Les aides et subventions pour les panneaux solaires en 2017

Installer des panneaux photovoltaïques est un geste citoyen, mais pas uniquement. Tout en préservant l’environnement, des panneaux solaires sur votre toiture vous permettent de générer des revenus. Pour vous encourager à investir dans l’énergie solaire, l’État a mis en place des aides financières avantageuses. Découvrez les aides et les subventions disponibles pour l’année 2017.

 

Une prime à l’autoconsommation depuis mai 2017

Lorsque que vous faites poser des panneaux solaires sur votre toiture, deux opportunités s’offrent à vous :

  • l’autoconsommation, soit le fait de consommer l’énergie générée par vos panneaux solaires
  • la vente totale, soit le fait de vendre toute l’électricité produite par vos panneaux à EDF

 

toitures panneaux solaires surimposition

Depuis mai 2017, un nouvel arrêt tarifaire est en vigueur. Il vise notamment à encourager la pratique de l’autoconsommation, qui est en plein essor. En effet, l’État accorde une aide financière pour les particuliers qui souhaitent consommer leur propre électricité. Cette aide est versée sous forme de prime. Elle est dégressive en fonction de la taille de l’installation :

  • pour une installation inférieure ou égale à 3kWc, vous recevrez 400€ par kilowatt-crête (kWc) installé. Un kWc équivaut environ à 4 panneaux solaires.
  • pour une installation d’une puissance comprise entre 3 et 9 kWc, 300 €/kWc
  • pour une installation d’une puissance comprise entre 9 et 36 kWc, 200 €/kWc
  • pour une installation d’une puissance comprise entre 36 et 100 kWc, 100€/kWc

Pour bénéficier de cette prime d’investissement, votre système doit remplir l’une des conditions suivantes :

  • installé au-dessus de votre toiture ;
  • installé sur une toiture plate ;
  • ou remplir une fonction d’allège, de bardage, de brise-soleil, de garde-corps, d’ombrière, de pergolas ou de mur-rideau.

► Apprenez-en plus sur les différentes aides et subventions

Un exemple concret :

Vous êtes à Marseille, avec une exposition idéale. Vous décidez d’installer 12 panneaux solaires, soit une puissance d’environ 3kWc. Grâce à l’aide de l’État, vous allez toucher une prime à l’investissement de 1200 euros. Si vous ne consommez pas toute l’énergie produite, il est possible de vendre le surplus pour un montant de 10 centimes d’euros par kWh.

 

Vente d’électricité photovoltaïque : une aide financière via le tarif d’achat

Il n’existe pas de subvention directe pour la vente totale. Vous ne recevrez donc pas, comme pour l’autoconsommation, une prime à l’investissement. Cette aide existe bel et bien, mais elle prend la forme d’un tarif d’achat bonifié pour votre électricité, qui est de 23,2c€/kWh depuis mai 2017. Ce prix d’achat subventionné est bien supérieur au prix à laquelle vous achetez votre électricité, environ 15c€/kWh. Ce dispositif a été conçu pour inciter les ménages et les entreprises à s’équiper en panneaux solaires, en leur donnant de la visibilité sur la rentabilité de leur investissement. En effet, le tarif d’achat est fixé pour 20 ans.

Reprenons le même exemple :

Vous êtes toujours à Marseille, avec la même volonté d’installer 12 panneaux solaires sur votre toit mais cette fois-ci pour revendre l’intégralité de l’électricité à EDF. Avec votre exposition optimale, vos panneaux solaires sont en mesure de générer environ 4 750 kWh/an d’électricité. Grâce au tarif d’achat subventionné, vous allez ainsi toucher près de 975€ euros de revenus par an.

 

Le crédit d’impôt en 2017 : thermique et aérovoltaïque

Vous avez peut-être entendu parler du crédit d’impôt pour l’installation de panneaux photovoltaïques ? Cette aide accordée par l’État n’existe plus depuis 2014. L’État a en effet estimé que le tarif d’achat était une incitation suffisante pour l’installation de panneaux solaires photovoltaïques.

Notons cependant que certaines dépenses en faveur de l’environnement peuvent être éligibles au CITE, le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique. Sous certaines conditions, il est possible d’en bénéficier pour des installations thermiques ou aérovoltaïque.

Voici par exemple deux critères à remplir pour obtenir le crédit d’impôt sur le solaire thermique :

  • Votre installation doit être réalisée sur votre résidence principale
  • L’équipement doit être fourni et installé par une entreprise ou un artisan labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement)

Il n’est donc pas possible de bénéficier du crédit d’impôt si vous installez vous-même un kit thermique.

 

Notons également qu’aux yeux de la réglementation française, l’aérovoltaïque est considéré comme un chauffage solaire. Si vous optez pour ce type d’installation, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt de 30% sur le matériel, dans la limite de 1 200€, et d’une TVA de 5,5 % à l’achat. Ce précédent article vous apportera plus de précisions sur la fiscalité de l’énergie solaire en 2017.

► Continuez vers l’article sur la fiscalité de l’énergie solaire en 2017

 

Régions, département, mairies : des aides financières et subventions pour faciliter l’accès à l’énergie solaire

Bien que de plus en plus rares, des aides financières et subventions émanant des collectivités peuvent exister pour faciliter le passage à l’énergie solaire. En effet, les collectivités ont des objectifs chiffrés en matière d’énergies renouvelables. Elles ont donc un intérêt direct à ce que les particuliers ou les entreprises de leur territoire s’équipent en panneaux photovoltaïques, thermiques ou aérovoltaïques. Afin de répondre à ces objectifs, certaines villes, régions ou département peuvent vous offrir des aides ou subventions pour vous aider lors de votre investissement. À titre d’exemple, la commune d’Alès en Occitanie offre pour chaque installation de panneaux solaires photovoltaïques un chèque de 200€.

toiture panneaux solaires surimposition

 

N’oubliez donc pas de vous renseigner auprès de votre mairie, votre communauté de communes, votre département ou de votre région pour saisir ces opportunités ! Vous pouvez également vous renseigner auprès de l’Espace Infos Énergie (EIE) de votre région. Il pourra répondre à toutes vos interrogations à ce sujet. Attention toutefois, les EIE ne sont pas autorisés à recommander des professionnels pour votre projet d’énergie solaire.

Aides et subvention en cas de rénovation

L’ANAH, Agence nationale de l’habitat accorde des aides financières lorsque que vous réalisez des travaux de rénovation de votre logement. L’installation d’un système à usage domestique utilisant les énergies nouvelles ou renouvelables, tel que l’énergie solaire, peut bénéficier d’une subvention.Cette aide est accordée sous certaines conditions, détaillées sur le site de l’ANAH.