Dans ce nouveau guide complet, retrouvez tout ce que vous devez savoir sur l’installation de panneaux solaires en France.

Au sommaire :

Commençons sans plus attendre.

bouton offre panneau solaire français

CHAPITRE 1 :

4 fabricants français de panneaux solaires


Il existe peu de fabricants de panneaux solaires en France. Parmi eux, on compte Systovi, Voltec, Recom-Sillia et DualSun. Tous conçoivent et assemblent leurs modules photovoltaïques en France. 

Je vous en dis plus.

Systovi : le fabricant nantais de panneaux photovoltaïques et aérovoltaïques


Vous en avez très probablement entendu parler : Systovi est l’une des références du panneau solaire de fabrication française.

① Présentation de Systovi :

Systovi est née en 2008 à Carquefou, près de Nantes, et s’est rapidement démarquée de ses concurrents.

Comment ? Grâce à sa technologie unique.

En effet, à l’époque, la majorité des fabricants se concentrent sur le développement des panneaux photovoltaïques (qui produisent de l’électricité).

Plutôt que de se lancer lui aussi dans la course aux panneaux photovoltaïques, le fabricant français Systovi préfère commencer par produire des panneaux aérovoltaïques capables de produire à la fois de l’électricité et de l’air chaud.

C’est ainsi que l’entreprise rencontre le succès !

Quelques années plus tard, Systovi étoffe son offre et ajoute une gamme de panneaux photovoltaïques à son catalogue.

Aujourd’hui, ce catalogue comprend :

  • Une gamme de panneaux aérovoltaïques R-VOLT ;
  • Une gamme de panneaux photovoltaïques V-SYS ;
  • Et des solutions de stockage STOCK-O et STOCK-R.

En 12 années seulement, Systovi a équipé 1,6 millions de mètres carrés de toitures !

② V-SYS : le module photovoltaïque français

Le modèle phare de la gamme V-SYS développe une puissance de 300 Watt-crêtes pour un taux de rendement atteignant 18,4 %.

Il dispose d’une garantie produit de 20 ans, et une garantie linéaire de production de 20 ans à 80%.

Ce sont des performances tout à fait honorables, même si légèrement en-dessous des autres fabricants internationaux. 

③ Notre avis sur Systovi :

Systovi a le mérite d’avoir su résister à la déferlante des géants asiatiques qui fabriquent des panneaux solaires souvent d’excellente qualité et à bas coût.

Aujourd’hui, Systovi est appréciée des particuliers et des installateurs en France pour la qualité de ses panneaux photovoltaïques.

Voltec : le solaire de fabrication alsacienne


① Présentation de Voltec :

Tout comme Systovi, Voltec est une marque qui existe depuis plus de 10 ans.

Son usine de fabrication et d’assemblage se trouve en Alsace, dans la ville de Dinsheim-sur-Bruche, et dispose d’une capacité de production de 200 MWc par an.

L’usine est en partie alimentée en énergie verte grâce à une centrale solaire de 350 kilowatt-crêtes (kWc) et une centrale biomasse.

Usine de fabrication des panneaux solaires Voltec à Marlenheim

Pour réduire davantage le bilan carbone de ses panneaux photovoltaïques, Voltec privilégie au maximum le recours aux composants et matériaux d’origine européenne.

Même si comme nous allons le voir, ce n’est pas toujours possible.

Grâce à ses efforts, Voltec peut se targuer de fabriquer les panneaux solaires avec l’une des empreintes carbones les plus faibles du marché !

Voltec a très bien réussi à s’implanter dans la région Grand-Est, et dans une plus large mesure sur tout le territoire français, notamment sur les très grandes toitures, parcs au sol et ombrières.

② Modèle panneau solaire Voltec :

Aujourd’hui, Voltec commercialise son panneau solaire BIVA 60 doté de la technologie biverre et composé de 60 cellules photovoltaïques.

Il affiche une puissance de 300 Wc pour un rendement de 17.8 %.

Le point fort de ce modèle de panneau Voltec, ce sont ses garanties !

En effet, la garantie produit est de 30 ans, alors que la plupart des fabricants proposent des garanties de 20 ans.

La garantie linéaire de production (ou de rendement) est, elle, de 82.5 % au bout de 30 ans.

Vous souhaitez que nous rédigions un guide complet sur la marque Voltec ? 

Dites-le nous simplement en commentaire !

Recom-Sillia : les panneaux solaires franco-italiens


① Présentation de Recom-Sillia :

En 2007 , les frères Tunyan fondent Recom en Italie.

Puis, en 2017, Recom rachète Sillia, un fabricant français qui rencontrait alors des difficultés financières.

Recom-Sillia est née !

Aujourd’hui, le siège social de l’entreprise est basé à Lannion, dans les Côtes d’Armor.

D’ailleurs, Recom-Sillia y dispose également d’une usine d’assemblage et de production.

Recom-SIllia dispose de deux autres lignes de production en Pologne et en Italie.

C’est aujourd’hui l’un des plus gros fabricants européens de panneaux solaires.

② Modèle panneau solaire Recom-Sillia :

Le 60M300 est un panneau solaire Recom-Sillia composé de 60 cellules monocristallines.

Sa puissance s’élève, là encore, à 300 Wc.

Son taux de rendement est cette fois de 18.25 %.

Recom offre une garantie produit de 12 ans, ce qui est inférieur aux garanties que proposent Systovi ou Voltec.

La garantie linéaire de production est de 80 % au bout de 25 ans.

Vous souhaitez en savoir plus sur la marque Recom-Silia, et lire un guide comme celui que nous avons fait sur les marques SunPower, LG ou encore Longi ?

Alors laissez-nous un commentaire sous cet article !

DualSun : fabricant et créateur du panneau solaire hybride 


① Présentation de DualSun :

DualSun voit le jour en 2010 grâce aux efforts de deux amis qui se sont rencontrés sur les bancs d’une prestigieuse école d’ingénieur.

Dès sa création, le pari de DualSun est simple : produire des panneaux solaires avec un savoir-faire français.

C’est chose faite en 2011, avec la commercialisation des panneaux hybrides SPRING®.

Les panneaux hybrides produisent de l’électricité, et de l’eau chaude sanitaire.

Leur technologie est très récente, et donc moins mature que celle des panneaux photovoltaïques.

Par la suite, DualSun étoffe son catalogue en proposant une gamme de panneaux photovoltaïques appelée FLASH®.

Aujourd’hui, DualSun conçoit ses panneaux à Marseille et les fabrique dans l’Ain.

② Modèle panneau DualSun :

Le panneau photovoltaïque FLASH affiche une puissance de… 300 Wc !

Composé de cellules photovoltaïques monocristallines, il bénéficie d’un taux de rendement honorable de 18.3 %.

DualSun offre une garantie produit de 25 ans et une garantie de rendement s’élevant à 80 % au bout de 25 ans.

③ Notre avis :

Les fondateurs de Dualsun sont connus pour faire des produits de qualité et pour leur engagement dans la filière.

L’entreprise est ainsi l’une des rares marques de panneaux français qui survit à la concurrence chinoise et qui innove.

Rien que pour ça, DualSun mérite qu’on s’intéresse à elle !

Panneaux solaires français : résumé


Voici un résumé des performances des panneaux solaires français que nous venons de voir :

MarqueSystoviVoltecRecom-SilliaDualSun
ModèleV-SYSBIVA 6060M300FLASH
Puissance300 Watt-crêtes
Rendement18.1 %17.8 %18.2 %18.3 %
Garantie produit20 ans30 ans12 ans25 ans
Garantie linéaire de production80 % au bout de 25 ans82 % au bout de 30 ans80 % au bout de 25 ans80 % au bout de 25 ans

CHAPITRE 2 :

Panneau solaire 100 % fabriqué en France : est-ce possible ?


Le marquage “fabriqué en France”, ou “made in France” n’a jamais eu autant le vent en poupe.

Les fabricants de panneaux solaires l’ont bien compris, et beaucoup n’hésitent pas à mentionner “fabriqué en France” sur leurs brochures.

Cela veut-il dire que l’intégralité du panneau est fabriqué en France ? 

Comme nous allons le voir, ce n’est presque jamais le cas.

fabrication de panneaux solaires photovoltaïques dans une usine

Fabrication des panneaux solaires français 


Pour bien comprendre comment sont fabriqués les panneaux solaires photovoltaïques français, il est nécessaire de revenir sur la définition du “fabriqué en France”.

① “Fabriqué en France” : une notion un peu floue

N’importe quel fabricant peut décider d’apposer la mention “fabriqué en France” sur ses produits, sans en demander l’autorisation.

Toutefois, il est possible (mais pas obligatoire) de solliciter les autorités douanières françaises au préalable afin de savoir si son produit peut être marqué “fabriqué en France” : c’est la demande d’Information sur le Made in France (IMF).

exportation et transport des panneaux solaires dans des containers

Les autorités se reportent alors à la réglementation européenne sur les règles d’origine non-préférentielles pour rendre leur verdict.

Derrière ce terme un peu barbare se cachent les critères qui permettent de déterminer l’origine d’un produit dont les facteurs de production (matières premières, étapes de fabrication, etc.) proviennent de plusieurs pays. 

Et ces critères sont les suivants. 

Pour être marqué “fabriqué en France”, un produit doit : 

  • Afficher une codification douanière différente de celles de ses matières premières et composants non-français ;
  • Respecter un seuil maximum de valeur de ses matières premières et composants non-français par rapport à son prix ;
  • Avoir fait l’objet en France de certaines opérations de transformation à partir des matières premières et composants non-français. 

Que faut-il retenir de tout ceci ? 

Il est possible pour un fabricant de panneau solaire de marquer son produit comme “made in France”, même si l’intégralité n’a pas été fabriquée sur le territoire français.

Il suffit que des “opérations substantielles” aient été réalisées sur le produit fini pour qu’il soit considéré comme fabriqué en France. 

Voyons cela plus en détails.

② Les étapes de fabrication d’un panneau solaire :

Maintenant que vous connaissez la définition juridique du “made in France”, voyons le processus de fabrication d’un panneau solaire.

  • Etape 1 :

La première étape consiste à fabriquer des lingots de silicium qui vont entrer dans la composition des cellules photovoltaïques.

cellule de panneaux solaires avec des barres
Cellule photovoltaïque d’un panneau monocristallin LG
  • Etape 2 :

Ensuite, il va donc falloir fabriquer les fameuses cellules photovoltaïques qui composent le panneau solaire.

C’est une étape relativement complexe qui nécessite une technologie et un savoir-faire très développés.

Il faut dire que les fabricants n’ont pas le droit à l’erreur : les cellules sont le composant stratégique qui permet aux panneaux solaires de produire de l’électricité.

  • Etape 3 :

Ces cellules sont ensuite montées en plusieurs chaînes (généralement 6 chaînes de 10 cellules) pour former une matrice finale.

  • Etape 4 :

Cette matrice est alors “encapsulée”. Autrement dit, on applique une couche de verre trempé sur la face avant des cellules, et un polymère sur la face arrière pour les protéger des agressions extérieures.

  • Etape 5 : 

On assemble ensuite les cellules encapsulées avec le cadre.

Puis on y ajoute une boîte de jonction pour permettre le raccordement.

usine de fabrication de panneaux solaires

Parmi toutes ces étapes, il y en a deux qui sont presque toujours réalisées en Chine. Saurez-vous deviner lesquelles ? 

Il s’agit des étape 1 et 2 : la fabrication des lingots de silicium puis des cellules photovoltaïques.

③ Le panneau solaire 100% fabriqué en France : un mirage ?

Conséquence de ce que nous venons de voir : les panneaux solaires 100 % fabriqués en France sont très rares, car quasiment aucun fabricant ne maîtrise la chaîne de production de bout en bout.

Il n’y a guère que Photowatt qui fabrique ses propres cellules en France.

La majorité des fabricants français (mais aussi étrangers) achètent donc leurs cellules photovoltaïques aux géants asiatiques du solaire.

domination du marché des cellules photovoltaïques par les géants chinois

Toutefois, ils maîtrisent les 3 autres étapes de productions : cela suffit pour marquer les panneaux “fabriqués en France”, conformément à la définition juridique que nous avons vue.

Alors vous avez peut-être lu ou entendu que “les composants chinois, c’est de la mauvaise qualité” ? 

Et bien je vais vous rassurer : dans le solaire, c’est tout l’inverse !

Si la majorité des fabricants mondiaux achètent leurs cellules en Chine, c’est qu’il y a une bonne raison.

Technologie cellule photovoltaïque : un savoir-faire chinois


La raison pour laquelle le monde entier s’approvisionne auprès de la Chine, c’est que cette dernière est très, très en avance dans la maîtrise de la technologie des cellules photovoltaïques.

En d’autres termes, les cellules photovoltaïques produites par les géants chinois comme Jinko, Trina ou JA Solar, sont ultra-performantes, et leur qualité est reconnue dans tous les classements mondiaux, notamment celui de Bloomberg.

L’avance technologique chinoise est étroitement liée à la politique de développement des énergies renouvelables (EnR) du pays.

énergies renouvelables éoliennes

Très tôt, la Chine a pris conscience de la nécessité d’investir massivement dans des sources alternatives d’énergie propre pour assurer la pérennité de son modèle de croissance.

Subventions généreuses ou prêts facilités font partie des nombreuses initiatives que le gouvernement a mis en place pour encourager le développement de l’industrie solaire notamment.

C’est ce qui explique la suprématie chinoise dans la production des cellules photovoltaïques.

Pour l’instant, il n’existe pas de champion européen capable de rivaliser avec le géant chinois.

Et tant que cela perdure, il est plus rentable économiquement, mais aussi écologiquement (une cellules performante produit plus, et permet donc de faire plus d’économies) d’importer les cellules chinoises.

CHAPITRE 3 :

Combien coûte un panneau solaire fabriqué en France ?


En France, le prix des panneaux solaires est compris entre 2 et 3 € par watt-crête installé. Autrement dit, comptez entre 6 000 et 9 000 € TTC pour une installation de 3 kWc en France. 

Cela comprend le matériel de marque premium, la pose par un installateur certifié RGE, et la gestion des démarches administratives.

Qu’en est-il du prix des panneaux solaires fabriqués en France ? 

En effet, on lit souvent que ”le made in France, ça coûte cher”.

Et bien comme nous allons le voir, ce n’est pas toujours vrai.

Voici un récapitulatif des offres que nous avons pu proposer à nos clients dans différents départements de France :

FabricantSystoviVoltecRecomDualSun
Puissance3 kWc
Nombre de panneaux10
ModèleV-SYSBIVA 6060M300FLASH 300
Type d’onduleurMicro-onduleursOnduleur de chaîneMicro-onduleursMicro-onduleurs
Pose par un installateur RGEOuiOuiOuiOui
Gestion des démarches administrativesOuiOuiOuiOui
Département31286656
PRIX TTC7 500 €8 200 €8 000 €7 900 €

CHAPITRE 4 :

Rentabilité des panneaux solaires en France


Vous en savez maintenant plus sur les panneaux solaires français.

Voyons à présent comment rentabiliser votre installation en France.

Les panneaux solaires sont rentables partout en France


Les panneaux solaires ne sont rentables que dans le Sud”.

C’est un argument répandu sur internet.

Pourtant, il est complètement faux.

Il n’y a qu’à regarder chez nos voisins plus au nord comme l’Allemagne, voire dans les pays scandinaves, où le solaire est très développé, et surtout très rentable.

Évidemment, des panneaux solaires installés à Avignon se rembourseront encore plus vite que des panneaux solaires installés à Lille.

Pour autant, ils seront rentables dans les deux cas !

Pour s’en convaincre, je vais prendre l’exemple d’un de nos clients habitant dans le département du Nord (59) justement.

Puissance de l’installation6 kWc
Surface de la maison140 m²
Nombre d’occupants4
ChauffageNon-électrique
Ballon d’eau chaudeNon-électrique
Equipements2 frigidaires, four, lave-vaisselle, lave-linge, sèche-linge

Et voici le tableau d’amortissement de notre client :

AnnéesTotal à payerDétail des gains financiersCapital restant dûBénéfices


Economies sur la factureVente du surplusPrime à l’autoconso
013 500,00 €




110,51 €484,29 €244,01 €348,00 €12 434,21 €
210,72 €498,82 €241,29 €348,00 €11 356,82 €
310,93 €513,78 €238,59 €348,00 €10 267,38 €
411,15 €529,20 €235,90 €348,00 €9 165,44 €
511,38 €545,07 €233,23 €348,00 €8 050,51 €
611,60 €561,43 €230,57 €
7 270,12 €
711,84 €578,27 €227,92 €
6 475,77 €
812,07 €595,62 €225,28 €
5 666,94 €
912,31 €613,49 €222,66 €
4 843,11 €
1012,56 €631,89 €220,05 €
4 003,72 €
1112,81 €650,85 €217,46 €
3 148,23 €
1213,07 €670,37 €214,88 €
2 276,05 €
1313,33 €690,48 €212,31 €
1 386,59 €
1413,60 €711,20 €209,75 €
479,23 €
1513,87 €732,53 €207,21 €

446,64 €
1614,15 €754,51 €204,68 €

1 391,68 €
1714,43 €777,15 €202,16 €

2 356,56 €
1814,72 €800,46 €199,65 €

3 341,95 €
1915,01 €824,47 €197,16 €

4 348,57 €
2015,31 €849,21 €194,68 €

5 377,15 €
21
874,68 €


6 251,83 €
22
900,92 €


7 152,76 €
23
927,95 €


8 080,71 €
24
955,79 €


9 036,50 €
25
984,47 €


10 020,97 €
26
1 014,00 €


11 034,96 €
27
1 044,42 €


12 079,38 €
28
1 075,75 €


13 155,14 €
29
1 108,02 €


14 263,16 €
30
1 141,26 €


15 404,42 €

Conclusion ?

L’installation de notre client dans le nord de la France est rentabilisée en 14 années.

Ensuite, son installation solaire génère un gain net de 15 404,42 € sur les 16 années restantes.

Choisir l’orientation la plus rentable en France


Vous savez maintenant que les panneaux solaires sont rentables dans le Nord comme dans le Sud.

Cela dit, il existe quelques règles de base à respecter pour que votre installation produise un maximum d’électricité.

La première ? Choisir le pan de toiture avec la meilleure orientation.

Dans l’hémisphère Nord, c’est l’orientation plein sud qui permet à vos panneaux solairs de capter un maximum d’électricité tout au long de l’année. 

toiture multi pans panneaux solaires plusieurs orientations

Vous n’avez pas de pan orienté plein sud exploitable chez vous ? 

Ce n’est pas grave !

Car en réalité, toutes les orientations vous permettront d’obtenir d’excellents résultats.

Les seules orientations qu’il faut éviter, ce sont les orientations nord-ouest, nord et nord-est (et encore, dans certains cas elles peuvent être intéressantes, aussi étonnant que cela puisse paraître).

Vous en doutez ? 

Alors voici un exemple en considérant les éléments suivants :

Caractéristiques de la maison :
Situation :Grenoble
Inclinaison :30°
Puissance de l’installation3 kWc
OrientationProduction en kWhFacteur de puissance
Sud3 900100 %
Sud-est3 70094 %
Est3 16081 %
Ouest3 00077 %
Sud-ouest3 65094 %

En clair, 3 kWc de panneaux photovoltaïques installés sur un pan sud incliné à 30° produiront 3 900 kWh la première année.

La même installation sur un pan orienté sud-ouest produira quant à elle 3 650 kWh.

Que retenir ?

En définitive, les seules orientations à éviter sont : nord-ouest, nord-est et bien sûr nord.

Choisir l’inclinaison la plus rentable en France


En France, l’inclinaison de panneau solaire la plus rentable se situe entre 30 et 35°. Autrement dit, vos panneaux solaires doivent former un angle de 30 à 35° avec le sol. 

Et oui ! En hiver, le soleil est bas dans le ciel, une inclinaison à 45° serait donc optimale. 

Mais en été, le soleil est plus haut dans le ciel, une inclinaison à 20° serait alors plus judicieuse.

Située à mi-chemin, une inclinaison comprise entre 30 et 35° vous permettra donc de maximiser la production de vos panneaux solaires, tout au long de l’année.

panneaux solaires avec plusieurs inclinaisons

En lisant cela, certain(e)s se diront peut-être : 

J’habite en Alsace, et ma toiture typique en tuiles plates (comme beaucoup de toitures dans ma région) a une pente bien plus forte, de l’ordre de 50° ! Est-ce que ça veut dire que je ne peux pas installer de panneaux solaires ?

Bien sûr, la réponse est non.

L’inclinaison entre 30 et 35° est une valeur optimale, mais toutes les autres inclinaisons vous permettent également d’obtenir de très bons résultats !

CHAPITRE 5 :

Aides Panneau Solaire en France

Les aides du plan solaire 2020


Il existe de nombreuses aides et subventions pour vous aider à financer votre projet solaire en France.

Je les ai résumées pour vous.

① Prime à l’autoconsommation

La prime pour l’installation de panneaux solaires en France (aussi appelée prime à l’autoconsommation) est versée à tous les particuliers qui souhaitent installer des panneaux photovoltaïques en autoconsommation.

Son montant est calculé en fonction de la puissance installée.

Voici un tableau récapitulatif du montant de la prime pour les panneaux solaires en autoconsommation au quatrième trimestre 2020 :

Puissance de l’installation photovoltaïqueMontant d’aide versé pour chaque kWc installéMontant total de l’aideMontant annuel versé les 5 premières années
3 kWc380 €1 140 €228 €
6 kWc280 €
1 680 €336 €
9 kWc280 €2 520 €504 €

② Tarif de rachat subventionné

Que vous soyez en autoconsommation avec vente du surplus ou en vente totale, vous vendez respectivement une partie ou toute l’électricité que vous produisez.

C’est EDF Obligation d’Achat qui est chargée par l’État de vous acheter votre électricité à un prix fixe pendant 20 ans.

Mais pas n’importe quel prix.

Vous bénéficiez d’un tarif de rachat subventionné par l’État.

Ce tarif de rachat est là encore fonction de la puissance que vous installez.

Voici un récapitulatif des tarifs en vigueur au quatrième trimestre 2020 :

PuissanceFormuleTarif d’achat du kWh(en €)
⩽ 3 kWcAutoconsommation0,10
Vente totale0,1797
⩽ 9 kWcAutoconsommation0,10
Vente totale0,1527
⩽ 36 kWcAutoconsommation0,06
Vente totale0,1135

③ TVA à taux réduit

Grâce aux deux aides que nous avons précédemment détaillées, vous pouvez déjà faire chuter de plusieurs milliers d’euros le prix de revient de votre installation photovoltaïque (retrouvez un cas concret un peu plus loin dans cet article).

Mais ce n’est pas tout.

Pour toutes les installations d’une puissance inférieure ou égale à 3 kWc, vous bénéficiez de la TVA à 10 % sur l’ensemble de votre devis (matériel et main d’oeuvre).

Au-delà de 3 kWc, le taux repasse à sa valeur normale, c’est-à-dire 20 % et ce sur l’ensemble de l’installation.

Les aides locales en France


Vous ne le savez sans doute pas, mais votre commune/département/région propose peut-être une aide supplémentaire pour vous encourager à passer au solaire.

Et oui, il peut être difficile de s’y retrouver parmi tout ce méli-mélo d’aides.

D’autant que toutes les collectivités ne communiquent pas sur leurs subventions locales avec la même ardeur.

Si bien qu’on peut vite passer à côté d’aides parfois très généreuses !

Alors pour savoir s’il y a des aides locales chez vous et si vous êtes éligible, cliquez ici.

village en France panneaux solaires zone protégée ABF

Cas concret : des panneaux solaires à Toulouse


Bon, je sais ce que vous vous dites.

Concrètement, de combien les aides diminuent le prix de vos panneaux solaires en France ?

Pour répondre à cette question, voici un cas concret en autoconsommation avec les donnée d’un client que nous avons récemment accompagné à Toulouse.

prime pour l'installation de panneaux solaires à Toulouse
LocalisationToulouse (31)
Puissance de l’installation3 kWc
Marque des panneaux solairesSystovi
Orientation des panneaux solairesSud
Inclinaison des panneaux solaires30°

Avec une telle installation, voici le montant total des aides auxquelles vous avez le droit :

Prix sans les aides7 500 €
Prime à l’autoconsommation1 140 €
Vente du surplus sur 20 ans*1 470 €
Aide locale à Toulouse (Prime Solaire)1 875 €
Prix de revient TTC3 005 €

*Montant calculé sur la base du profil de consommation de notre client.

Et oui, vous avez bien lu !

Grâce à toutes les aides dont vous bénéficiez à Toulouse, votre installation de 3 kWc ne vous coûte “que” 3 005 € TTC.

CHAPITRE 6 :

Réglementation française pour l’installation de Panneaux Solaires 


Dernière étape avant de pouvoir profiter de vos panneaux solaires, et pas des moindres : les démarches administratives.

La réglementation pour la pose de panneaux solaires en France peut s’avérer assez complexe, 

Alors voyons de suite de quoi il retourne.

Panneau solaire et urbanisme


Avant toute chose, vous devez toujours vérifier que votre habitation ne se situe pas dans un périmètre protégé.

Pour ce faire, il vous suffit de :

  • Consulter le Plan Local d’Urbanisme de votre commune ;
  • Ou de consulter l’Atlas du Patrimoine en ligne.

Il y a plusieurs cas de figures possibles :


Cas 1Cas 2Cas 3Cas 4
Vous résidez dans un périmètre protégéNONNONOUIOUI
Des restrictions figurent dans le PLU de votre communeNONOUIOUINON

Cas 1 :

C’est le cas le plus simple.

Vous avez vérifié, et votre habitation ne se situe pas dans un périmètre protégé.

En plus, vous avez consulté le PLU, et celui-ci n’indique aucune restriction pour la pose des panneaux solaires.

Tous les feux sont au vert !

Cas 2 : 

Votre habitation a beau ne pas se trouver dans une zone protégée, il arrive que certains PLU prévoient tout de même des règles pour l’installation de panneaux solaires. 

Pas le choix, il faut alors s’y plier.

Assurez-vous de communiquer ces informations à votre installateur pour qu’il puisse actualiser le devis si nécessaire.

Une fois que c’est fait, vous pouvez passer à la prochaine étape.

Cas 3 :

Dans ce cas, vous n’avez pas besoin d’envoyer un dossier à l’Architecte des Bâtiment de France (ABF).

En effet, vous êtes en zone protégée, mais votre PLU détaille déjà les modalités d’installation des panneaux solaires.

Il vous suffit, comme dans le cas 2, d’intégrer les règles du PLU dans votre projet, et c’est tout !

Cas 4 :

Certains PLU ne mentionnent pas les conditions d’installation des panneaux solaires.

En revanche, comme vous êtes dans une zone soumise à l’autorisation de l’ABF, vous allez devoir consulter ce dernier.

Pour cela, vous allez devoir monter un dossier pour présenter votre projet solaire à l’ABF dont dépend votre commune.

Si l’avis de l’ABF est positif, il n’y a plus qu’à passer à la prochaine étape.

Si l’ABF émet des réserves, vous devez rectifier votre projet en suivant ses préconisations.

Si l’ABF refuse votre projet, les choses deviennent plus compliquées, mais il existe des solutions

Attention : nous vous déconseillons très fortement de ne pas respecter votre PLU. Si vous décidez de ne pas tenir compte des restrictions urbanistiques imposées par votre commune, vous prenez le risque que la Mairie vous oblige à retirer les panneaux solaires, à vos frais.

village en France dans une zone protégée ABF

Demande préalable ou permis de construire


Tous les feux sont au vert : vous pouvez à présent formellement présenter votre projet solaire à votre Mairie.

Il y a deux cas de figures, selon que votre habitation est neuve ou ancienne.

① Demande préalable :

Si votre habitation est déjà construite,  vous devez faire une demande préalable (DP).

Il s’agit d’une demande formelle auprès de votre Mairie pour obtenir l’autorisation d’installer des panneaux solaires sur votre toit.

Comptez 1 mois pour obtenir l’autorisation d’urbanisme délivrée par votre Mairie.

② Permis de construire :

Si votre habitation n’est pas encore construite, vous devez faire figurer les panneaux solaires dans votre demande de permis de construire.

Comptez 2 mois pour obtenir votre permis de construire.

autorisation d'urbanisme auprès de la mairie pour installer des panneaux solaires

Demande de raccordement


Dès que vous avez obtenu l’autorisation de votre Mairie pour installer vos panneaux solaires, vous pouvez procéder à la demande de raccordement.

Cette étape est cruciale, car elle vous permet d’injecter le surplus (en autoconsommation) ou la totalité (vente totale) de l’électricité que vous produisez.

① Comment ça se passe :

La demande doit être faite à votre gestionnaire de réseau.

Il s’agit très probablement d’ENEDIS qui couvre environ 95% du territoire.

Pour faire votre demande, vous devez remplir un formulaire et joindre un certain nombre de documents, dont vous pouvez consulter la liste en cliquant ici.

raccordement compteur électrique

② Combien de temps ça prend :

Il faut environ 1 mois à ENEDIS pour vous envoyer une réponse.

③ Combien ça coûte :

En autoconsommation, le raccordement coûte … 0 €.

Vous paierez en revanche des frais forfaitaires de 50.1 € TTC pour la mise en service, mais ça, c’est pour plus tard.

En vente totale, le raccordement est payant.

Le coût est généralement compris entre 608 et 1 390 €, selon que votre maison est déjà raccordée au réseau ou non, et selon la puissance du compteur électrique.

Travaux terminés : DAACT 

Ne soyez pas effrayé(e) par ce nom barbare.

Il s’agit simplement d’envoyer à votre Mairie un document signalant la fin des travaux.

C’est obligatoire, que vous ayez déposé une DP ou un permis de construire.

Une fois encore, il s’agit d’un document CERFA, téléchargeable ici.

Remplissez-le, puis imprimez-le en 3 exemplaires.

Vous pouvez ensuite le déposer directement en Mairie, ou l’envoyer en recommandé avec accusé de réception.

Attention : ne tardez pas à envoyer votre DAACT ! Vous ne disposez que d’un délai de 30 jours à partir de la fin des travaux pour le faire. Par ailleurs, tant que vous n’avez pas rempli ce document, vous n’êtes pas protégé(e) par l’assurance décennale de l’installateur qui a réalisé les travaux. 

Pose des panneaux solaires terminée

Contractualisation avec EDF OA


C’est véritablement la dernière étape.

Elle vous permet de facturer votre surplus ou la totalité de votre production à EDF OA.

Même si vous avez plusieurs mois avant de devoir vous lancer dans la contractualisation, nous vous conseillons de lancer les démarches dès la mise en service.

Car EDF OA peut se révéler parfois “un peu” lent dans la gestion de certains dossiers.

Bon, je vous rassure, c’est très simple.

Il vous suffit de créer votre compte sur votre espace producteur, puis de télécharger votre contrat d’achat.

Vérifiez que toutes les informations sont bien exactes, signez-le, puis envoyez-le par courrier avec une attestation sur l’honneur.

Faut-il réaliser ses démarches administratives soi-même ?


A la lecture de cette partie, vous vous dites probablement que la réglementation pour l’installation de panneaux solaires en France rend les choses compliquées.

En plus d’une bonne dose de rigueur, réaliser toutes les démarches obligatoires demande aussi beaucoup de temps.

Or vous en conviendrez, passer son temps libre à s’occuper de démarches administratives, ce n’est pas très réjouissant.

C’est pourquoi chez In Sun We Trust, notre offre de panneaux solaires comprend l’accompagnement dans vos démarches administratives par notre équipe dédiée.Et ce, gratuitement !

bouton offre panneau solaire français

FAQ


Qui sont les principaux fabricants français de panneaux solaires ?


Il existe 4 grands fabricants de panneaux solaires en France : Systovi, Voltec, Recom-Sillia et DualSun. Tous les 4 disposent d’usines de fabrications en France et réalisent une grande partie des étapes de production de leurs panneaux solaires sur notre territoire.

Existe-t-il des panneaux solaires 100% fabriqués en France ?


C’est très rare. La majorité des fabricants français maîtrise une grande partie de leur processus de production, sauf une étape : la fabrication des cellules photovoltaïques. Cette étape nécessite un savoir-faire et des technologies de pointe dont seule la Chine dispose à l’heure actuelle. 

Combien coûte une installation de panneaux solaires français ?


Pour une installation de 3 kWc (10 panneaux), il faut compter entre 7 500 et 8 200  € TTC. Cela comprend les panneaux de marque française (Systovi, Voltec, Recom-Sillia ou DualSun), un onduleur de chaîne ou des micro-onduleurs, la pose par un artisan RGE, et la gestion des démarches administratives.

Quelle est la réglementation pour installer des panneaux solaires en France ?


La réglementation française impose de respecter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) pour l’installation de panneaux solaires, voire demander une autorisation à l’Architecte des Bâtiments de France (ABF) si vous êtes dans un périmètre protégé. Ensuite, plusieurs démarches sont obligatoires : faire une demande préalable en mairie, puis faire une demande de raccordement. Après la mise en service, il faut effectuer la contractualisation avec EDF OA en vue de la revente du surplus ou de la totalité de votre production.