consommation d’un appareil en kWh.

electroménager cuisine
Exemple :

Un four électrique d’une puissance de 2 500 W fonctionnant le samedi et le dimanche pendant 1h tout au long de l’année va consommer : (2 500 x 2 x 1 x 52) / 1 000 = 260 kWh par an.

Vous pouvez maintenant calculer de manière précise la consommation électrique de vos appareils, regardons maintenant quel dimensionnement est le plus adapté.

 

 

CHAPITRE 4 :

L’installation des panneaux solaires

Quel dimensionnement pour ma maison ?


Malheureusement il est difficile de répondre à cette question de but en blanc. Les critères à prendre en compte sont nombreux.

Votre chauffage est-il électrique ?

Comment est chauffée votre eau sanitaire ?

Utilisez-vous vos électroménagers tous les jours ?

Si votre maison de 100 m² consomme essentiellement de l’électricité pour alimenter votre électroménager, nous vous conseillons, à priori, de partir sur une installation de 3 kWc, soit environ 10 panneaux solaires.

Par contre, si vous consommez 13 000kWh, ce qui représente une facture annuelle d’environ 2 000, une installation de 6 kWc pourrait être plus adaptée.

Vous pouvez obtenir une étude de faisabilité et de rentabilité en demandant un devis gratuit sur notre site.

maison panneau photovoltaïque 6kWc autoconsommation vente du surplus surimposition

Aides financières en 2019


Nous n’allons pas y aller par quatre chemins : pour faire baisser le prix de vos panneaux photovoltaïques, vous ne pouvez plus compter sur le crédit d’impôt.

La loi de finances pour 2014 a supprimé l’éligibilité des équipements photovoltaïques au crédit d’impôt.

Cela dit, le nouvel arrêté tarifaire (ou décret) du 10 mai 2017 a intégré une aide financière pour les Français qui s’équipent en photovoltaïque afin de consommer leur propre électricité solaire.

Cette prime est comprise entre 90 et 400 € par kilowatt-crête installé et est indexée sur la puissance totale de votre installation.

Voici un tableau récapitulatif pour le premier trimestre 2019 :

Tableau récapitulatif aide installation panneau photovoltaïque autoconsommation avec vente du surplus 2019

Pour être éligible à cette prime d’investissement, vous devez :

  • Opter pour l’autoconsommation avec vente du surplus ;
  • Faire réaliser l’installation par un installateur RGE (Quali’PV module Elec, QualiBat 5911 ou Qualifélec SP1 et SP2) ;
  • Enfin, votre centrale solaire doit remplir l’une des conditions suivantes :
    • Être installée de manière parallèle à votre toiture ;
    • Être installée sur une toiture plate ;
    • Ou remplir une fonction d’allège, de bardage, de brise-soleil, de garde-corps, d’ombrière, de pergolas ou de mur-rideau.

 

Vous remplissez les conditions ? Parfait !

Pour obtenir votre prime, rien de plus simple. Elle se déclenche lors de la demande de raccordement de votre installation solaire.

Une fois la demande de raccordement à ENEDIS effectuée, EDF Obligation d’Achat sera en mesure de vous verser votre prime.

Une autre aide financière à laquelle on ne pense pas toujours est la possible aide ou subvention proposée par votre commune, département ou région.

Les territoires sont de plus en plus engagés dans la transition énergétique. Certains départements, métropoles et communes peuvent vous offrir des aides ou subventions pour faciliter votre passage à l’énergie solaire.

N’oubliez donc pas de vous renseigner auprès de votre mairie, votre communauté de communes, votre département ou de votre région pour saisir ces opportunités !

Intéressé par la domotique ?

Les dispositifs intelligents qui permettent de programmer votre électroménager, vos éclairages, votre chauffage et autre, sont éligibles au Crédit d’Impôt Transition Energétique.

 

Panneaux solaires : combien ça coûte ?


En fonction de la puissance de l’installation, du matériel utilisé et du type d’intégration des panneaux solaires, le prix d’un kilowatt-crête de panneaux photovoltaïques est généralement compris entre 2 600 € et 3 000 € TTC.

Ce prix prend TOUT en compte : les panneaux solaires, l’onduleur photovoltaïque, la pose, les démarches administratives, le raccordement, la mise en service…

Cela dit, certaines particularités peuvent impacter à la hausse le prix de votre installation :

  • Une couverture en ardoise ;
  • La hauteur de votre maison ;
  • La présence d’amiante dans votre toiture ;
  • Ou encore, la distance entre votre compteur électrique et votre maison.

Vous l’aurez compris, le mieux pour avoir une estimation précise reste encore de faire une demande de devis sur notre site.

installation panneau solaire autoconsommation vente surplus surimposition maison plain pied

Voici quelques ordres de grandeur du coût d’une installation en autoconsommation avec vente du surplus ou en vente totale, dans les conditions suivantes. Les prix annoncés sont négociés par nos courtiers en solaire et concerne :

  • Une maison de plain-pied ;
  • Avec des tuiles mécaniques ;
  • Installation complète TTC (réalisation par un de nos installateurs, raccordement au réseau, démarches administratives incluses…)
Puissance de l’installation Prix
3 kWc 8 500 €
6 kWc 14 000 €
9 kWc 18 000 €

A noter : l’aide à l’autoconsommation dont nous avons parlé plus haut n’a pas été déduite des prix annoncés ci-dessus.

Quels coûts restent à prévoir après l’installation de votre installation photovoltaïque ?

Le TURPE, soit le Tarif d’Utilisation des Réseaux publics d’Électricité.

Il correspond à la rémunération des gestionnaires de réseau de transport et de distribution d’électricité : RTE, ENEDIS et les régies locales.

Son objectif est de compenser les charges liées à l’exploitation, au développement et à l’entretien du réseau.

Vous devrez vous en acquitter chaque année si vous optez pour l’autoconsommation avec vente du surplus.

Pour ce qui est du coût de l’entretien des panneaux solaires, il est proche de 0 €.

Un simple nettoyage tous les 3 ans, que vous pouvez effectuer vous-même convient tout à fait. Pour cela, un balai télescopique et un peu d’eau tiède suffisent amplement.

Maintenant c’est à vous


Voilà, je suis sûre que vous êtes maintenant incollable sur comment produire au mieux votre électricité !

Prêt à vous lancer ?

Vous savez vers quelle solution vous tourner ?

Vous avez des questions ?

Laissez-nous un commentaire dans la section ci-dessous😊