PANNEAU PHOTOVOLTAÏQUE :
Le Nouveau Guide Ultime (2019)

par Florian. Dernière mise à jour le 02/08/2019


Vous souhaitez installer des panneaux photovoltaïques ?

Super !

Cela dit, il très probable que vous soyez un peu perdu(e).

Je ne peux pas vous en vouloir car on trouve vraiment tout et n’importe quoi sur Internet.

Mais il est temps que cela cesse.

Avec ce nouveau guide, sous saurez tout sur les panneaux solaires en un temps record et sans avoir à errer sur une multitude de sites.

Fonctionnement, aides de l’État 2019, prix des panneaux photovoltaïques, durée de vie, recyclage et bien plus encore.

C’est parti !

CONTENU DU GUIDE :

Chapitre 1 :

fonctionnement panneau photovoltaique 2018

Fonctionnement d’une installation photovoltaïque


Une installation photovoltaïque est composée de deux éléments :

– Les panneaux solaires ;
– Et l’onduleur.

Les panneaux solaires sont des dispositifs énergétiques qui mesurent en moyenne 1m70 de hauteur sur 1m de largeur.

Ils sont composés de cellules de silicium, aussi appelées cellules photovoltaïques, capables de capter la lumière du soleil puis de la transformer en électricité.

Pour être tout à fait précis, les panneaux solaires produisent ce qu’on appelle un courant continu.

Or, vous n’êtes pas sans savoir que vous consommez un courant alternatif.

C’est là que l’onduleur intervient.

L’onduleur photovoltaïque est une pièce essentielle de votre installation puisqu’il transforme le courant continu produit par vos panneaux solaire en courant alternatif utilisable par votre habitation et le réseau électrique.

schéma installation solaire photovoltaïque sur toiture

Super, vous connaissez maintenant les bases !

Nous pouvons maintenant étudier ensemble les différents types de panneaux photovoltaïques et d’onduleurs !

Panneau monocristallin ou polycristallin ?


Il existe deux principaux types de modules photovoltaïques : les monocristallins et les polycristallins.

Mais concrètement, qu’est-ce que cela signifie ?

Quelles sont les différences fondamentales en termes de prix ou de rendements ?

① Panneau Solaire Monocristallin :

Les cellules des panneaux solaires monocristallins sont composées d’un cristal de silicium unique.

Panneau solaire photovoltaïque monocristallin

Leur processus de fabrication est complexe mais ils bénéficient de meilleurs rendements, souvent supérieurs à 20 %, par rapport aux autres types de panneaux solaires.

Second signe distinctif ?

Une couleur uniforme gris-noir métallique et l’absence de rainurage rendant le panneau solaire plus discret et esthétique.

② Panneau Solaire Polycristallin :

Comme leur nom l’indique, les panneaux solaires polycristallins sont composés de plusieurs cristaux de silicium.

Panneau solaire photovoltaïque polycristallin

Plus précisément, ils sont fabriqués à partir de chutes de morceaux de silicium fondus, refroidis (ce qui explique leur couleur bleue non homogène) et assemblés grâce à un processus plus rapide et économique.

Ils sont donc moins chers que les panneaux monocristallins mais ils bénéficient de rendements inférieurs, allant de 14 à 18 % en moyenne.

Les principaux fabricants de panneaux solaires


Il existe aujourd’hui sur le marché de l’énergie solaire des dizaines de constructeurs de panneaux solaires.

Afin de vous aider à y voir plus clair, on fait le point sur les particularités, avantages et inconvénients des principaux fabricants de panneaux solaires.

Marque Particularités
Q-cells Après avoir inondé le marché allemand, Q-cells est aujourd’hui la marque la plus couramment utilisée par les installateurs français. Les bureaux R&D de Q-cells sont situés en Allemagne, tandis que la production se fait en Corée du Sud.
BenQ Solar La société BenQ, fondée en 1984, est principalement connue pour ses ordinateurs et ses écrans. Cela dit, elle fabrique également en République Tchèque des panneaux solaire disposant d’un excellent rapport qualité-prix et d’une grande robustesse.
LG La société coréenne LG, fondée il y a 71 ans, est un colosse de l’électronique, de l’électroménager et du solaire.

En effet, elle a produit sa première cellule photovoltaïque en 1985. Aujourd’hui, la marque complète son offre avec des batteries à des prix tout à fait abordables.

Eurener Eurener est un fabriquant historique de panneaux solaires en Europe. La marque espagnole produit des panneaux particulièrement robustes avec une garantie constructeur impressionnante.
Systovi La société française Systovi est principalement connue pour ses panneaux solaires aérovoltaïques mais elle produit également des panneaux photovoltaïques de très bonne qualité.

Onduleur central ou micro-onduleur ?


Vos panneaux, qu’ils soient monocristallins ou polycristallins, produisent donc un courant continu inutilisable par votre chauffe-eau ou votre électroménager.

Vous avez alors besoin d’un onduleur pour transformer le courant continu en courant alternatif.

Mais comme pour les panneaux solaires, il existe différents types d’onduleurs.

Voyons cela ensemble.

① Onduleur classique : utilisation & limites :

Si votre installation solaire ne comporte qu’un seul onduleur, cela signifie que cette dernière est équipée d’un onduleur « de chaîne », également appelé onduleur « string » en anglais.

Un onduleur est un boitier de la taille d’un cartable d’écolier.

Onduleur central photovoltaïque

Dans le cadre d’une telle installation, tous les modules solaires sont connectés en série puis à l’onduleur.

Les principaux avantages de l’utilisation d’un onduleur unique sont : le coût relativement faible et les gains de production d’électricité qu’il permet grâce à son installation dans un endroit protégé des aléas climatiques.

Les panneaux ne sont donc pas indépendants les uns des autres, ce qui peut poser quelques problèmes :

Si un de vos panneaux solaires est ombragé, alors l’intégralité de votre installation va cesser de produire de l’électricité.

Il peut être compliqué de trouver l’origine d’un dysfonctionnement affectant les panneaux solaires.

Sans information sur la production de chaque module, il faut investiguer avant de mener une quelconque réparation.

Or, cette étape prend du temps et vous fait donc perdre de précieux kWh de production.

Avantages Inconvénients
Particulièrement adapté à une installation homogène (orientation unique, pas d’ombrages).

C’est la solution la moins onéreuse

Si l’un des panneaux s’arrête de produire, c’est toute votre installation qui ne produit plus

② Et les micro-onduleurs :

Qu’est-ce qu’un micro-onduleur ? Vous l’avez peut-être déjà deviné de par son nom évocateur.

Un micro-onduleur est tout simplement un « mini » onduleur, ou un onduleur miniaturisé.

Il fonctionne de manière similaire à un onduleur de chaîne.

La différence ? Il est capable de gérer un ou deux panneaux solaires à la fois.

Ce type d’installation présente de multiples avantages.

Tout d’abord, en cas de défaillance d’un panneau, le reste de votre centrale solaire continue à produire normalement.

Ensuite, ce type d’onduleur permet généralement de contrôler la production d’électricité de vos panneaux en temps réel.

Enfin, ils sont garantis 20 ans.

Avantages Inconvénients
Particulièrement adaptés à une installation hétérogène (orientation multiple, ombrages partiels), ils réduisent le risque d’incendie ou d’électrocution.

Contrairement à l’onduleur central, l’installation continue de produire même si l’un des panneaux ne fonctionne plus.

Leur exposition aux intempéries ou aux fortes chaleurs peut altérer leurs rendements contrairement à l’onduleur central placé au frais et à l’abri.

CHAPITRE 2 :

panneau solaire autoconsommation photovoltaïque

Autoconsommation photovoltaïque

Réduisez votre facture de 45 %


Vous savez maintenant comment fonctionne une installation photovoltaïque et quels sont les différents types de panneaux et d’onduleurs.

La question est maintenant de savoir ce que vous pouvez faire de votre électricité !

Vous souhaitez produire votre propre électricité et devenir moins dépendant(e) du réseau public ?

Et bien depuis 2017, c’est possible avec la pose de panneaux solaires en autoconsommation.

Vous avez en effet la liberté de produire et de consommer votre propre électricité.

Maison panneau solaire photovoltaïque autoconsommation vente surplus intégration au bâti 6 kWc

Concrètement, vos panneaux photovoltaïques produisent de l’électricité grâce au rayonnement du soleil et alimentent ensuite en direct votre habitation.

Une installation photovoltaïque en autoconsommation permet généralement de réduire vos factures de 20 à 45 %.

Et tout cela, sans batterie !

Consommer en journée pour économiser


Comment est-ce possible de faire des économies alors que vous n’êtes pas chez vous ?

C’est très simple !

Il vous suffit de modifier quelque peu vos habitudes de consommation en déclenchant un maximum d’appareils en journée : chauffe-eau, machine à laver, lave-linge…

Non, il n’est pas question de déclencher votre chauffage électrique quand vous n’êtes pas chez vous.

De toute manière, le solaire ne brille pas (je vous présente mes excuses pour ce jeu de mots) par sa capacité à subvenir à vos besoins en chauffage.

panneau photovoltaique autoconsommation surimposé piscine

Pourquoi ?

Simplement car vos besoins en chauffage sont particulièrement élevés pendant les saisons froides.

Or, ces saisons sont froides justement parce qu’il y a moins de soleil.

Et moins de soleil = moins de production électrique.

En fait, le solaire photovoltaïque est particulièrement efficace pour alimenter en électricité verte votre chauffe-eau, votre piscine, votre machine à laver, votre lave-linge

Oui, il est donc facile de faire jusqu’à 45 % d’économies sur votre facture d’électricité avec une installation photovoltaïque en autoconsommation sans batterie.

Mais il est possible de faire encore plus d’économies.

Vendre ou stocker son surplus


En effet, il est probable que vous produisiez à un moment de la journée, plus d’électricité que vous n’en consommez.

En effet, vers 13 heures, et par beau temps, il n’est pas rare que la production d’électricité soit plus importante que vos besoins énergétiques domestiques.

Dans ce cas, deux choix s’offrent à vous :

Vendre cet excédent d’électricité, appelé « surplus », à EDF Obligation d’Achat (EDF OA) en l’injectant sur le réseau.

Ce choix vous permet de bénéficier d’un revenu complémentaire puisque vous vendez le kilowatt-heure (kWh) d’électricité verte au tarif de 0.10 €.

Stocker cette électricité produite grâce à une batterie. Ce n’est toutefois pas la panacée, comme nous allons le voir maintenant.

La batterie : les mirages de l’autonomie


Vous souhaitez investir dans une batterie pour devenir plus autonome ?

Ce n’est sans doute pas le meilleur investissement…

① Un prix trop élevé :

Aujourd’hui, nous pensons que les batteries sont vraiment trop onéreuses.

Cela dit, elles devraient devenir parfaitement abordables dans quelques années.

En effet, le prix des batteries pour panneaux solaires est étroitement lié au prix des batteries pour voiture électrique.

Pourquoi ?

Batterie lithium panneau solaire autoconsommation

Car les voitures électriques sont principalement équipées de batteries lithium-ion. Tout comme les installations de panneaux solaires en autoconsommation.

Or, il se trouve que les constructeurs de batteries investissent massivement afin de produire plus et moins cher. Le prix des batteries pour véhicules électriques va fortement baisser dans les années à venir.

Selon la dernière étude du Blackrock Investment Institute, le prix du kWh devrait passer de $450 à seulement une centaine de dollars en 2025.

Eric Feunteun, Directeur de programme « Electric Vehicle » chez Renault assure même : « A partir de 2021-2022, on assistera à une nouvelle rupture technologique ! »

Tous ces progrès effectués dans le monde de l’automobile vont nécessairement avoir un impact similaire sur le stockage de l’électricité photovoltaïque.

② Une autonomie limitée :

Sur une installation photovoltaïque dimensionnée pour vos besoins en électricité, l’ajout d’une batterie permet généralement de gagner 10 points de pourcentages d’autonomie.

Et plus concrètement ?

Cela signifie que vous pouvez faire 55 % d’économies sur votre facture au lieu de 45 %.

Cette autonomie supplémentaire n’est pas intéressante financièrement puisque les économies supplémentaires générées ne rentabilisent pas le prix de la batterie.

Que retenir alors ?

Nous vous conseillons d’installer sans tarder. Ainsi, vous profitez des aides de l’État pour la pose de panneaux solaires en autoconsommation avec vente du surplus avant qu’elles ne disparaissent.

Il vous suffira ensuite d’ajouter une batterie à votre installation photovoltaïque dans quelques années, lorsqu’elle sera rentable.

CHAPITRE 3 :

panneau solaire vente totale

Augmentation du prix de l’électricité

Rentabilité en 10 à 12 ans


Le point suivant peut être complexe à appréhender.

Admettons que je vous dise « vous allez faire 35 % d’économies sur vos factures ».

Si vous avez une facture de 1 600 €, il est probable que vous vous disiez :

« 1 600 x 0.35 = 560. Je vais donc économiser 560 € chaque année sur ma facture. L’installation coûte 8 500 € donc je vais donc mettre 8 500/560 = 15 ans à la rentabiliser ! »

Dans un monde sans augmentation du prix de l’électricité, vous auriez tout à fait raison.

Malheureusement, ce n’est pas le cas.

Alors pour vous aider à vous projeter, voici un exemple se basant sur le scénario d’augmentation du prix de l’électricité de 3 % prévu par l’ADEME et ENERPLAN.

Pour cet exemple, nous partirons du principe que vous habitez en Rhône-Alpes et plus précisément près de Grenoble (une bien belle ville, chère à l’auteur de ces lignes).

panneau solaire photovoltaique surimposé autoconsommation isère

Disons également que vous vivez dans une maison orientée Sud-Est avec une toiture inclinée à 30°.

Vous avez un ballon d’eau chaude électrique, des plaques à induction, un four électrique et le classique électroménager.

Vous avez actuellement une facture d’électricité annuelle d’environ 1 600 €.

Observons l’évolution de cette facture avec et sans installation de modules photovoltaïques.

Facture d’électricité annuelle sans installation photovoltaïque Facture d’électricité annuelle
avec 3 kWc de panneaux photovoltaïques
2019 1600 € (1600*0.65 =) 1 040 €
Nouvelles élections présidentielles (2022) 1800 € (1800*0.65 =) 1 170 €
Fin de la voiture à essence dans Paris (2030) 2280 € (2280*0.65 =) 1 482 €

En prenant en compte l’augmentation du prix de l’électricité, votre installation est en réalité rentable en 10/12 ans !

Et nous nous basons sur une augmentation du prix de l’électricité relativement faible.

En effet, il se pourrait que cette augmentation soit un peu plus brutale…

4 raisons de craindre une future hausse


Il semblerait en effet que la hausse du prix de l’électricité n’est pas près de cesser.

Voyons cela en détail.

① Augmentation indirecte de votre facture :

Cet été, EDF a revu à la baisse le tarif bleu. Bonne nouvelle, vous pensez ?

Faux. De fait, on a constaté une hausse de la facture d’électricité de plus de 20 € par an pour certain(e)s Français(e)s.

Pourquoi une baisse 0.5 % hors taxes du prix du tarif bleu d’EDF, entrée en vigueur le 1er août 2018, a-t-elle engendré une hausse des factures de certains clients EDF ?

C’est très simple, pendant que le prix de l’électricité baisse, le prix de l’abonnement augmente.

En effet, les plus petits consommateurs, ceux disposant d’un compteur de 3 KVa, vont voir augmenter le prix de leur abonnement de près de 40 % par rapport à 2017.

Et ce n’est pas la première hausse. En 2015, le coût de l’abonnement pour les petits consommateurs était de 41.16 € et il a augmenté de plus de 30 € en 4 ans avec une accélération notable ces deux dernières années.

Vous possédez un compteur plus puissant ? Vous n’êtes pas épargné(e). Le coût de l’abonnement annuel a augmenté de près de 9 % pour vous ces dernières années.

② Moins de concurrence sur le marché :

Contrairement au marché des télécoms, la libéralisation du marché de l’électricité n’a pas engendré beaucoup de changements pour les consommateurs.

Oui, vous avez le choix entre le tarif bleu et le prix de marché mais rien de bien bouleversant pour votre portefeuille.

En clair, il n’y a pas de chute des prix. C’est même l’inverse.

Nous avons un exemple concret avec le cas Total-Lampiris.

Vous savez peut-être que Total a racheté le fournisseur belge Lampiris en 2017.

Suite à cette opération, les clients s’étaient plaints d’une très forte augmentation du montant de leur facture auprès d’associations de protection des consommateurs.

En cause ? Une hausse du prix du kWh de 20 % en heures creuses et de 27 % en heures pleines.

Et cette tendance ne devrait pas changer dans les années à venir avec la nouvelle acquisition du géant Total : Direct Énergie.

Donc surveillez vos factures dans les prochains mois car il se pourrait que leur montant grimpe rapidement.

③ Le vrai prix de l’électricité nucléaire :

Les centrales nucléaires françaises sont vieillissantes et beaucoup arrivent en fin de vie.

Il n’est donc pas surprenant que l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN), qui fait office de « gendarme du nucléaire » en France, recense de nombreux incidents chaque année.

Si vous souhaitez avoir des sueurs froides, je vous recommande de lire les avis d’incidents des
installations nucléaires directement sur le site de l’ASN.

Spoiler : Rien que pour 2018, on a dénombré plus de 70 incidents.

Prix électricité centrale nucléaire

Et Pierre-Franck Chevet, président de l’Autorité de Sûreté Nucléaire précisait en mars 2016 : « il faut imaginer qu’en Europe, un accident du type Fukushima est possible. »

Bref. Pour tenter d’éviter cela, un programme de maintenance sur le parc nucléaire, l’opération de
« grand carénage », a été lancé en 2011, pour un coût estimé à 55 milliards d’euros.

Notez toutefois qu’entre ces opérations et le démantèlement des plus anciennes centrales, EDF devra débourser au minimum 149 milliards d’euros d’ici à 2025.

Or, un rapport présenté à l’Assemblée Nationale l’an dernier montre que l’électricien n’est pas prêt pour le moment à supporter ces dépenses.

Et s’il ne peut pas les assumer, « la charge financière du démantèlement reviendrait de fait à l’Etat, c’est-à-dire aux contribuables ».

Autrement dit, vous assumerez le coût de ces travaux colossaux.

④ Gel de l’augmentation du prix de l’électricité en 2019 ?

Suite aux manifestations des Gilets Jaunes, le Premier Ministre, Edouard Philippe, a annoncé que le tarif régulé de l’électricité ne bougerait pas en ce début d’année 2019.

Edouard Philippe gel prix électricité 2019 premier trimestre

Mais si l’augmentation n’était en réalité que retardée ?

En effet, en gelant le tarif de l’électricité, le Gouvernement répond dans l’immédiat aux attentes des associations qui redoutaient une probable augmentation de 8 % à 10 % du prix au 1er janvier.

Cela dit, si le gouvernement dispose de cette faculté, il peut aussi se heurter aux concurrents d’EDF.

Ces derniers, réunis au sein de l’Anode (l’Association nationale des opérateurs détaillants en énergie), n’hésiteront pas à saisir la justice s’ils estiment que ces mesures relèvent de la concurrence déloyale.

Et c’est ce qu’il s’est passé plusieurs fois par le passé !

En 2014, Ségolène Royal, à l’époque ministre de l’Écologie, avait annulé la décision d’augmenter de 5 % les tarifs réglementés (bleus).

Deux ans après, en juin 2016, le Conseil d’État avait à son tour annulé le décret de Ségolène Royal.

Résultat ? Une augmentation rétroactive des tarifs EDF pendant 18 mois.

Que retenir alors ?

L’autoconsommation photovoltaïque est le seul moyen de faire des économies substantielles et durables sur votre facture d’électricité.

En passant au solaire dès maintenant, vous préparez sereinement l’avenir.

CHAPITRE 4 :

avantages inconvénients panneau photovoltaique 2018

Vente totale


Vous n’avez pas une grosse facture d’électricité ?

Vous souhaitez faire un investissement particulièrement rentable ?

Alors l’option suivante est sans doute faite pour vous.

« La vente totale » est l’option historique du photovoltaïque.

L’électricité produite est ici injectée directement sur le réseau sans alimenter votre maison.

Vous signez un contrat avec EDF OA et lui vendez la totalité de votre production.

maison panneau solaire photovoltaïque vente totale

Comme pour la vente de surplus (lorsque vous autoconsommez), cette production vous est achetée à un prix fixe durant 20 ans, subventionné et garanti par l’Etat.

Récapitulatif du tarif d’achat en fonction de la puissance de l’installation :

Puissance Tarif Rachat du kWh
⩽ 3 kWc 0,1866 €
⩽ 9 kWc 0,1586 €
⩽ 36 kWc 0,1207 €
⩽ 100 kWc 0,1094 €

Avec une installation de 9 kWc, vous pouvez donc obtenir près de 1 670 € de revenu par an et rentabiliser votre installation en une dizaine d’années.

La vente d’électricité renouvelable est donc encore aujourd’hui un des investissements les plus sûrs et les plus profitables !

Oui, vraiment.

  1. Avec des taux de rentabilité pouvant atteindre 10 %, le solaire met au placard les assurances-vie et autre livret A.
  2. En signant un contrat avec EDF O.A, vous êtes sûr(e) d’être payé(e). Ce qui n’est pas le cas avec des locataires.
  3. Enfin, les placements en bourse proposant des retours sur investissement comparables au solaire sont généralement dangereux. Vous prenez donc le risque de tout perdre

CHAPITRE 5 :

installation panneau solaire sur toiture

Où installer vos panneaux photovoltaïques ?


Vous savez ce que vous souhaitez faire avec votre électricité solaire ?

Parfait.

Il faut maintenant voir comment produire cette précieuse énergie renouvelable.

Mon toit est-il adapté ?


Si vous souhaitez tirer le meilleur de votre installation photovoltaïque, il est conseillé que vos panneaux soient orientés vers le Sud et inclinés de 30 à 35° par rapport à l’horizon.

Cela dit, si votre toiture n’est pas orientée vers le Sud, cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas profiter d’une installation solaire rentable.

En effet, bien que l’orientation de votre toiture soit un critère important, il est tout à fait possible d’installer des panneaux photovoltaïques avec une orientation Est, Sud-Est, Ouest ou Sud-Ouest.

Par contre, il est absolument nécessaire que votre toiture soit parfaitement dégagée.

Votre toit ne doit pas être ombragé par des obstacles proches ou lointains, en tout cas sur le pan où vous souhaitez installer des panneaux solaires.

Il est également important de préciser que certains types de couverture complexifient l’installation de panneaux photovoltaïques.

Parmi eux, nous pouvons citer : le zinc, le shingle, les tuiles en goudron, les toits en chaume et les ardoises.

Enfin, bien que l’installation de panneaux photovoltaïques ne soit pas impossible sur des maisons de plus de 2 étages, elle engendre généralement des surcoûts.

Pourquoi ? Car il faut dans ce cas avoir recours à un échafaudage particulièrement chronophage à déployer, et allongeant donc la durée du chantier.

Les types de pose


Intégration au bâti :

Dans le cadre d’une installation photovoltaïque en intégration au bâti (ou IAB), les panneaux se substituent à la toiture et assurent l’étanchéité.

Installation panneau solaire intégration au bâti drôme

Jusqu’au dernier trimestre 2018, ce type d’intégration était privilégié pour les installations avec rachat de la totalité de la production électrique par EDF car il permettait de bénéficier du meilleur tarif d’achat de votre kWh.

Ce n’est aujourd’hui plus vrai.

En effet, le tarif d’achat de votre électricité solaire est maintenant identique que vos panneaux soient intégrés au bâti ou simplement en surimposition (voir ci-après).

Notons que ce mode d’intégration est particulièrement intéressant si vous faites construire votre maison ou si vous faites refaire l’intégralité de votre toiture.

Dans ces cas, vous pouvez effectivement économiser en réduisant la surface de l’élément de couverture.

La surimposition :

Dans le cas de la surimposition, les panneaux solaires sont simplement installés au-dessus de votre toiture. Ils produisent de l’électricité mais ne se substituent pas au toit.

panneau solaire photovoltaique installés surimposition

Cette solution est privilégiée pour l’autoconsommation.

L’intégration des panneaux en surimposition présente plusieurs avantages :

✓ A la différence de l’IAB, il est possible de réaliser des installations en surimposition sur d’autres surfaces comme : les toitures plates ou les surfaces à utilité fonctionnelle comme les pergolas, les ombrières pour parking etc.

✓ La surimposition est moins onéreuse que l’Intégration au bâti (IAB). En effet, retirer l’élément de couverture afin d’y intégrer les panneaux solaires engendre un surcoût qui peut être évité avec une installation en surimposition.

✓ Enfin, les panneaux solaires en surimposition sont mieux aérés et ont donc une production plus importante.

Et les pergolas ?


Vous ne pouvez pas installer de panneaux solaires sur votre toit mais vous rêvez de consommer votre propre électricité ?

Nous avons une solution pour vous : les pergolas solaires.

pergola panneau solaire photovoltaique

De 8 à 24 m², elles vous permettent :

✓ D’aménager facilement un espace ombragé pour votre terrasse, ou même pour protéger votre véhicule ;

✓ De produire et consommer votre propre électricité ;

✓ De bénéficier de la prime à l’autoconsommation et de la vente de votre surplus à 0.10€ par kWh !

Comptez environ 14 000 € (prime non déduite) pour une pergola photovoltaïque de 24m². Cela représente une puissance de 3.6 kWc.

CHAPITRE 6 :

prix installation photovoltaïque 2019

Prix d’une installation photovoltaïque en 2019


En fonction de la puissance de l’installation, du matériel utilisé et du type d’intégration des panneaux solaires, le prix d’un kilowatt-crête de panneaux photovoltaïques est généralement compris entre 2 600 € à 3 000 € TTC.

Cela dit, certaines particularités peuvent impacter à la hausse le prix de votre installation :

Une couverture en ardoise ;

La hauteur de votre maison ;

La présence d’amiante dans votre toiture ;

Ou encore, la distance entre votre compteur électrique et votre maison.

Cela dit, il est possible de vous donner des ordres de grandeur raisonnables du coût d’une installation.

Nos courtiers négocient les prix suivants pour une installation :

✓ En autoconsommation avec vente du surplus ou en vente totale ;

✓ Sur une maison de plain-pied ;

✓ Avec des tuiles mécaniques ;

✓ Et réalisée par les installateurs remplissant nos critères qualité (TTC et raccordement inclus).

Puissance de l’installation Type d’intégration Prix
3 kWc Surimposition 8 500 €
Intégration au bâti 9 000 €
6 kWc Surimposition 14 000 €
Intégration au bâti 15 500 €
9 kWc Surimposition 18 000 €
Intégration au bâti 20 000 €

Comme nous le verrons plus tard dans ce guide, l’autoconsommation avec vente du surplus permet de bénéficier d’une aide de l’État.

Le montant de cette aide varie en fonction de la puissance de l’installation.

Ce qu’il faut retenir, c’est que cette aide à l’autoconsommation n’a pas été déduite dans les prix annoncés ci-dessus.

Dans les faits, l’installation vous reviendra donc moins cher !

Les coûts à prévoir après l’installation


① Le Tarif d’Utilisation des Réseaux publics d’Électricité ou TURPE :

Ce dernier correspond à la rémunération des gestionnaires de réseau de transport et de distribution d’électricité : RTE, ENEDIS et les régies locales.

Son objectif est de compenser les charges liées à l’exploitation, au développement et à l’entretien du réseau électrique.

Vous devrez vous en acquitter chaque année si vous optez pour l’autoconsommation avec vente du surplus ou pour la vente totale :

Type d’installation photovoltaïque (puissance inférieure à 36 KWc) Montant du TURPE TTC
Autoconsommation
avec vente du surplus
10.512 €
Vente totale 42,624 €

Le coût d’entretien :

Nous avons consacré un guide détaillé à l’entretien et au nettoyage des panneaux solaires que je vous encourage à consulter.

Vous voulez un résumé ?

Entretenir des panneaux photovoltaïques est simple.

Après leur installation, ils fonctionnent seuls et leur maintenance se limite généralement à un nettoyage tous les 3 ans.

Nettoyage que vous pouvez amplement effectuer vous-même avec un simple balai télescopique et de l’eau tiède.

En effet, le vent et la pluie permettent de maintenir naturellement votre installation propre.

CHAPITRE 7 :

aides installation panneau photovoltaïque 2019

Aides de l’État

Aides à l’autoconsommation


Depuis 2017, l’État accorde une aide financière pour les particuliers qui souhaitent consommer leur propre électricité.

Cette aide est versée sous forme de prime durant les 5 premières années de fonctionnement de votre installation.

Puissance de l’installation photovoltaïque Montant total de l’aide Montant annuel versé les 5 premières années
3 kWc 1 170 € 234 €
6 kWc 1 740 € 348 €
9 kWc 2 610 € 522 €

Pour bénéficier de cette prime, c’est très simple.

Votre système doit :

① Être installé de manière parallèle à votre toiture ;

OU être installé sur une toiture plate ;

OU remplir une fonction d’allège, de bardage, de brise-soleil, de garde-corps, d’ombrière, de pergolas ou de mur-rideau ;

② Doit être en autoconsommation avec vente du surplus ;

③ Être posé par un installateur certifié RGE.

La demande de prime à l’autoconsommation se déclenche lors de la demande de raccordement.

Une fois la demande de raccordement à ENEDIS faite, EDF OA sera en mesure de vous verser cette prime.

Aides locales installation panneau solaire photovoltaïque

Tarif d’achat subventionné


Le deuxième type d’aides dont vous pouvez bénéficier est le tarif subventionné d’achat pour votre surplus.

En effet, comme dans le cas de la vente totale, votre surplus est acheté par EDF O.A à un prix bonifié

Le tarif d’achat du kWh de surplus au premier trimestre 2019 est fixé à :

Puissance Tarif d’Achat du surplus
⩽ 3 kWc 0.10 €
⩽9 kWc 0.10 €
⩽36 kWc 0.06 €
⩽ 100 kWc 0.06 €

CHAPITRE 8 :

Durée de vie panneau solaire photovoltaique

Durée de vie de votre installation photovoltaïque

Quelle est la durée de vie d’un panneau solaire ?


Si vous cherchez cela sur Internet, il y a de fortes chances que vous tombiez sur la réponse suivante : « entre 20 et 30 ans ».

Le fait est que ce n’est pas vrai.

Pour comprendre, il est nécessaire de revenir un peu en arrière.

Le premier panneau solaire a été fabriqué seulement en 1954 par les laboratoires Bell et avait pour but de servir la conquête spatiale.

Panneau solaire photovoltaïque monocristallin 300 watt crête

Le solaire a entamé doucement sa démocratisation lors du premier choc pétrolier de 1971 avec la mise au point d’un procédé permettant de concevoir des cellules solaires à faible coût.

Depuis, la technologie, la qualité et la fiabilité des modules photovoltaïques n’ont cessé de progresser et les acteurs du marché ont ainsi pu commencer à garantir leurs produits.

Au début des années 90, les fabricants de panneaux solaires proposaient des garanties d’une dizaine d’années.

Aujourd’hui, ces garanties sont généralement de 25 ans.

Oui, la durée de vie des panneaux solaires est en définitive beaucoup plus longue que prévu.

Les professionnels du solaire estiment maintenant qu’un panneau solaire photovoltaïque bien posé et entretenu produira de l’électricité pendant une quarantaine d’années.

Si l’histoire se répète, on s’apercevra probablement dans dix ans que la longévité des panneaux solaires est en fait encore plus grande.

Garantie légale ≠ durée de vie


Il est important de différencier la garantie de production linéaire des panneaux solaires et leur durée de vie réelle.

En effet, répondre que la durée de vie d’un panneau solaire est de 25 ans et aussi faux que de dire que la durée de vie de votre machine à laver est de deux ans (durée de la garantie légale de conformité).

En effet, passée cette date, vos modules photovoltaïques comme votre machine à laver ne s’arrêtent pas de fonctionner.

Dans le cas des panneaux solaires, ils seront simplement moins performants.

Par exemple, les fabricants garantissent aujourd’hui que leurs panneaux auront toujours au moins 80 % de leur puissance initiale après 25 ans.

Durée de vie onduleur


Vous le savez maintenant, une installation photovoltaïque n’est pas composée uniquement de panneaux solaires.

En effet, pour produire une électricité « utilisable », par le réseau et/ou par vous-même, il faut coupler vos panneaux photovoltaïques à un ou plusieurs onduleurs.

Dans le premier cas, on parle d’onduleur central, de chaîne ou « string » et dans le second de micro-onduleurs.

Voyons ensemble les différences de durée de vie de ces types d’onduleurs.

① Onduleur central : durée de vie de 10 ans :

Un onduleur de chaîne est un boitier de la taille d’un micro-ondes qui transforme le courant continu en courant alternatif.

Il est généralement installé au plus proche de vos panneaux dans un endroit frais et protégé comme votre garage par exemple.

Même dans ces conditions optimales, un onduleur de ce type a une durée de vie comprise entre 8 et 12 ans et des garanties de 5 ans en moyenne.

Et là, ce n’est pas comme pour les panneaux photovoltaïques.

Passé cette date de durée de vie, il ne fonctionne plus
du tout.

Il faudra donc le remplacer.

Cela dit, certaines marques proposent des extensions de garanties de 10, 15 ou 20 ans.

Ces dernières vous assurent en fait le remplacement de votre onduleur une fois celui-ci tombé en panne.

Leur prix va dépendre de la puissance installée, et de la durée.

Comptez entre 200 € pour une extension de garantie de 10 ans pour une installation de 3 kWc et 1 200 € pour une extension de garantie de 20 ans pour une installation de 9 kWc.

Oui, la fourchette est LARGE.

Cela dit, elle a au moins l’avantage de vous permettre d’envoyer bouler les installateurs qui vous proposeraient une garantie de 20 ans à un prix prohibitif.

② Micro-onduleurs : une longévité de 20 ans :

Les micro-onduleurs sont des onduleurs miniatures (oui, j’enfonce une porte sans doute ouverte) placés directement derrière vos panneaux solaires.

Ils fonctionnent de manière similaire à un onduleur classique.

Si vous souhaitez connaître les avantages, inconvénients et différences majeures, je vous invite à lire notre guide dédié aux onduleurs et optimiseurs.

Bref. Les micro-onduleurs bénéficient d’une garantie étendue de 20 ans.

Qu’en est-il de leur durée de vie ?

Leur durée de vie est donc à minima de 20 ans.

Une étude de fiabilité micro-onduleurs Enphase affirme « selon un modèle de calcul prudent » que la durée de vie de leurs onduleurs serait de plus de 50 ans !

On peut, encore plus prudemment, affirmer que leur durée de vie est au minimum de 20 ans.

Conclusion :

Nous savons maintenant que les professionnels estiment que la durée de vie d’une installation solaire photovoltaïque bien posée et bien entretenue (panneaux et onduleur) peut s’étendre jusqu’à 40 ans.

Oui, cela signifie que vous produisez de l’électricité verte confortablement pendant 40 ans.

Le retour sur investissement est donc incomparable.

Certes, il est difficile de savoir où vous en serez dans 30 ou 40 ans.

Mais ce qui est sûr, c’est que vous produirez toujours votre propre électricité.

CHAPITRE 9 :

impact environnement panneau photovoltaïque

Impact sur l’environnement

Fabrication et énergie grise


Il est largement admis par l’ensemble de la communauté scientifique internationale que l’étape impactant le plus le bilan énergétique des panneaux solaires est leur fabrication (leur recyclage étant aujourd’hui parfaitement maîtrisé).

Et plus particulièrement, la production du silicium solaire constituant les cellules photovoltaïques.

En définitive, il faut l’équivalent de 2 500 kWh d’énergie par kWc de panneaux solaires installé.

impact environnement installation panneau solaire sur toiture

Nous pouvons maintenant très facilement calculer le temps de retour énergétique.

En général, il faut entre 2 et 3 ans à un système photovoltaïque pour produire autant d’énergie qu’il en a fallu pour le fabriquer.

Vous doutez ?

Alors prenons deux exemples.

Ville Marseille (13000) Toul (54200)
Puissance de l’installation 3 kWc 3 kWc
Orientation de la toiture Sud Est
Inclinaison de la toiture 30 ° 30 °
Production en année 1 4 498 kWh 2 575 kWh
Temps de retour énergétique 1 an et demi 3 ans

Donc non, il ne faut pas plus d’énergie pour fabriquer un panneau solaire qu’il n’en rapporte durant ses très nombreuses années de fonctionnement.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur ce sujet, consultez l’étude du groupe mondial de conseil financier et de gestion d’actifs Lazard : Lazard’s Levelized Cost of Energy Analysis

Panneau Solaire et terres rares


Nous l’avons vu, il existe plusieurs types de panneaux photovoltaïques.

D’une part, il y a les panneaux solaires produits à partir de silicium cristallin, élément qui représente près de 27 % de la croûte terrestre.

Ils représentent aujourd’hui plus de 90 % des panneaux solaires à la fois produits et installés.

D’autre part, il existe les panneaux solaires utilisant la technologie CIGS.

Que signifie CIGS ?

Il s’agit d’un sigle pour les éléments chimiques cuivre, indium, gallium et sélénium qui sont des métaux beaucoup plus rares mais qui ne sont pas pour autant des « terres rares ».

Les panneaux exploitant ces ressources représentent moins de 10 % du marché.

Que retenir alors ?

Simplement le fait que le secteur du photovoltaïque n’est en rien concerné par l’utilisation des terres rares.

Recyclage panneau solaire


Oui. Des personnes croient encore en 2019 que les panneaux solaires photovoltaïques ne sont pas recyclables.

Et je ne les blâme pas.

Les partisans du statu quo énergétique n’ont pas chômé en communiquant massivement sur cette « infox ».

Car oui, les panneaux solaires sont presque intégralement recyclables.

L’Association PV Cycle, qui organise déjà la collecte et le transport des déchets photovoltaïques, a en effet mis au point un procédé permettant de recycler les panneaux solaires à 95 %.

Conclusion :

Les panneaux solaires sont presque entièrement recyclables.

Nous avons même la chance d’avoir en France la filière la mieux organisée et la plus efficace d’Europe !

Conclusion :

Panneau photovoltaïque : avantages et inconvénients

Commençons par les avantages


① L’énergie solaire est inépuisable et non polluante car elle ne dégage pas de gaz à effet de serre.

② Le coût de fonctionnement des panneaux photovoltaïques est très faible. Ils n’ont pas besoin d’un entretien régulier et ne nécessitent ni combustible, ni transport, ni personnel hautement spécialisé pour être produits, installés et entretenus. Pour un nettoyage « maison », comptez environ 80€ pour un kit de nettoyage de compétition.

③ Les panneaux solaires peuvent être installés partout : à la campagne, sur votre maison, sur votre hangar agricole, sur votre camping-car et même en ville.

④ Si vous habitez dans une zone souffrant de coupures de courant régulières, l’énergie solaire photovoltaïque couplée à une batterie peut être une solution efficace et pratique pour alimenter votre logement en toutes circonstances.

⑤ L’utilisation du Soleil ne pose pas de problèmes de santé ou d’ordre géopolitique, contrairement au nucléaire et aux énergies fossiles.

⑥ L’installation de panneaux solaires est rentable (en autoconsommation ou avec rachat de la production par EDF) dans près de 90% des cas.

⑦ Selon l’Institut National de l’Energie Solaire (INES), le territoire français reçoit chaque année l’équivalent de 200 fois la consommation nationale d’énergie.

Les inconvénients maintenant


① Le coût d’investissement d’une installation solaire est relativement élevé.
Oui mais les innovations technologiques ont permis de faire drastiquement chuter le prix des panneaux photovoltaïques ces dernières années. De plus, nous portons une attention toute particulière aux prix pratiqués par les installateurs de notre réseau. Enfin, l’État a mis en place divers crédits d’impôts, primes et subventions afin de vous aider à passer l’action plus facilement.

② Les panneaux photovoltaïques ne fonctionnent que lorsqu’il y a du soleil.
C’est une évidence mais le solaire est efficace partout en France : dans le sud (évidemment), le Nord, l’Est et l’Ouest. Le formidable essor du photovoltaïque dans les pays scandinaves, et plus encore en Allemagne, en est la preuve.

③ Être totalement indépendant est « impossible ».
Vous rêvez de quitter votre fournisseur d’énergie ? Nous vous comprenons.
L’indépendance énergétique totale est théoriquement possible mais elle est surtout très chère. En effet, les systèmes de stockage nécessaires à une parfaite autonomie sont encore relativement onéreux. Cela dit, les technologies évoluent très vite et les prix baissent chaque année. Vous pouvez investir dès maintenant dans le solaire pour profiter des aides d’Etat, et évoluer vers l’indépendance énergétique totale au fur et à mesure.

Maintenant c’est à vous


VOILÀ ! Vous en savez maintenant plus sur l’installation de panneaux solaires photovoltaïques.

Maintenant j’aimerais vous laisser la parole :

Saviez-vous que les tarifs de rachat du kWh étaient maintenant identiques en intégration au bâti et en surimposition ?

Connaissiez-vous le prix d’une installation photovoltaïque d’une puissance de 3 kWc ?

Dans tous les cas, faites-le moi savoir en laissant un commentaire juste en-dessous !