Produire votre Électricité : Solutions, Prix, Aides de l'État | Guide Complet (2019)

Produire votre Électricité : Solution, Prix, Aides de l’État

Le Guide Complet 2019

Laura In Sun We Trust

par Laura.
Mis à Jour le 28/10/2019
durée : 10 mins

Vous souhaitez produire votre propre électricité pour gagner en indépendance et ne plus payer des factures de plus en plus élevées ?

Alors vous êtes au bon endroit.

Nous allons voir ensemble :

  • Quelle solution choisir : éolienne, hydroturbine, panneaux solaires ;
  • Si produire son électricité est rentable ;
  • Quelles sont les aides de l’État pour produire son électricité en 2019 ;
  • Et bien plus encore.

C’est parti !

CONTENU DU GUIDE

Cliquez sur un élément ci-dessous pour consulter directement ce qui vous intéresse.

CHAPITRE 1 :

Comment produire son électricité soi-même ?

Panneau solaire : allier performance et petit budget.


C’est la solution qui est presque systématiquement préférée car elle offre le plus d’avantages :

① En autoconsommant l’électricité produite par vos panneaux solaires, vous réduisez le montant de vos factures électriques jusqu’à 45 % ;

② Vous bénéficiez de la prime à l’autoconsommation, aide financière versée par l’Etat ;

③ Vous récupérez votre investissement de départ au bout de 10 à 12 ans, grâce au prix accessible des installations photovoltaïques. Cela fait des panneaux solaires le moyen de produire son électricité le plus rapidement rentable.

Une fois votre investissement remboursé, vos panneaux solaires vous rapportent de l’argent pendant les 15 ans (minimum) restants, les panneaux solaires étant garantis 25 ans ;

④ Une installation photovoltaïque offre le meilleur rapport surface / production.

En effet, un module photovoltaïque possède un rendement surfacique d’environ 100 watts/m² quand celui de l’éolien est seulement de 10 watts/m².

Pour produire la même quantité d’énergie, il faut donc mobiliser 10 fois plus de surface avec des éoliennes qu’avec des panneaux solaires ;

⑤ Vous faites installer vos panneaux solaires facilement : leur pose ne nécessite pas de permis de construire.

Une simple déclaration préalable sera à faire auprès de votre Mairie.

toiture avec panneaux solaires

Bref, les panneaux solaires offrent de solides arguments.

Mais qu’en est-il des autres solutions ?

Éolienne, une solution coûteuse


Installer une éolienne sur votre maison ou dans votre jardin peut sembler une bonne idée.

éolienne domestique pour

Cela dit, les contraintes sont nombreuses :

① Votre habitation doit être située dans une zone recevant suffisamment de vent.

On estime qu’il faut une force moyenne annuelle de 20 km/h minimum ;

② Le vent est une ressource très difficilement prédictible.

En effet, on peut difficilement prévoir à l’avance la force du vent et le moment précis où il soufflera.

A l’opposé, nous connaissons très bien les variations d’ensoleillement tout au long de l’année.

Certaines communes interdisent purement et simplement les éoliennes. De plus, à cause du bruit que cela occasionne, vos voisins peuvent s’opposer à votre projet ;

④ Une éolienne peut endommager votre habitation.

Il ne faut pas l’oublier : une éolienne vibre.

Ainsi, beaucoup d’installations ont dû être démontées tant les vibrations avaient un impact important sur les habitations, avec notamment l’apparition de nombreuses fissures ;

⑤ Enfin, pour alimenter suffisamment en électricité votre maison, vous devez investir dans une installation dont le prix peut aller jusqu’à 40 000 €.

Bref, l’éolienne n’est pas forcément la solution la plus simple pour produire son électricité.

L’hydro-turbine : l’enfer administratif


Une autre solution qui peut sembler intéressante est l’installation d’une turbine dans un cours d’eau situé à proximité de votre habitation.

Une turbine hydroélectrique convertit l’énergie hydraulique d’un flux d’eau.

Cependant, les contraintes sont, là encore, nombreuses.

Première contrainte évidente : il faut avoir à proximité de son habitation un cours d’eau, dont le débit soit suffisamment puissant pour faire tourner une turbine.

Si c’est le cas, c’est un bon début.

Après cela commence un long combat administratif, puisque vous devez obtenir :

  • Une autorisation administrative pour avoir le droit d’utiliser le cours d’eau d’un point de vue légal (il s’agit d’un « droit d’eau », accordé pour une durée d’environ 30 ans) ;
  • Un permis de construire;
  • Une autorisation de travaux sur le cours d’eau, auprès de la Direction Départementale du Territoire. Malheureusement, de moins en moins d’autorisations sont accordées.

Il s’agit ici de procédures longues, qui peuvent parfois mettre 2 ans à aboutir. Mieux vaut donc s’armer de patience !

Pour produire votre électricité, une installation photovoltaïque est donc la solution à privilégier.

CHAPITRE 2 :

Autoproduire son électricité photovoltaïque

Comment fonctionne l’autoconsommation d’électricité ?


On parle d’autoconsommation lorsque l’on consomme l’électricité que l’on produit.

Pour cela, votre installation photovoltaïque a besoin de deux éléments :

Un panneau solaire photovoltaïque :

C’est un dispositif énergétique plat et rigide, qui mesure en moyenne 1m60 de hauteur sur 1m de largeur.

Il est composé de cellules de silicium, aussi appelées cellules photovoltaïques, qui captent la lumière du soleil puis la transforment en courant continu.

② Un onduleur :

L’onduleur photovoltaïque transforme le courant continu en courant alternatif. Il est alors parfaitement consommable par vos appareils électriques.

installation photovoltaïque sur toiture

Vos panneaux alimentent ainsi en direct votre habitation.

Vous pourrez ainsi facilement faire jusqu’à 45 % d’économie sur votre facture d’électricité avec une installation photovoltaïque en autoconsommation.

Les autres avantages de l’autoconsommation


En plus de réaliser des économies, l’autoconsommation offre deux avantages importants :

Protéger l’environnement en produisant de l’électricité verte :

Aujourd’hui, plus de 75 % de l’électricité fournie par EDF est issue de la filière nucléaire, très polluante :

  • Extraction et transport des matières premières ;
  • Rejet d’eau de refroidissement dans l’environnement impactant la faune et la flore ;
  • Déchets radioactifs non recyclés

Sans oublier les accidents nucléaires de Fukushima et de Tchernobyl : de véritables désastres pour l’environnement.

Electricité issue du nucléaire pollution

Certes, certains fournisseurs proposent aujourd’hui une électricité verte. Pour cela, ces entreprises ont le choix : produire elles-mêmes leur électricité verte ou acheter des certificats verts.

Un certificat vert permet de tracer « virtuellement » de l’électricité. Lorsqu’un exploitant produit 1 MWh d’électricité verte (c’est-à-dire de l’électricité produite à partir du photovoltaïque, de l’éolien, etc..) et la vend aux fournisseurs d’électricité, un organisme indépendant spécialisé lui fournit un certificat vert gratuitement. Le fournisseur d’électricité n’a plus qu’à acheter ce certificat pour pouvoir annoncer qu’il produit de l’électricité verte.

Bref, il n’y a rien de très vert là-dedans

En installant des panneaux solaires sur votre toiture, vous produisez une électricité réellement verte.

Gagner en indépendance vis-à-vis du réseau :

En produisant votre propre électricité, vous pouvez alimenter en électricité n’importe quel bâtiment, même si celui-ci est très isolé et loin d’une ligne électrique.

Vous gagnez ainsi en indépendance vis-à-vis du réseau électrique.

Pour alimenter convenablement votre habitation, il vous suffit de dimensionner au mieux votre installation photovoltaïque.

Quel dimensionnement pour ma maison ?


Malheureusement il est difficile de répondre à cette question sans connaître un certain nombre de données.

Votre chauffage est-il électrique ? Comment est chauffée votre eau sanitaire ? Utilisez-vous vos appareils électroménagers tous les jours ?

Si votre maison de 100 m² consomme essentiellement de l’électricité pour alimenter votre électroménager, nous vous conseillons, à priori, de partir sur une installation de 3 kWc, soit environ 10 panneaux solaires.

Par contre, si vous consommez 13 000 kWh, ce qui représente une facture annuelle d’environ 2 000 €, une installation de 6 kWc pourrait être plus adaptée.

Vous pouvez obtenir gratuitement une étude de faisabilité et de rentabilité en demandant un devis sur notre site.

Vous n’habitez pas encore dans la maison que vous souhaitez équiper de panneaux solaires ? Vous ne connaissez pas votre consommation électrique ?

Voici la méthode pour calculer simplement la consommation électrique d’un appareil.

calculer la consommation électrique d'un appareil

Pour cela, vous avez besoin de connaître 3 éléments :

– La puissance en Watts de l’appareil ;

– Le nombre d’heure de fonctionnement journalier ;

– Le nombre de jour d’utilisation de l’appareil sur un année.

Multipliez simplement ces 3 éléments les uns avec les autres et divisez le résultat par 1 000 pour obtenir la consommation d’un appareil en kWh.

Exemple :

Un four électrique d’une puissance de 2 500 W fonctionnant le samedi et le dimanche pendant 1h tout au long de l’année va consommer : (2 500 x 2 x 1 x 52) / 1 000 = 260 kWh par an.

Vous n’avez plus qu’à procéder ainsi pour l’ensemble de vos appareils électriques. N’oubliez pas d’inclure la consommation électrique de vos ampoules, chauffage, ventilation, chauffe-eau, etc.

CHAPITRE 3 :

Aides de l’Etat pour produire son électricité


Grâce au nouveau décret du 10 mai 2017, les Français qui s’équipent en photovoltaïque pour consommer leur propre électricité peuvent toucher une aide financière, sous forme de prime.

Cette prime à l’autoconsommation est comprise entre 90 et 400 € par kilowatt-crête installé et est indexée sur la puissance totale de votre installation.

Voici un tableau récapitulatif pour le troisème trimestre 2019 :

Puissance de l’installation photovoltaïque Montant de l’aide versé pour chaque kWc installé
≤ 3 kWc 390 €
≤ 9 kWc 290 €
≤ 36 kWc 180 €

Pour être éligible à cette prime d’investissement, vous devez simplement :

  • Opter pour l’autoconsommation photovoltaïque avec vente du surplus ;
  • Faire réaliser l’installation par un installateur RGE ;
  • Enfin, votre centrale solaire doit remplir l’une des conditions suivantes :

– Être installée de manière parallèle à votre toiture ;

– ou être installée sur une toiture plate ;

– Ou remplir une fonction d’allège, de bardage, de brise-soleil, de garde-corps, d’ombrière, de pergolas ou de mur-rideau.

Renseignez-vous également auprès de votre mairie ou département. Les territoires sont de plus en plus engagés dans la transition énergétique.

Certains départements, métropoles et communes peuvent vous offrir des aides ou subventions pour faciliter votre passage à l’énergie solaire.

CHAPITRE 4 :

Installation photovoltaïque :

quel prix ?


Voici les prix moyens négociés en 2019 dans notre réseau d’installateurs :

Puissance de l’installation Prix estimatif en € TTC Montant de l’aide en €
3 kWc 8 500 € 1 170 €
6 kWc 14 000 € 1 740 €
9 kWc 18 000 € 2 610 €

A noter : la prime à l’autoconsommation dont nous avons parlé plus haut n’a pas été déduite dans les prix annoncés ci-dessus.

Un seul coût reste à prévoir après l’installation de votre installation photovoltaïque.

Il s’agit du TURPE (Tarif d’Utilisation des Réseaux publics d’Électricité).

Vous devrez vous en acquitter chaque année si vous optez pour l’autoconsommation avec vente du surplus. Au 3e trimestre 2019, il s’élève à 10,512 € TTC.

CHAPITRE 5 :

Cas pratique :
Produire son électricité deux fois moins cher ?


La production d’électricité par vos panneaux solaires, la réduction de vos factures électriques jusqu’à 45% et la prime à l’autoconsommation versée par l’Etat vous permettent de réaliser d’importantes économies.

Grâce à elles, le coût du kWh produit par vos panneaux solaires est bien inférieur au prix du kWh fourni par le réseau.

Rentrons dans le détail.

Produire son électricité grâce à des panneaux solaires

Supposons que vous habitiez dans la Drôme. Vous possédez une maison de plain-pied avec une toiture orientée sud et 40 m² de surface disponible.

Vous avez un abonnement heures pleines / heures creuses EDF pour une puissance de 6 kVA.

Cela signifie que :

  • Votre abonnement annuel vous revient à 123.60 € TTC ;
  • Le tarif d’achat du kWh en heures pleines est de 0.1579 € ;
  • Et que celui du kWh en heures creuses est de 0.1228 €.

Jusqu’à maintenant, vous aviez une facture annuelle de 2 000 € et vous commencez à en avoir assez de jeter tout cet argent par les fenêtres. Vous faites donc appel à In Sun We Trust pour vous accompagner dans votre projet.

A priori, une installation en autoconsommation d’une puissance de 6 kWc répondrait parfaitement à vos besoins.

Une installation de ce type, réalisée par nos installateurs, coûte généralement moins de 14 000 € et vous donne droit à une prime à l’autoconsommation de 1 740 € versée sur 5 ans (soit 348 € par an pendant 5 ans).

Dans cette configuration, vos panneaux solaires produiront environ 200 650 kWh sur 25 ans.

L’électricité verte que vous allez produire va donc coûter ((14 000-1 740) / 200 650 =) 0.06 €.

Un prix qui envoie au tapis n’importe quel abonnement (heures pleines/heures creuses, tarif bleu ou Tempo) et ce, quel que soit votre fournisseur d’électricité.

Déjà très intéressant aujourd’hui, autoconsommer votre électricité vous permettra de réaliser encore plus d’économies demain.

Et ce parce que le prix de l’électricité ne cesse d’augmenter année après année.

Les causes sont nombreuses. Parmi elles : la dette abyssale d’EDF et les multiples chantiers qu’elle doit pourtant mener.

Entre le Grand Carénage, l’EPR de Flamanville, le site d’enfouissement des déchets nucléaires Cigéo… EDF va débourser près de 150 milliards d’euros dans les années à venir.

Somme qu’EDF n’a pas provisionnée.

projet Cigeo : site d'enfouissement de déchets nucléaires

Crédit photo : EDF

Les prévisions les plus optimistes estiment que le prix de l’électricité résidentielle et tertiaire va augmenter de manière continue de 3 % par an.

S’équiper dès maintenant de panneaux solaires vous permet de réaliser des économies aujourd’hui et de vous protéger des futures augmentations du prix de l’électricité.

 

Enfin, il arrive souvent que vous produisiez plus d’électricité que vous n’en consommiez à l’instant T. Dans ce cas, vous pouvez revendre votre surplus à EDF OA.

Selon la puissance de votre installation, le tarif d’achat appliqué par EDF OA est le suivant :

Puissance Tarif d’Achat du surplus
⩽ 3 kWc 0.1857 €
⩽9 kWc 0.1579 €
⩽36 kWc 0.1207 €
⩽ 100 kWc 0.1076 €

Maintenant c’est à vous


Vous connaissez maintenant toutes les informations à considérer pour choisir au mieux comment produire votre électricité.

Quelle solution vous semble la plus intéressante ?

Etes-vous prêts à vous lancer ?

Dites-moi ça dans les commentaires ci-dessous 😊