Vous avez pour projet d’installer des panneaux solaires sur le toit de votre maison ?

Une brillante idée qui peut vous faire économiser de l’argent tout en protégeant la planète.

Malheureusement, les panneaux solaires ne sont pas encore bien connus de tous et restent encore relativement chers.

Heureusement, de nombreuses solutions sont possibles pour vous permettre de réaliser votre rêve d’énergie solaire.

De plus, l’État encourage ce type de travaux, et favorise toutes les initiatives en faveur de la transition écologique.

Entre la prime à l’autoconsommation, le tarif subventionné de vente du surplus, ou la TVA réduite, vous avez l’embarras du choix !

Alors, à vos stylos, c’est le moment de prendre des notes.

Suivez le guide !

CHAPITRE 1 :

Les panneaux solaires : une brillante idée


Vous l’aurez compris, il existe de nombreuses solutions pour vous permettre de faire installer des panneaux solaires chez vous. Reste tout de même à savoir à quel prix.

Tout dépend des éléments suivants :

  • le nombre de panneaux solaires ;
  • le coût d’installation et du raccordement.
installation de panneaux solaires

CHAPITRE 2 :

Le financement classique ou autofinancement


Financer soi-même l’installation de panneaux photovoltaïques est toujours la meilleure solution.

En effet, utiliser vos propres économies a l’avantage de vous faire devenir propriétaire de vos panneaux solaires immédiatement.

Malheureusement, le coût de cette installation n’est pas accessible à tous.

Voilà pourquoi la plupart des Français s’adressent à leur banque pour emprunter de l’argent afin de financer leur installation solaire.

Bonus : les prêts bancaires pour les installations photovoltaïques sont faciles à obtenir et présentent des taux très intéressants.

Pourquoi ? Car il s’agit d’un investissement particulièrement rentable. En effet, installer des panneaux solaires sur votre toit, vous rapportera plus que cela ne vous aura coûté.

Sans parler des bienfaits pour la planète.

On récapitule :

  • Vous réaliserez des économies sur votre facture d’électricité.
  • Vous générerez des revenus supplémentaires : lorsque votre production solaire est plus importante que vos besoins énergétiques, vous aurez la possibilité de vendre le surplus de production à EDF OA.

Bon à savoir :

Prenons l’exemple de ce que propose l’entreprise Insunwetrust.

3 kWc entre 6 200 et 8 750 € TTC :

  • 8 panneaux monocristallins
  • 8 Micro-onduleurs
  • Suivi de production
  • Installation en surimposition
  • Boîtier électrique AC
  • Pose par nos artisans RGE
  • Démarches Administratives
  • Suivi de votre projet et SAV

6 kWc entre 11 500 et 14 500 € TTC :

  • 16 panneaux monocristallins
  • 16 Micro-onduleurs
  • Suivi de production
  • Installation en surimposition
  • Boîtier électrique AC
  • Pose par nos artisans RGE
  • Démarches Administratives
  • Suivi de votre projet et SAV

9 kWc entre 15 500 et 19 000 € TTC :

  • 24 panneaux monocristallins
  • 24 Micro-onduleurs
  • Suivi de production
  • Installation en surimposition
  • Boîtier électrique AC
  • Pose par nos artisans RGE
  • Démarches Administratives
  • Suivi de votre projet et SAV

CHAPITRE 3 :

Emprunter pour mieux consommer son électricité


Il existe plusieurs solutions pour emprunter.

Vous pouvez faire appel à une banque, à un organisme de crédit ou même à un installateur de panneaux solaires.

L’important est de toujours garder à l’esprit que vous pouvez tomber sur des arnaques surtout avec ce genre de crédit.

Restez donc vigilant et informez-vous bien avant de prendre une telle décision.

Contracter un emprunt est souvent une étape incontournable.

Certains installateurs peuvent proposer des formules de montage financier que vous pouvez présenter à votre banque dans le but d’obtenir un financement.

Prêt travaux des banques


Généralement, pour les crédits on a tendance à se tourner vers les banques.

Ça tombe bien, elles proposent aujourd’hui des prêts spécifiques dits « éco-prêts » ou « prêts écologiques ».

Ces financements sont exclusivement réservés aux travaux d’économie d’énergie, et bingo l’installation de panneaux solaires photovoltaïques en fait partie.

En clair, il s’agit de prêts à taux zéro. Évidemment il faut répondre à plusieurs conditions pour pouvoir en bénéficier :

  • Le demandeur doit être propriétaire du bien qu’il souhaite équiper
  • Il doit occuper ce logement à titre de résidence principale
  • Le logement doit avoir été construit avant le 1er janvier 1990
  • Enfin, le montant de l’éco-prêt peut atteindre 30 000 €.

Vous n’avez pas pu obtenir un prêt à taux zéro ? Pas de panique, les banques proposent d’autres formules d’emprunts réservés aux travaux d’économie d’énergie.

Certains de ces prêts peuvent être contractés en utilisant l’épargne de plans ou livret tels que le PEL ou le CEL.

Crédit des installateurs de panneaux solaires


La première règle à suivre avant de choisir un crédit proposé par un installateur c’est de s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une arnaque.

En effet, les arnaques ou ventes forcées sont malheureusement courantes dans le secteur.

Voilà pourquoi, il est primordial de bien choisir son installateur.

Privilégiez ceux qui ont une certification professionnelle.

N’hésitez pas non plus à vérifier les avis client et à faire une recherche Google sur le nom de l’entreprise ne nous paraît pas inutile.

installateur rge de panneaux solaires photovoltaiques

Maintenant que vous êtes prévenu, passons aux choses sérieuses.

Sachez déjà que les installateurs ne sont pas ceux qui gèrent le crédit, ils servent simplement d’intermédiaires.

La plupart des grandes banques françaises ont leurs filiales spécialisées en crédit pour artisans. Ce dernier est considéré comme apporteur d’affaires pour la banque.

Mais alors, comment ça marche ? Il y a plusieurs étapes simples :

  • L’artisan va se charger de récolter les justificatifs et le contrat de crédit ;
  • La banque décide d’accorder ou non le prêt ;
  • En cas d’accord, la banque versera directement l’argent à l’artisan puis prélèvera les remboursements au client au fur et à mesure.

De plus, l’artisan touche généralement une commission pour avoir joué le rôle d’intermédiaire.

C’est l’une des raisons pour laquelle le crédit panneau solaire est généralement plus cher chez les artisans.

Voilà pourquoi, nous vous recommandons de faire des comparatifs avant de vous engager.

Prêt panneau solaire des organismes de crédit


Les rois du crédit à la consommation !

Les organismes de crédit sont ceux qui acceptent le plus de clients comparés aux banques.

Et, ils sont très intéressés par les financements de panneaux solaires. Pourquoi ?

Car ce genre de crédit se fait à travers un prêt travaux.

Coup de chance, le prêt travaux est beaucoup moins risqué pour eux qu’un prêt personnel sans motif.

Résultat : les organismes de crédit les encouragent en proposant des taux beaucoup plus bas que ceux d’un prêt personnel ou d’un crédit auto.

Cependant, il faudra fournir un justificatif des travaux (devis ou un bon de commande) et le joindre au dossier de demande de prêt travaux.

CHAPITRE 4 :

Une démarche soutenue par l’État


Parlons à présent des aides de l’État.

Comme vous devez sûrement vous en douter, l’État soutient l’installation de panneaux solaires.

Principalement pour les bénéfices que cela apporte à la planète.

Vous pourrez ainsi défiscaliser vos dépenses liées à l’installation de panneaux solaires. Petit tour d’horizon.

La prime à l’autoconsommation


Il s’agit d’une aide financière pour installer des panneaux solaires dans l’objectif de fournir de l’électricité à votre maison pour de l’autoconsommation, mais aussi pour envoyer le surplus d’énergie dans le réseau et le vendre à EDF.

Lancée en 2017, elle est répartie de façon égale sur les 5 premières années d’utilisation des panneaux solaires. Son montant total sur 5 ans dépend de la puissance des panneaux solaires que vous avez installés :

  • en dessous de 3 kWc : 380 €/kWc ;
  • de 3,1 kWc à 9 kWc : 280 €/kWc ;
  • entre 9,1 kWc et jusqu’à 36 kWc : 160 €/kWc
  • au-dessus de 36,1 kWc : 80 €/kWc

Pour en bénéficier, vous devez seulement respecter trois conditions :

  • avoir une installation solaire adaptée et reliée à un compteur communicant ;
  • poser les panneaux solaires photovoltaïques sur un toit et selon plusieurs critères techniques définis ;
  • faire appel à un professionnel ayant le label RGE, reconnu garant de l’environnement (artisan qualifié pour des travaux de rénovation énergétique).

Le tarif subventionné de vente du surplus


C’est tout simplement le tarif auquel vous revendez votre surplus d’électricité à EDF OA.

Comme pour la prime à l’autoconsommation, le tarif est révisé tous les trimestres et dépend de la puissance de votre installation.

La TVA à taux réduit


Avez-vous entendu parler de la TVA à taux réduit ? C’est le moment de s’informer. En installant des panneaux solaires sur votre toit vous pourrez bénéficier d’une TVA à 10 % ou même à 5 % sur l’achat et la pose d’installation de panneaux photovoltaïques.

Vous devez néanmoins respecter quelques conditions :

  • la puissance de l’installation ne doit pas dépasser les 3 kWc ;
  • votre logement doit être achevé depuis plus de 2 ans ;
  • les travaux doivent être réalisés par un professionnel certifié RGE, reconnus garant de l’environnement.

MaPrimeRénov’


Voilà la petite remplaçante du CITE. MaPrimeRénov’ est une aide financière réservée aux foyers ayant des revenus modestes

Lancée en 2020, elle a pour but d’encourager les foyers français à entreprendre des travaux de rénovation énergétique. Très simplifiée, elle offre de nombreux avantages comme celui de connaître son montant exact avant le début des travaux. Une excellente manière d’anticiper vos dépenses. Bonus : elle est versée directement sur votre compte en banque dès la fin du chantier de rénovation ou d’installation.

Mais, et il y a toujours un mais, vous pourrez uniquement en bénéficier si vous achetez et installez les types de panneaux solaires suivants :

  • panneaux solaires thermiques ;
  • panneaux solaires hybrides (ou panneaux PVT)

Comme pour le CITE, les conditions pour bénéficier de MaPrimeRénov’ sont les suivantes :

  • vous devez être propriétaire de votre maison ou de votre appartement ;
  • les travaux doivent concerner votre résidence principale ;
  • la construction de votre logement doit être achevée depuis plus de 2 ans ;
  • vous devez faire appel à un artisan certifié RGE, reconnu garant de l’environnement.

D’autres aides 


  • la prime énergie et les certificats d’économies d’énergie (CEE) : cette prime accordée par les fournisseurs d’énergie sous forme de lettre-chèque permet de financer certaines installations comme un système solaire combiné ;
  • l’aide Habiter Mieux Sérénité de l’Agence nationale de l’habitat : cette aide prend la forme d’un accompagnement et d’une prime à destination des foyers aux ressources limitées.