Panneau Solaire Photovoltaique |
Fonctionnement, Installation, Avantages.

(Guide Complet 2019)

par Yann.
Dernière mise à jour le 04/03/2019
Durée : 15 mins
Panneau Solaire | Fonctionnement, Installation, Avantages (Guide 2019)
4.7 (94.55%) 44 votes

Vous voulez installer des panneaux solaires chez vous en 2019 ?

Super !

Oui mais voilà, vous avez déjà lu ou entendu des phrases comme :

« Une installation photovoltaïque de 3 kWc produit 75 000 kWh en un an. »

« Des panneaux solaires produisent de l’électricité même pendant la nuit. »

Pourtant, tout ceci est faux !

Avant de vous lancer, il est primordial de bien connaître le fonctionnement d’un panneau solaire et les avantages associés.

Il y a beaucoup à voir alors commençons tout de suite !

 

 

 

CHAPITRE 1 :

Comment fonctionne une installation solaire ?


Quelle est la différence entre des panneaux photovoltaïques monocristallins et polycristallins ?

Est-il vraiment nécessaire d’installer une batterie ?

Que choisir entre un onduleur central ou des micro-onduleurs ?

Pas de panique.

Nous allons répondre de suite à toutes ces questions.

 

 

Comment fonctionne un panneau solaire ?


Un panneau solaire est composé de cellules de silicium.

comment marchent les panneaux solaires

Le silicium est le semi-conducteur le plus courant dans l’industrie solaire puisqu’il représente près de 90% du marché.

Ces cellules photovoltaïques sont capables de capter la lumière du soleil puis de la transformer en courant continu grâce à l’effet 

photovoltaïque.

Mais qu’est-ce que l’effet photovoltaïque me direz-vous ?

On doit sa découverte à Alexandre-Edmond Becquerel en 1839.

Il découvre que des matériaux « semi-conducteurs » chargés d’électrons réagissent en absorbant l’énergie des photons contenus dans la lumière.

 

Aviez-vous remarqué que lorsqu’on parle de panneaux solaire, on utilise deux unités au nom barbare : kilowatt-crête et kilowatt heure ?

On utilise le kilowatt-crête (ou kWc) pour mesurer la puissance délivrée par un panneau solaire dans des conditions standards.

Le kilowatt-heure (ou kWh) mesure lui la quantité d’énergie produite effectivement par le panneau solaire pendant une période donnée.

 

Bon.

Nous avons vu comment un panneau photovoltaïque produit de l’électricité.

Ceci étant dit, il existe plusieurs technologies de panneaux photovoltaïques.

Alors, que faut-il choisir ?

Nous allons tout éclaircir pour vous.

 

Choisir des Panneaux Monocristallins ?


C’est un panneau solaire dont les cellules sont composées d’un seul bloc de silicium, lui donnant cette teinte noire.

Il affiche les meilleures performances avec un rendement compris entre 16 et 24 %.

C’est donc le type de panneau photovoltaïque idéal si vous avez une surface de toit réduite.

Comment installer ce type de panneau solaire ?

Sur votre toiture en surimposé (le panneau est installé au-dessus de la toiture) ou en intégré au bâti (IAB, le panneau se substitue à votre couverture et assure l’étanchéité).

Pour des rendements optimaux, la seule orientation prohibée est le Nord.

En effet, vous pouvez tout à fait l’installer sur les pans Est ou Ouest de votre toiture.

Il peut également être installé au sol.

 

Avantages Inconvénients
  • Rendements élevés
  • Faible surface disponible sur le toit nécessaire
  • Coût du panneau élevé

 

Choisir des Panneaux Polycristallins ?


C’est un panneau dont les cellules sont composées de plusieurs cristaux de silicium, lui donnant sa couleur bleu foncé.

De par son processus de fabrication, il est moins cher que le monocristallin, mais il bénéficie de rendements inférieurs allant de 14 à 18 % en moyenne.

Emplois dans le solaire

Comment installer ce type de panneau solaire ?

Mêmes conditions que pour des panneaux monocristallins.

Dernière chose à savoir, du fait de rendements moins élevés, prévoyez à puissance égale davantage de place sur votre toiture.

Ce type de panneau peut être privilégié pour de grandes installations (>36 kWc).

 

Avantages Inconvénients
  • Coût inférieur au monocristallin
  • Rendements inférieurs au monocristallin
  • Grande surface disponible sur la toiture nécessaire

 

Choisir des Panneaux Amorphes ?


C’est un panneau dont les cellules sont issues de silicium en très faible quantité, leur donnant cette couleur gris foncé.

Léger et souple, il est peu onéreux.

C’est la seule technologie capable de produire de l’électricité avec de la lumière artificielle.

Ses rendements sont en revanche très faibles (entre 5 et 7 %).

Il a également une durée de vie très inférieure au mono et au polycristallin.

Où installer ce type de panneau solaire ?

Il a les mêmes conditions de pose que le cristallin.

Du fait de sa souplesse, il est adaptée aux supports petits et mobiles, comme votre calculette !

 

Avantages Inconvénients
  • Coût très inférieur aux autres technologies
  • Pose simple et peu onéreuse
  • Rendements très faibles
  • Durée de vie courte

 

Que retenir alors ?


Vous l’aurez compris, le photovoltaïque monocristallin est pour l’heure la solution la plus intéressante pour votre installation de panneaux solaires.

Vous souhaitez en savoir plus ? Voici un comparatif de différentes marques de panneaux photovoltaïques.

 

 

 

CHAPITRE 2 :

Onduleur Photovoltaïque


Nous avons vu que grâce à l’effet photovoltaïque, vos panneaux solaires produisent un courant continu.

Or vos appareils électriques, de même que le réseau, fonctionnent avec du courant alternatif !

C’est ici que l’onduleur intervient !

Il va convertir le courant continu en courant alternatif qui pourra ensuite alimenter votre habitation et/ou être injecté sur le réseau.

 

 

L’onduleur central


Un onduleur central est un boitier de la taille d’une petite armoire de toilette.

onduleur central Fronius panneau photovoltaïque

Il gère la conversion du courant pour l’ensemble des panneaux installés en série.

Il doit être installé au plus près de vos panneaux, dans un endroit protégé et au frais.

Vous maximiserez les rendements et la durée de vie du matériel en évitant un temps de transport excessif ou la surchauffe.

Enfin, il possède une durée de vie comprise entre 8 et 12 ans.

Il faudra donc prévoir un remplacement pendant la vie de vos panneaux solaires.

 

Avantages Inconvénients
  • Particulièrement adapté à une installation homogène (orientation unique, pas d’ombrages).
  • C’est la solution la moins onéreuse
  • Si l’un des panneaux s’arrête de produire, c’est toute votre installation qui ne produit plus

 

Les micro-onduleurs


Ce sont des onduleurs miniatures capables de gérer un ou deux panneaux solaires à la fois.

Ils sont placés directement derrière vos panneaux solaires.

Ils sont généralement assurés pendant 20 ans.

 

Avantages Inconvénients
  • Particulièrement adaptés à une installation hétérogène (orientation multiple, ombrages partiels), ils réduisent le risque d’incendie ou d’électrocution.
  • Contrairement à l’onduleur central, l’installation continue de produire même si l’un des panneaux ne fonctionne plus.
  • Leur exposition aux intempéries ou aux fortes chaleurs peut altérer leurs rendements contrairement à l’onduleur central placé au frais et à l’abri.

 

Que retenir alors ?


Les micro-onduleurs peuvent paraître de prime abord comme plus intéressants qu’un onduleur central.

Ils présentent en effet des avantages indéniables.

Toutefois, ils ne sont pas nécessairement adaptés à la configuration de votre toiture.

Notez enfin qu’il faut prévoir un investissement plus important si vous vous équipez de micro-onduleurs.

Pour aller plus loin, nous avons rédigé pour vous un article complet dédié aux onduleurs.

 

 

 

CHAPITRE 3 :

Compteur Communicant


Si vous souhaitez passer au solaire, il est aujourd’hui obligatoire d’installer un compteur communicant.

Mais concrètement, à quoi sert-il ?

Êtes-vous concerné(e) par l’installation d’un compteur Linky ?

Les compteurs communicants sont-ils dangereux ?

On voit cela de suite.

 

 

Fonctionnement d’un compteur communicant


Si vous souhaitez passer au solaire, il est aujourd’hui obligatoire d’installer un compteur communicant.

Mais concrètement, à quoi sert-il ?

Comme un compteur classique, il enregistre votre consommation électrique.

A la différence de celui-ci, le compteur communiquant va transmettre vos données de consommation directement au gestionnaire de réseau.

Résultat ?

  • Comme moi, vous avez peut-être déjà du poser une demie journée de congé pour accueillir un technicien Enedis (ex-ERDF) venu relever mon compteur. Avec un compteur intelligent, pas besoin d’être présent à votre domicile, le gestionnaire relève à distance vos données de consommation.
  • Vous maîtrisez votre consommation d’électricité en consultant vos données de consommation en temps réel et réalisez des économies

Vous êtes réticent(e) à l’idée de partager vos données de consommation ?

Je vous comprends, c’est aussi mon cas !

 

Mais savez-vous que ce n’est pas obligatoire ?

La CNIL (Commission Nationale de l’Informatique est des libertés) oblige en effet les installateurs à demander votre consentement pour l’exploitation de vos données.

Vous pouvez donc refuser leur utilisation par le gestionnaire de réseau.

 

Compteur Linky : êtes-vous concerné(e) ?


Tout dépendra de la localisation de votre logement.

Vous êtes dans une zone couverte par Enedis ? Dans ce cas, vous devrez installer le compteur Linky.

 

Linky est le premier compteur intelligent programmé en France et aussi le plus répandu.

Il est mis au point et installé par Enedis (ex-ERDF), selon un calendrier de déploiement connu à l’avance.

Il est installé en lieu et place de votre ancien compteur.

Comptez 30 minutes pour la pose et la mise en service.

 

Avantages Inconvénients
  • Relevé de compteur à distance
  • Optimisation de sa consommation électrique
  • Le compteur Linky est installé gratuitement par Enedis
  • Coût du raccordement au réseau fixe de 49,31 € TTC

 

Et les compteurs des ELD ?


Vous êtes dans une localité couverte par une Entreprise Locale d’Electricité (ELD) ?

Dans ce cas, elles imposent leur propre compteur intelligent.

Il présente les mêmes caractéristiques techniques et de pose que le compteur Linky, à la différence qu’il n’est pas mis en service par Enedis mais par l’ELD.

 

Avantages Inconvénients
Il présente les mêmes avantages qu’un compteur Linky.
  • Le coût du raccordement au réseau varie selon l’Entreprise Locale d’Electricité. Il peut être beaucoup plus élevé que pour un compteur Linky

 

Que retenir alors ?


Avec un compteur ELD, le prix du raccordement au réseau peut varier fortement, chaque ELD appliquant sa propre tarification.

Pensez donc à bien vous renseigner si vous souhaitez installer un compteur communiquant autre que Linky.

Vous souhaitez savoir si une ELD opère près de chez vous ? Vous pouvez consulter ici le répertoire des entreprises locales de distribution en France.

Bon à savoir

Le compteur intelligent émet un champ magnétique extrêmement faible, trois fois inférieur à celui émit par votre téléviseur !

Ce n’est pas nous qui le disons, mais l’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) !

 

 

 

CHAPITRE 4 :

Les Éléments facultatifs


Passons aux composants facultatifs.batterie photovoltaïque lithium ion stockage autoconsommation

Pas besoin d’eux pour que votre installation produise d’excellentes performances.

Toutefois, en fonction du but de votre projet solaire, ils pourront être intéressants.

Regardons cela immédiatement !

 

 

① La batterie de stockage


Notez que sans batterie, vous pouvez déjà économiser jusqu’à 45 % sur votre facture d’électricité.

Vous êtes en autoconsommation ?

Vous consommez l’électricité de vos panneaux au moment de sa production.

Vous produisez plus que vous ne consommez ?

Vous pouvez stocker votre électricité solaire et la consommer plus tard, il vous faudra alors une batterie de stockage.

Lorsque celle-ci est complètement chargée, l’excédent est automatiquement revendu sur le réseau à 0.10 € du kWh.

Notez qu’en fonction de votre localisation géographique (zone reculée sans accès au réseau), vous pourrez préférer un certain type de batterie.

Pour plus d’informations à ce sujet, consultez notre guide 2019 dédié aux batteries photovoltaïques.

 

Avantages Inconvénients
  • Plus grande autonomie vis-à-vis du réseau
  • Possibilité de consommer l’électricité en même temps qu’elle est produite par votre panneaux solaires
  • Protection contre les coupures réseau
  • Coût encore très élevé

 

② Les optimiseurs


Rappelez-vous : nous avons vu qu’à la différence des micro-onduleurs, l’onduleur de chaîne est tributaire du bon fonctionnement de l’ensemble des panneaux en série.

Si un panneau tombe en panne, subit des ombrages ou dysfonctionne, l’ensemble de votre installation ne peut plus produire.

L’optimiseur va corriger ce problème.

Installé en complément de votre onduleur de chaîne, il va optimiser le fonctionnement de chacun des panneaux.

Résultat ?

Désormais votre onduleur de chaîne agit en quelque sorte comme des micro-onduleurs, pour un coût en moyenne 10% moins cher.

Ceci dit, il reste plus cher qu’un onduleur de chaîne seul, pour un surcroît maximum de production de 5 %.

 

Avantages Inconvénients
  • L’installation de continue de marcher, même si l’un des panneaux s’arrête
  • Coût plus élevé que pour un onduleur seul

 

③ La domotique :


On en entend beaucoup parler, mais qu’est-ce que c’est concrètement ?

C’est un ensemble de dispositifs de contrôle qui permet d’optimiser à distance votre consommation électrique.

Lorsque vous n’avez pas installé de batterie, vous devez consommer votre électricité lors de sa production.

 

Mcbook solution domotique pour panneaux solaires contrôle production rendements

 

Avec un boitier de contrôle à distance, vous pouvez visualiser la production de vos panneaux en temps réel et ainsi commander le déclenchement de vos appareils électroménagers au moment voulu.

Vous devez pour cela vous équiper de prises intelligentes.

Vous pourrez donc profiter un maximum de votre électricité verte, tout en réduisant vos factures d’électricité.

 

Avantages Inconvénients
  • Optimisation à distance de votre consommation électrique
  • Augmente la facture de votre installation

 

Que retenir alors ?


Un certain nombre d’équipements vous permettront de maximiser les rendements de vos panneaux solaires.

Pour autant, ils ne sont que facultatifs.

Vous obtenez en effet d’excellents résultats sans batterie de stockage ou optimiseurs !

Retenez qu’ils alourdissent le coût de votre investissement.

Il est donc important de bien mesurer leur apport.

 

 

 

CHAPITRE 5 :

Autoconsommation ou vente totale : que choisir ?


Lorsque vous investissez dans des panneaux solaires, deux choix s’offrent à vous :

  • Autoconsommer et revendre le surplus d’électricité ;
  • Ou revendre la totalité de votre production.

Nous vous donnons les clés pour bien comprendre ce que chacune de ces deux solutions peut vous apporter.

Vous pourrez décider en connaissance de cause !

 

 

Panneau solaire en autoconsommation


Avec l’autoconsommation, vous économisez entre 20 et 45 % sur votre facture d’électricité.

Entrons sans plus attendre dans le détail et voyons comment !

 

① L’autoconsommation avec revente du surplus :

Cette solution est de plus en plus plébiscitée par les Français car elle présente de nombreux avantages !

Vous avez installé vos panneaux photovoltaïques ?

Vous pouvez alors :

① Utiliser l’électricité produite pour alimenter directement vos appareils électriques (chauffage, ballon d’eau chaude, lumière, box internet, téléphone…) ;

② Vendre votre surplus de production (l’électricité non consommée) à EDF Obligation d’Achat (organisme chargé par l’État de racheter aux particuliers en autoconsommation leur excédent de production électrique) pour 0,10 €/kWh pendant 20 ans.

Le surplus vendu est injecté dans le réseau.

 

Avantages Inconvénients
  • 20 à 45 % d’économies sur vos factures d’électricité chaque année
  • Prime à l’autofinancement versée par l’Etat pendant les 5 premières années de votre mise en service
  • Complément de revenu conséquent grâce à la revente de votre surplus
  • Votre quartier est alimenté en énergie propre grâce à l’injection de votre surplus dans le réseau local
  • Solution moins intéressante si vous avez une petite facture d’électricité (<800€)

 

② L’autoconsommation concrètement :

Vous voulez tirer le meilleur de l’autoconsommation ? Parfait !

Nous allons vous expliquer comment.

Vous ne possédez pas de batterie ? Vous ne comptez pas vous équiper en domotique ? Aucun problème !

Il suffit simplement d’adapter vos habitudes de consommation d’électricité.

Comment, me direz-vous ?

En basculant vos consommations (lave-linge, chauffe-eau, lave-vaisselle etc.) des heures où vos panneaux ne produisent pas ou peu aux pics de production (généralement entre 11h et 14h).

Vous êtes dubitatif/ve ?

Voyons un exemple afin d’y voir plus clair !

Prenons le cas d’une maison en autoconsommation dans la région Rhône-Alpes, équipée de panneaux photovoltaïques de 6 kWc, avec une toiture inclinée à 30°. La facture d’électricité annuelle s’élève à 1 800 €.

 

Maison panneau solaire autoconsommation 3 kWc intégration au bâti prix

 

Chaque année, si votre toiture est orientée :

  • Plein Sud : vous économisez 663 € sur votre facture et revendez 300 € de surplus
  • Plein Ouest: vous économisez 584 € sur votre facture et revendez 203 € de surplus
  • Plein Est: vous économisez 543 € sur votre facture et revendez 235 € de surplus

Ces montants vont augmenter chaque année car les prix de l’électricité augmentent eux aussi !

Par ailleurs, vous obtiendrez une prime à l’autoconsommation de 360 € par an pendant les 5 premières années de service.

On vous l’avait dit !

Pas la peine d’avoir une toiture orientée plein Sud pour obtenir de très bonnes performances !

 

Panneau solaire en vente totale


Vous avez une grande toiture disponible et inutilisée (hangar, grange, bâtiment agricole, etc.) ?

Vous êtes propriétaire d’une grande surface agricole et ne savez pas comment la valoriser ?

Ou vous avez peut-être simplement une facture d’électricité relativement faible (<800 €) ?

Alors la vente totale peut être une solution très intéressante pour vous !

 

① La vente totale c’est quoi ?

C’est très simple !

Vos panneaux produisent de l’électricité qui est immédiatement revendue à EDF OA, à un prix déterminé à l’avance et fixe pendant 20 ans.

 Bonus : le prix d’achat est indexé sur la hausse des prix et vous protège donc contre l’inflation.

Aujourd’hui les tarifs d’achat du kWh en vente totale sont les suivants :

Tableau tarif achat kWh premier trimestre 2019

D’un fournisseur à l’autre, vous payez actuellement votre kWh entre 0,13 et 0,15 €.

Votre installation est dotée d’une puissance de 6 kWc ? Vous revendez alors votre électricité plus chère que vous ne l’achetez. Plutôt intéressant non ?

 

Avantages Inconvénients
  • Tarif d’achat de votre électricité plus intéressant qu’en autoconsommation
  • Vous ne bénéficiez pas de la prime à l’autoconsommation

 

② La vente totale concrètement :

Reprenons notre exemple :

Pour rappel, nous sommes dans la région Rhône-Alpes, équipé d’une installation photovoltaïque de 6 kWc, avec une toiture inclinée à 30°.Chaque année, si votre toiture est orientée :

  • Plein Sud : vous produisez 7 800 kWh, soit un revenu de 1 150 €
  • Plein Ouest: vous produisez 6 200 kWh, soit un revenu de 980 €
  • Plein Est: vous produisez 6 230 kWh, soit un revenu de 985 €

Notez que vous ne bénéficiez pas d’aide en vente totale, l’Etat estimant que le prix bonifié de rachat est une incitation suffisante.

Là encore, on peut constater qu’une orientation plein Sud n’est pas une condition sine qua non pour obtenir de très bons résultats !

 

 

 

CHAPITRE 6 :

3 raisons d’installer des panneaux photovoltaïques en 2019


Ce que vous venez de lire vous fait sérieusement réfléchir : et si vous passiez au solaire en 2019 ?

Nous allons voir ensemble pourquoi cela peut en effet être une très bonne idée !

1) Vous bénéficiez d’aides de l’État.

2) Une installation solaire est aujourd’hui accessible financièrement.

3) En produisant votre propre énergie, vous vous protégez de la hausse du prix de l’électricité.

Voyons cela en détail.

 

Aides et subventions : je réduis le coût de mon investissement 


En 2019, il existe de nombreuses aides pour encourager les Français à s’équiper de panneaux solaires, et ce pour 2 raisons :

  • Malgré l’engouement grandissant pour l’énergie solaire, le taux d’équipement des ménages en panneaux solaires reste en deçà des objectifs du gouvernement.
  • L’Etat souhaite réduire la part du nucléaire dans la production d’électricité et respecter ses engagements pour accélérer la transition énergétique.

Or ces aides ne sont pas gravées dans le marbre, bien au contraire.

En effet, elles sont réévaluées tous les ans. A terme, elles sont même vouées à disparaître à mesure que les Français s’équipent en panneaux.

Vous souhaitez installer des panneaux photovoltaïques en autoconsommation ?

Dans ce cas, vous pouvez bénéficier de deux aides :

  1. Une prime à l’autoconsommation versée les 5 premières années de la mise en service des panneaux. Son montant varie selon la puissance de l’installation :"Tableau
  2. Un rachat par EDF OA de votre surplus au prix fixe pendant 20 ans de 10 € par kWh

 

Attention ! Le crédit d’impôt pour le photovoltaïque n’existe plus !
Il a été remplacé par la prime à l’autoconsommation, même si un grand nombre de démarcheurs peu scrupuleux continuent à en vanter les mérites !

Nous avons récapitulé pour vous toutes les aides au solaire auxquelles vous pouvez prétendre en 2019 !

 

Combien coûte une installation photovoltaïque ?


Le coût d’une installation a drastiquement diminué ces dernières années, permettant au solaire d’être bien plus abordable.

Il y a 10 ans, une installation photovoltaïque de 3 kWc coûtait environ 12 000 €.

Aujourd’hui, nos installateurs proposent des installations tout compris pour 8 500 €.

« Les prix vont continuer à baisser, autant attendre encore un peu » me direz-vous.

La stagnation du prix des panneaux photovoltaïques semble au contraire suggérer que nous avons atteint un prix plancher.

Il est dès lors peu probable que les prix continuent de chuter.

Enfin, nous ne le répéterons jamais assez : faites attention aux devis que l’on vous propose.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à consulter notre article sur le prix des panneaux photovoltaïques.

 

Prix de l’électricité : comment se protéger de la hausse ?


Vous vous en êtes sans doute rendu compte, les prix de l’électricité issue des fournisseurs majeurs (EDF, Engie) augmentent chaque année.

L’ADEME prévoit d’ailleurs une augmentation de 3 % par an.

Cela représente une hausse de 56 % sur 15 ans.

Dit autrement, si votre facture s’élevait à 2 000 € en 2018, il vous en coûterait 3 116 € en 2033 à consommation égale !

Dans les scénarii les moins optimistes, le prix de l’électricité pourrait même augmenter de 50 % en moins de 10 ans !

Et la hausse des prix est plus que jamais une réalité ! Malgré l’annonce du gel des prix de l’électricité en novembre dernier, le gouvernement d’Édouard Philippe a laissé entendre qu’il n’excluait pas d’augmenter les prix de 5,9 % au retour des beaux jours pour compenser ce gel momentané.

Vous l’aurez compris, plus tôt vous installez vos panneaux, plus tôt vous vous protégez contre la hausse des prix de l’électricité !

 

 

 

CHAPITRE 7 :

5 idées reçues sur le solaire


Vous n’êtes pas totalement convaincu(e) ?

Vous en avez discuté avec vos ami(e)s, vos parents ou vos collègues ?

Vous avez très probablement entendu beaucoup d’idées reçues qui circulent à propos du solaire.

Nous allons les reprendre ensemble une à une et voir en quoi elles sont fausses ou très exagérées.

 

 

 

Cliché #1 « Un panneau solaire, ça pollue »


Si la production de cellules photovoltaïques nécessite de l’énergie, leur bilan écologique est pourtant très positif.

En effet, on estime qu’un panneau photovoltaïque produit une énergie équivalente à celle qui a été nécessaire à sa fabrication en :

  • 1 ans pour une installation dans le Sud (conditions d’ensoleillement optimales)
  • 3 ans pour une installation dans le Nord

 

recyclage des panneaux solaires

 

Explication :

L’ensemble des dépenses énergétiques relatif à l’installation de panneaux solaires (fabrication, transport, installation sur le toit…) peut être exprimé en énergie primaire ou énergie « grise ».

On compte environ 2 500 kWh d’énergie « grise » par kWc installé.

Donc, une installation de 6 kWc en autoconsommation avec revente du surplus par exemple, consomme 15 000 kWh d’énergie grise pour être produite, transportée et installée.

Une fois n’est pas coutume, reprenons l’exemple de la région Rhône-Alpes avec une habitation en autoconsommation.

Pour rappel, réalisée sur un pan orienté au Sud et incliné de 30°, elle produira la première année 7 800 kWh.

Dans ce cas, il faudra alors moins de 2 ans à votre installation pour restituer l’énergie grise.

Conclusion :

Il faut en moyenne entre 1 et 3 ans pour restituer l’énergie grise.

De plus, au cours de sa vie, un panneau restitue (au moins) entre 8 et 10 fois l’énergie nécessaire à sa fabrication.

 

 

Cliché #2 « La durée de vie d’un panneau solaire est d’à peine 20 ans »


Pour répondre simplement, un panneau solaire a en théorie une durée de vie comprise entre 25 et 30 ans.

Dans les faits, ça peut être bien plus !

Preuve en est, les premières installations solaires fonctionnent encore aujourd’hui, plus de 35 ans après leur mise en service !

Retenez que le rendement de vos panneaux diminue de 0.05 % par an.

Conclusion :

Les panneaux solaires sont rentables en moins de 15 ans et ont une durée de vie minimum comprise entre 25 et 30 ans.

Ils peuvent toutefois continuer à produire au-delà de 35 ans avec des rendements toujours très satisfaisants.

Les fabricants de panneaux solaires n’hésitent d’ailleurs pas à étendre de plus en plus les garanties produits, signe d’une confiance inébranlable dans leur matériel.

 

Cliché #3 « Un panneau solaire n’est pas recyclable »


C’est une idée reçue tenace souvent avancée par les partisans du statu quo.

Les premiers panneaux solaires installés vont arriver en fin de vie. Cela représente plusieurs dizaines de milliers de tonnes de déchets.

La maîtrise du recyclage des panneaux solaire est donc primordiale.

 

 

Ça tombe bien, l’association PV cycle a mis au point un procédé permettant d’atteindre un taux de recyclage de 96 % pour les panneaux photovoltaïques en silicium !

Pour atteindre ce chiffre, PV cycle met à disposition de tous les acteurs des points de collecte gratuits.

Ensuite, elle se charge de transporter les déchets vers une usine spécialisée de recyclage.

D’ailleurs, la première usine de recyclage en Europe est française !

Conclusion :

Les panneaux solaires sont presque entièrement recyclables. Nous avons même la chance d’avoir en France la filière la mieux organisée et la plus efficace en Europe !

Vous souhaitez en savoir plus ?

Nous traitons en détail le recyclage des panneaux solaires dans cet article.

 

Cliché #4 « Les vendeurs de panneaux solaires sont des arnaqueurs »


L’énergie solaire est victime de son succès !

Du fait d’une croissance rapide et du coût relativement important d’une installation, de nombreux installateurs peu scrupuleux ont prospéré grâce à des techniques bien rôdées.

Ces arnaques sont aujourd’hui bien connues.

Nous les avons d’ailleurs compilées, ainsi que les moyens d’y échapper, dans cet article : TOP 10 des arnaques aux panneaux solaires.

Toutefois, il existe comme vous vous en doutez beaucoup d’installateurs honnêtes !

installateur panneau solaire stop arnaque

Et nous savons de quoi nous parlons, car nous avons mis au point un processus de référencement très strict et sélectif.

Résultat : nous avons recensé partout en France pas moins de 70 installateurs qui répondent à tous nos critères de sélection.

Cependant, voici quelques conseils qui vous seront précieux :

  • Les bons installateurs solaires ne viendront pas sonner à votre porte. Ils sont très prisés et n’ont pas le temps de démarcherRestez donc vigilant lorsque vous faites l’objet d’un démarchage !
  • Lors de foires ou salons, ne signez rien ! Renseignez-vous scrupuleusement sur l’entreprise et prenez le temps de mûrir votre réflexion. En effet, lors de tels événements, le délai de rétractation légal de 14 jours n’existe pas.
  • On vous promet un remboursement intégral de votre installation par l’Etat ? Fuyez ! Une installation solaire ne sera jamais gratuite ! Il s’agit très certainement d’une arnaque.

Conclusion :

Il existe certes encore des arnaques aux panneaux solaires.

Prenez donc le temps de la réflexion et ne cédez pas trop vite à des discours tentants !

Et si vous souhaitez avoir la garantie d’installateurs irréprochables, la meilleure option c’est encore de passer par notre réseau en faisant une demande de devis gratuite et sans engagement.

 

Cliché #5 « Les panneaux solaires ne fonctionnent pas dans le Nord »


C’est une remarque que l’on entend très souvent.

Pourtant, elle est complètement fausse !

Disons-le d’emblée, votre situation géographique aura une influence sur la production de vos panneaux solaires, mais ce n’est en aucun cas un prérequis !

A puissance et caractéristiques égales, des panneaux photovoltaïques produiront en effet plus à Marseille qu’à Tourcoing !

Toutefois, votre installation solaire produira d’excellents résultats dans le Nord.

En fait, votre rentabilité dépendra plutôt des critères suivants :

  • Une orientation des panneaux photovoltaïques au plus proche du plein Sud
  • Une inclinaison de votre toiture à 30°
  • Une absence d’ombrages proches ou lointains

Vous êtes sceptique ?

Prenons tout de suite un exemple.

Comparons les différences de rendement entre deux installations de panneaux solaires de 3 kWc posées dans des conditions rigoureusement identiques :

  • A Poitier, l’installation produira la première année plus de 3 480 kWh
  • A Millau, l’installation produira quant à elle plus de 3 900 kWh

Conclusion :

Vos panneaux solaires seront rentables partout en France !

Retenez finalement que le seul critère à respecter absolument pour que votre installation photovoltaïque soit rentable, c’est de ne jamais orienter vos panneaux solaires au Nord !

Maintenant, c’est à vous !


J’espère que la lecture de cet article vous a été utile et agréable.

J’aimerais maintenant vous laisser la parole :

Saviez-vous que le silicium monocristallin avait un rendement plus élevé que le polycristallin ?

Ou que les panneaux solaires étaient quasiment entièrement recyclables ?

Faites-le moi savoir en réagissant juste en-dessous !