Voici mon guide complet sur les panneaux photovoltaïques en 2020.

Dans ce tout nouveau guide, vous allez apprendre :

  • Comment fonctionne un panneau solaire ;
  • La différence entre monocristallin et polycristallin ;
  • Comment choisir entre autoconsommation et vente totale ;
  • Quel est le prix d’une installation photovoltaïque ;
  • La durée de vie ;
  • Le recyclage ;
  • Et bien plus.

Si vous voulez devenir incollable sur les panneaux photovoltaïques, vous allez adorer ce guide. 

Il y a beaucoup de choses à voir, alors commençons sans plus attendre.

bouton pour faire une demande de devis solaire

Sommaire :

Cliquez sur un élément ci-dessous pour consulter directement ce qui vous intéresse.

Chapitre 1 :

Panneau photovoltaique : définition & fonctionnement

Qu’est-ce qu’un panneau photovoltaique


Un panneau photovoltaïque est un dispositif mesurant environ 1,7m de hauteur pour 1m de largeur, et permettant de transformer le rayonnement solaire en électricité.

L’électricité ainsi produite est mesurée en kilowatt-heure, abrégé kWh.Chaque panneau, aussi appelé “module”, est composé de 60 à 72 cellules photovoltaïques fabriquées à partir du silicium.

taille panneau solaire 60 et 72 cellules

Le silicium est un matériau semi-conducteur qui va réagir avec les photons présents dans les rayons du soleil pour produire un courant électrique.

C’est que l’on appelle l’effet photovoltaïque. Notons au passage qu’il a été découvert au XIXème siècle par un Français : Edmond Becquerel.

Bon, en réalité, il existe d’autres matériaux semi-conducteurs que le silicium pour la fabrication de cellules photovoltaïques. 

Cela dit, ils ne représentent qu’une très faible part du marché photovoltaïque dans le monde.

Nous nous concentrerons donc dans ce guide uniquement sur les panneaux photovoltaïques au silicium.

Panneau photovoltaique monocristallin ou polycristallin ?


Il existe aujourd’hui deux principaux types de de panneaux photovoltaïques dont les cellules sont fabriquées à partir de silicium  : 

Concrètement, quelles sont les différences fondamentales ?

① Panneau Photovoltaïque Monocristallin :

Les cellules des panneaux solaires monocristallins sont composées d’un cristal de silicium unique.

Panneau solaire photovoltaïque monocristallin

Leur processus de fabrication est complexe mais ils bénéficient des meilleurs rendements, souvent supérieurs à 20 %.

Second signe distinctif ?

Une couleur uniforme gris-noir métallique et l’absence de rainurage rendant le panneau solaire plus discret et esthétique.

② Panneau Photovoltaïque Polycristallin :

Comme leur nom l’indique, les panneaux solaires polycristallins sont composés de plusieurs cristaux de silicium.

panneaux photovoltaïques polycristallins au sol

Plus précisément, ils sont fabriqués à partir de chutes de morceaux de silicium fondus, refroidis et assemblés grâce à un processus plus rapide et économique.

C’est ce qui explique leur couleur bleue non homogène.Le revers de la médaille : ils bénéficient de rendements inférieurs, allant de 14 à 18 % en moyenne.

Comment fonctionne une installation photovoltaique ?


Nous avons vu que grâce à l’effet photovoltaïque, les panneaux solaires produisent un courant.

Ce courant est dit “continu”. C’est-à-dire que les électrons se déplacent toujours dans un seul sens (du pôle négatif au pôle positif), et ce de manière continue.

Votre smartphone, vos appareils à pile, ou votre voiture électrique par exemple fonctionnent avec un courant continu.

Or vous le savez peut-être, votre maison consomme du courant “alternatif”.

Cette fois, les électrons ne se déplacent plus dans un seul sens : ils font des va-et-vient. En Europe, le courant alternatif a une fréquence de 50 Hz (Herts) : cela veut dire qu’il effectue 50 allers et retours en une seconde.

Pour transformer le courant continu produit par vos panneaux solaires en courant alternatif utilisable par votre habitation, vous aurez donc besoin d’un onduleur photovoltaïque.

Super, désormais vous connaissez les bases !

Intéressons-nous maintenant d’un peu plus près à l’onduleur.

Onduleur de chaîne et micro-onduleurs : quelles différences ?


ll existe différents types d’onduleurs.

Voyons cela ensemble.

① Onduleur de chaîne + optimiseurs

Une installation solaire peut ne comporter qu’un seul onduleur, on parlera alors d’ onduleur « de chaîne », aussi appelé onduleur « string » en anglais.

onduleur central installation solaire photovoltaique

C’est tout simplement un boîtier de la taille d’un cartable d’écolier.

Il est installé dans un endroit frais à l’intérieur de votre maison, généralement un garage ou une cave.

Aujourd’hui, on ne propose quasiment plus d’installation solaire avec seulement un onduleur de chaîne.

On y ajoute également des optimiseurs.

Placés derrière chaque panneau, ils vont permettre d’optimiser leur production en cas d’ombrage ou de défaillance, sans affecter le fonctionnement de l’ensemble des panneaux connectés en série.

Principal avantage : comme le boîtier de l’onduleur est installé dans un endroit protégé des aléas climatiques, cela permet d’obtenir des gains de production d’électricité.

L’inconvénient majeur du duo onduleur de chaîne + optimiseurs, c’est que le premier a une durée de vie limitée : entre 8 et 12 ans.

Si bien qu’il faudra le changer au cours de l’exploitation de votre centrale solaire.

② Et les micro-onduleurs :

Qu’est-ce qu’un micro-onduleur ? 

Vous l’avez peut-être déjà deviné de par son nom évocateur.

Durée de vie micro-onduleur photovoltaïque

Un micro-onduleur est tout simplement un « mini » onduleur, ou un onduleur miniaturisé.

Il fonctionne de manière similaire à un optimiseur.

La différence ? Il se suffit à lui-même et ne nécessite pas d’avoir un onduleur de chaîne en plus.

Comme l’optimiseur, le micro-onduleur est placé directement derrière le (ou les deux) module(s) solaire(s) dont il gère la conversion.

Le gros avantage, c’est que les micro-onduleurs ont une durée de vie particulièrement longue.

En effet, une étude de fiabilité micro-onduleurs Enphase affirme « selon un modèle de calcul prudent » que la durée de vie de leurs onduleurs serait de plus de 50 ans !

Ce qui est quasiment aussi long que la durée de vie des panneaux solaires photovoltaïques, mais ça, nous le verrons un peu plus loin dans ce guide.

③ Conclusion 

Aujourd’hui, on n’utilise quasiment plus d’onduleur de chaîne seul.

Il sera quasiment toujours combiné avec des optimiseurs.

Pour être tout à fait honnête, d’un point de vue technique, les deux solutions produisent le même résultat, et pour un prix similaire… au moins à court terme.

Car à long terme, les micro-onduleurs ont une durée de vie imbattable !

Alors que l’onduleur de chaîne lui, devra être changé. 

Soit vous aurez souscrit à une extension de garantie lors de la pose, soit vous devrez racheter un nouvel onduleur de chaîne.

Dans les deux cas, cela vous coûtera plus cher que d’investir dans des micro-onduleurs dès le départ !

Chapitre 2 :

Panneau photovoltaique en autoconsommation

Vous savez à présent comment fonctionne une installation photovoltaïque.

La question est maintenant de savoir ce que vous pouvez faire de votre électricité !

Première possibilité : autoconsommer la production de vos panneaux solaires photovoltaïques.

Jusqu’à 50 % d’économies sur votre facture


Depuis 2017, il est possible d’installer des panneaux solaires en autoconsommation.

panneaux solaires en intégration au bati

Concrètement, vos panneaux photovoltaïques produisent de l’électricité grâce au rayonnement du soleil, et alimentent en direct votre habitation.

Chaque kWh photovoltaïque ainsi consommé, c’est un kWh que vous n’achetez plus à votre fournisseur d’électricité.

Résultat ?

Vous réalisez jusqu’à 50 % d’économies sur votre facture d’électricité.

Revenu supplémentaire : vendez votre surplus


Vous avez suivi ? Bien.

Vous vous posez donc certainement cette question :

Si en plein après-midi, je ne suis pas chez moi, mes panneaux solaires risquent donc de produire plus d’électricité que ma maison n’en consomme ?

Excellente question !

En effet, lorsque vos panneaux solaires produisent plus d’électricité que ce dont vous avez besoin, vous obtenez un excédent que l’on appelle le “surplus”.

Et ce surplus ne s’évanouit pas dans la nature : vous le vendez à EDF Obligation d’Achat (EDF O.A.), à un tarif fixe pendant 20 ans et subventionné par l’État !

C’est donc une source de revenus supplémentaire pouvant représenter plusieurs centaines d’euros par an.

Autoconsommation photovoltaique : les aides de l’État


Il existe deux types d’aides : une prime à l’autoconsommation et un tarif d’achat du surplus subventionné.

① La prime à l’autoconsommation

Depuis 2017, l’État accorde une aide financière pour les particuliers qui souhaitent consommer leur propre électricité.

Cette aide est versée sous forme de prime durant les 5 premières années de fonctionnement de votre installation.

Elle varie selon la puissance de votre installation photovoltaïque.

Puissance de l’installation photovoltaïqueMontant total de l’aideMontant annuel versé les 5 premières années
3 kWc1 170 €234 €
6 kWc1 740 €348 €
9 kWc2 610 €522 €

Pour bénéficier de cette prime, il faut respecter quelques conditions.

Votre centrale solaire doit :

① Être installée de manière parallèle à votre toiture ;

OU être installée sur une toiture plate ;

OU remplir une fonction d’allège, de bardage, de brise-soleil, de garde-corps, d’ombrière, de pergola ou de mur-rideau ;

② Être en autoconsommation avec vente du surplus ;

③ Être posée par un installateur certifié RGE.

Et c’est tout !

Aides locales installation panneau solaire photovoltaïque

② Le tarif d’achat subventionné

Je vous en parlais un peu plus haut : le deuxième type d’aide dont vous bénéficiez est le tarif d’achat subventionné pour la vente de votre surplus.

En effet, lorsque vous produisez un surplus, ce dernier est acheté par EDF O.A à un prix bonifié, déterminé par la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE).

Le tarif d’achat du kWh de surplus au deuxième trimestre 2020 est fixé à :

PuissanceTarif d’Achat du surplus
⩽ 3 kWc0.10 €
⩽9 kWc0.10 €
⩽36 kWc0.06 €
⩽ 100 kWc0.06 €

Batterie et domotique : plus d’autonomie ?


On en entend souvent parler, pourtant investir dans une batterie ou dans la domotique n’est pas toujours intéressant.

Voyons cela.

① Batterie photovoltaïque : la fausse bonne idée

Vous souhaitez investir dans une batterie pour devenir plus autonome ?

Batterie lithium panneau solaire autoconsommation

Ce n’est sans doute pas le meilleur investissement… du moins pour le moment.

En effet, les batteries sont aujourd’hui très onéreuses, même si leur prix a déjà commencé à chuter.

Selon la dernière étude du Blackrock Investment Institute, le prix du kWh stocké devrait passer de $450 à seulement une centaine de dollars en 2025.

Concrètement, une batterie peut-elle vous rendre autonome ?

La réponse est non.

Sur une installation photovoltaïque dimensionnée pour vos besoins en électricité, l’ajout d’une batterie permet d’économiser environ 10 % sur votre facture d’électricité.

C’est donc 10 % d’autonomie supplémentaire.

Cela reste toutefois peu intéressant financièrement, puisque les économies supplémentaires générées ne rentabilisent pas le prix élevé de la batterie.

Bref, on vous conseille dans un premier temps d’investir dans une installation solaire sans batterie.

Vous pourrez déjà réaliser jusqu’à 50 % d’économies.

Et dans quelques années, quand leur prix aura baissé, vous pourrez investir dans une batterie pour réaliser 10 % d’économies supplémentaires.

② Domotique : un dispositif intelligent

Lorsque l’on fait de l’autoconsommation, il est essentiel d’optimiser la production d’électricité afin de maximiser la consommation directe.

Autrement dit, quand le soleil brille, c’est le moment idéal pour mettre en route un maximum d’appareils électroménagers.

Deux solutions s’offrent alors à vous :

  • Soit vous modifiez vos habitudes de consommation (lancement du lave-linge, du sèche-linge ou du lave-vaisselle en journée) ;
  • Soit vous optez pour la domotique.

Dans le premier cas, c’est gratuit, dans le deuxième cas, vous investissez dans un système de domotique.

La domotique est un dispositif intelligent qui centralise le contrôle des différents systèmes et sous-systèmes de la maison (ou de votre entreprise) tels que :

  • Le chauffage et chauffe-eau ;
  • La machine à laver ;
  • Les volets roulants ;
  • Les prises électriques ;
  • Et bien d’autres.

Avec de tels systèmes, vous programmez vos appareils pour qu’ils se mettent en route durant la journée, même en votre absence.

monitoring panneaux solaires domotique suivi consommation production

Autoconsommation : est-ce rentable ? (cas concret)


Afin d’illustrer tout ce que nous venons de voir, prenons l’exemple de la famille Duplantier (les noms ont été changés), basé sur le cas d’un de nos derniers clients.

La famille Duplantier habite Aix-en-Provence et souhaite s’équiper en panneaux solaires pour réduire le montant de sa facture d’électricité.

Voyons ensemble ce que cela lui rapporterait !

Mais d’abord, quelques informations sur le logement des Duplantier :

VilleAix-en-Provence
Orientation de la toitureSud
Inclinaison de la toiture30°
Taille de la maison150 m²
Consommation électrique10 300 kWh
Montant de la facture annuelle d’électricité1 700 €
Prix du kWh payé au fournisseur15.25 cts / kWh
Equipements :Ballon et chauffage électrique, piscine non chauffée, fours et plaques électriques, électroménager standard

Au vu de ces informations, une installation de 6 kWc (soit 20 panneaux de 300 Wc) semble particulièrement adaptée aux besoins de la famille Duplantier.

Nous proposons ce type d’installation pour environ 14 000 € TTC (cela inclut le matériel, la pose et les démarches administratives).

Concrètement, voilà ce qu’une telle installation apporterait à la famille :

Montant total des économies sur 30 ans42 799 €
Taux d’autoconsommation69 %
Taux d’autoproduction49 %
Taux de rendement interne8.9 %

Autrement dit, la famille Duplantier récupère au bout de 30 ans 3,1 fois sa mise de départ (42 799 / 14 000).

Par ailleurs, leur maison va consommer 69 % de l’électricité produite par les panneaux, le reste sera vendu à EDF O.A. !

Ensuite, le taux d’autoproduction de la famille Duplantier s’élève à 49 %. Cela veut dire que 49 % de l’électricité qu’elle consomme provient de l’installation solaire.

Dit autrement, elle économise 49 % sur sa facture d’électricité !

Enfin, le taux de rendement interne flirte avec les 9 %, de quoi envoyer au tapis les placements comme les assurances vie ou le livret A !

Voici le détail des économies réalisées par la famille Duplantier :

AnnéeÉconomiesVente surplusPrimeTotal économies
1786 € 230 € 348 € 1 353 €
2 810 € 226 € 348 € 2 727 €
3834 € 223 € 348 € 4 120 €
4859 € 219 €  348 € 5 535 €
5885 € 215 € 348 € 6 972 €
6911 € 212 €  8 083 €
7939 € 208 €  9 218 €
8967 € 205 €  10 377 €
9 996 € 201 €  11 561 €
101 026 € 197 €  12 772 €
111 056 € 194 €  14 009 €
121 088 € 190 €  15 274 €
131 121 € 187 €  16 569 €
141 154 € 183 €  17 893 €
151 189 € 180 €  19 248 €
161 225 € 177 €  20 635 €
171 261 € 173 €  22 055 €
181 299 € 170 €  23 509 €
191 338 € 166 €  24 998 €
201 378 € 163 €  26 524 €
211 420 €   27 944 €
221 462 €  29 406 €
231 506 €   30 912 €
241 551 €  32 464 €
251 598 €  34 061 €
261 646 €  35 707 €
271 695 €  37 402 €
281 746 €  39 148 €
291 798 €  40 947 €
301 852 €  42 799 €

Précisions importantes : afin de simplifier la lecture du tableau, nous n’avons pas fait figurer les frais relatifs aux impôts ou au TURPE bien qu’ils soient effectivement comptabilisés. Enfin, nous prenons en compte un scénario de l’augmentation du prix de l’électricité, relativement conservateur, de 3 % par an conformément au scénario fourni par l’ADEME.

Grille de lecture :

La première année, l’installation de la famille Duplantier leur permet de réaliser 786 € d’économies sur sa facture (cela correspond à l’électricité produite par les panneaux solaires et consommée par la maison des Duplantier).

La vente du surplus représente 230 €.

Les Duplantier touchent également la première annuité de la prime à l’autoconsommation, soit 348 €.

Chapitre 3 :

Panneau photovoltaique en vente totale

Nous avons donc vu une première façon d’utiliser votre électricité photovoltaïque.

Deuxième possibilité : vendre l’intégralité de la production de vos panneaux solaires à EDF O.A.

Vente totale : une rentabilité jusqu’à 10 %


Vous souhaitez obtenir un revenu complémentaire, fixe et annuel ?

Alors l’option suivante est sans doute faite pour vous.

« La vente totale » est l’option historique du photovoltaïque en France.

L’électricité produite est ici injectée directement sur le réseau sans alimenter votre maison.

Vous signez un contrat avec EDF O.A. et lui vendez la totalité de votre production.

maison panneau solaire photovoltaïque vente totale

Comme pour la vente de surplus en autoconsommation, cette production vous est achetée à un prix fixe durant 20 ans, subventionné et garanti par l’État.

Notez que le tarif peut seulement évoluer en votre faveur (donc augmenter) pour suivre la courbe de l’inflation.

Voici les montants du tarif d’achat en fonction de la puissance de l’installation :

PuissanceTarif Rachat du kWh
⩽ 3 kWc0,1853 €
⩽ 9 kWc0,1575 €
⩽ 36 kWc0,1207 €
⩽ 100 kWc0,1051 €

Avec une installation de 9 kWc, vous pouvez donc obtenir près de 1 670 € de revenus par an et rentabiliser votre installation en une dizaine d’années.

Un retour sur investissement qui n’a pas beaucoup changé ces dernières années.

Pourtant, certains ont enterré la vente totale avec la chute des tarifs de vente à EDF O.A.

En réalité, cela n’a pas impacté la rentabilité de l’investissement, car les prix d’une installation solaire ont eux aussi beaucoup chuté !

Bref, la vente d’électricité renouvelable est donc encore aujourd’hui un des investissements les plus sûrs et les plus profitables !

Vous en doutez ? 

  • Rendement moyen du livret A au 01/02/ 2020 : 0.5 % ;
  • Rendement moyen des assurances-vie : 1.4 % ;
  • Rendement moyen d’une SCPI (investissement immobilier) : 4.4 % ;

Je continue ?

Les taux de rendements des obligations du Trésor sont inférieurs à 1 %, voire négatifs pour certains.

Quand à investir en bourse, les retours sur investissement sont comparables au solaire, mais bien plus aléatoires.

Vous prenez le risque de tout perdre, quand les revenus du solaire sont eux assurés !

Vente totale : Installation rentable (cas concret)


La famille Duplantier semble séduite par l’autoconsommation.

Mais pour explorer toutes les possibilités qu’offre le solaire, elle souhaite obtenir une simulation pour de la vente totale cette fois.

Pour obtenir les meilleurs résultats, les Duplantier ont intérêt à opter pour une installation de 9 kWc.

Elle se négocie dans notre réseau à 18 000 €.

Si vous avez bien suivi, vous vous souvenez que pour une installation de 9 kWc, le tarif d’achat du kWh par EDF OA est de 0.1575 €.

Pendant les 20 années de la durée du contrat d’achat, l’installation de la famille Duplantier va produire 211 192 kWh !

Cela représente donc un revenu total sur 20 ans de 34 666 €.

Enfin, le taux de rendement interne de l’installation en vente totale s’élève à 6,4 % !

Voici le détail des revenus générés par l’installation de la famille Duplantier :

Année kWh produitsPrix de venteRevenus
111 070   15,75   1 744  
211 015   15,81   1 742  
310 960   15,88   1 740  
4 10 905   15,94   1 739  
5 10 850   16,01   1 737  
610 796   16,08   1 736  
710 742   16,15    1 735  
810 688   16,22   1 733  
910 635   16,29   1 732  
1010 582   16,36   1 732  
1110 529    16,44   1 731  
1210 476   16,52   1 730  
1310 424   16,59   1 730  
1410 372   16,67   1 729  
1510 320   16,76   1 729  
1610 268   16,84   1 729  
1710 217   16,92   1 729  
1810 166   17,01   1 729  
1910 115   17,10   1 730  
2010 064   17,19   1 730  
Total211 192    34 666  

Chapitre 4 :

Où installer vos panneaux photovoltaiques

Vous savez ce que vous souhaitez faire avec votre électricité solaire ?

Parfait.

Voyons maintenant si votre toiture est adaptée au photovoltaïque.

Si vous souhaitez tirer le meilleur de votre installation solaire, il est conseillé que vos panneaux soient orientés vers le Sud et inclinés de 30 à 35° par rapport à l’horizon.

Cela dit, si votre toiture n’est pas orientée vers le Sud, cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas profiter d’une installation solaire rentable.

En effet, bien que l’orientation de votre toiture soit un critère important, il est tout à fait possible d’installer des panneaux photovoltaïques avec une orientation Est, Sud-Est, Ouest ou Sud-Ouest.

Par contre, il est absolument nécessaire que votre toiture soit bien dégagée.

Le pan où vous souhaitez installer des panneaux solaires ne doit pas être ombragé par des obstacles proches ou lointains.

Il est également important de préciser que certains types de couverture complexifient l’installation de panneaux photovoltaïques.

Parmi eux, nous pouvons citer : le zinc, le shingle, les tuiles en goudron ou les toits en chaume.

couvertures incompatibles à la pose de panneaux solaires

Si votre couverture figure ci-dessus, tout n’est pas forcément perdu.

Mais il faudra peut-être prévoir des surcoûts lors de l’installation.

Enfin, bien que l’installation de panneaux photovoltaïques ne soit pas impossible sur des maisons de plus de 2 étages, elle est toutefois plus complexe et engendre donc généralement des surcoûts sur la partie main d’oeuvre de votre devis.

Chapitre 5 :

Comment installer vos panneaux photovoltaiques

Panneau solaire en surimposition


Dans le cas de la surimposition, les panneaux solaires sont simplement installés au-dessus de votre toiture.

panneau solaire photovoltaique installés surimposition

Cette solution est privilégiée quelle que soit la situation. 

La pose des panneaux en surimposition présente plusieurs avantages :

✓ A la différence de l’IAB, il est possible de réaliser des installations en surimposition sur d’autres surfaces comme : les toitures plates ou les surfaces à utilité fonctionnelle comme les pergolas, les ombrières pour parking, etc.

✓ La surimposition est moins onéreuse que l’Intégration au bâti (IAB). En effet, retirer l’élément de couverture afin d’y intégrer les panneaux solaires engendre un surcoût, qui peut être évité avec une installation en surimposition.

✓ Enfin, les panneaux solaires en surimposition sont mieux aérés et ont donc une production plus importante.

Panneau solaire en intégration au bâti (IAB)


Dans le cadre d’une installation photovoltaïque en intégration au bâti (ou IAB), les panneaux se substituent à la toiture et assurent l’étanchéité.

panneaux solaires IAB intégration au bâti

Jusqu’au dernier trimestre 2018, ce type d’intégration était privilégié pour les installations avec rachat de la totalité de la production électrique par EDF. En effet, il permettait de bénéficier du meilleur tarif d’achat de votre kWh.

Ce n’est aujourd’hui plus vrai.

En effet, le tarif d’achat de votre électricité solaire est maintenant identique, que vos panneaux soient intégrés au bâti ou simplement en surimposition.

Notons que ce mode d’intégration est particulièrement intéressant si vous faites construire votre maison ou si vous faites refaire l’intégralité de votre toiture.

Dans ces cas, vous pouvez effectivement économiser en réduisant la surface de l’élément de couverture.

Vous ne pouvez ni installer vos panneaux solaires en surimposition, ni en IAB ? 

Il existe une autre solution pour produire et consommer votre propre électricité.

Je vous dis tout sur les pergolas, carports, et autres abris solaires dans ce guide.

Chapitre 6 :

Panneau photovoltaïque : quelle durée de vie ?

Sur les réseaux sociaux, il n’est pas rare de voir des personnes mal informées prétendre que les panneaux solaires ont une durée de vie de 10 ans.

Le fait est que ce n’est pas vrai.

La première installation photovoltaïque raccordée au réseau en Europe est toujours en activité, avec d’excellents rendements. 

Son âge ? 35 ans !

En fait, les professionnels du solaire estiment maintenant qu’un panneau solaire photovoltaïque produira de l’électricité pendant une quarantaine d’années.

Chapitre 7 :

Prix des panneaux photovoltaiques

Prix des panneaux photovoltaiques


En fonction de la puissance de l’installation, du matériel utilisé et du type d’intégration des panneaux solaires, le prix d’un kilowatt-crête de panneaux photovoltaïques est généralement compris entre 2 600 et 3 000 € TTC.

Cela dit, certaines particularités peuvent impacter à la hausse le prix de votre installation :

✓ Une couverture en ardoise ;

✓ La hauteur de votre maison ;

✓ La présence d’amiante dans votre toiture ;

✓ Ou encore, la distance entre votre compteur électrique et votre maison.

Toutefois, il est possible de vous donner des ordres de grandeur raisonnables du coût d’une installation.

Nos courtiers négocient les prix suivants pour une installation :

✓ En autoconsommation avec vente du surplus ou en vente totale ;

✓ Sur une maison de plain-pied ;

✓ Avec des tuiles mécaniques ;

✓ Et réalisée par les installateurs remplissant nos critères qualité.

Puissance de l’installationType d’intégrationPrix TTC (raccordement inclus)
3 kWcSurimposition8 500 €
3 kWcIntégration au bâti9 500 €
6 kWcSurimposition14 000 €
6 kWcIntégration au bâti15 500 €
9 kWcSurimposition18 000 €
9 kWcIntégration au bâti20 000 €

Comme nous l’avons vu plus tôt dans ce guide, l’autoconsommation avec vente du surplus permet de bénéficier d’une aide de l’État.

Le montant de cette aide varie en fonction de la puissance de l’installation.

Ce qu’il faut retenir, c’est que cette aide à l’autoconsommation n’a pas été déduite dans les prix annoncés ci-dessus.

Dans les faits, l’installation vous reviendra donc moins cher !

Des coûts annexes mineurs


① Le Tarif d’Utilisation des Réseaux publics d’Électricité ou TURPE :

Ce dernier correspond à la rémunération des gestionnaires de réseau de transport et de distribution d’électricité : RTE, ENEDIS et les régies locales.

Son objectif est de compenser les charges liées à l’exploitation, au développement et à l’entretien du réseau électrique.

Vous devrez vous en acquitter chaque année si vous optez pour l’autoconsommation avec vente du surplus ou pour la vente totale :

Type d’installation photovoltaïque (puissance inférieure à 36 KWc)Montant du TURPE TTC
Autoconsommationavec vente du surplus10.512 €
Vente totale42,624 €

② Nettoyage & entretien des panneaux photovoltaïques :

Un panneau solaire ne nécessite quasiment aucun entretien.

En effet, le vent et la pluie auront raison de la poussière ou des feuilles mortes.

Et si vous constatez tout de même une accumulation de saletés sur vos modules solaires, une simple brosse et de l’eau claire suffisent à les nettoyer.

A moins que vos panneaux solaires ne soient difficiles d’accès, il n’est pas donc pas utile d’engager des frais pour un contrat de maintenance.Si vous souhaitez en savoir plus, consultez notre guide sur le nettoyage et la maintenance des panneaux solaires.

Chapitre 8 :

Impact environnemental d’un panneau photovoltaique

Fabrication et énergie grise


Il est largement admis par l’ensemble de la communauté scientifique internationale que l’étape impactant le plus le bilan énergétique des panneaux solaires est leur fabrication (leur recyclage étant aujourd’hui parfaitement maîtrisé).

Et plus particulièrement, la production du silicium solaire constituant les cellules photovoltaïques.

En définitive, il faut l’équivalent de 2 500 kWh d’énergie par kWc de panneaux solaires installé.

village en France panneaux solaires zone protégée

Nous pouvons maintenant très facilement calculer le temps de retour énergétique.

En général, il faut entre 2 et 3 ans à un système photovoltaïque pour produire autant d’énergie qu’il en a fallu pour le fabriquer.

Vous doutez ?

Alors prenons deux exemples.

VilleMarseille (13000)Toul (54200)
Puissance de l’installation3 kWc3 kWc
Orientation de la toitureSudEst
Inclinaison de la toiture30 °30 °
Production en année 14 498 kWh2 575 kWh
Temps de retour énergétique1 an et demi3 ans

Bref, au cours de sa vie, votre panneau photovoltaïque produit donc bien plus d’énergie qu’il n’en a fallu pour le fabriquer.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur ce sujet, consultez l’étude du groupe mondial de conseil financier et de gestion d’actifs Lazard : Lazard’s Levelized Cost of Energy Analysis.

Panneaux photovoltaiques et terres rares


Les panneaux photovoltaïques utilisent des terres rares.

C’est une des affirmations récurrentes que l’on peut entendre chez les détracteurs de l’énergie solaire.

Pourtant, elle est fausse.

Avant toute chose, qu’est-ce qu’une terre rare ?

Il s’agit d’un groupe bien précis de minéraux qui disposent de propriétés (électroniques, magnétiques, etc.) qui en font des matériaux très utilisés dans la conception des produits de haute technologie.

Il existe au total 17 minéraux faisant partie du groupe des terres rares.

Or parmis ces 17 terres rares, aucune ne rentre dans la fabrication des panneaux photovoltaïques au silicium cristallin.

Or rappelons-le : ces derniers représentent plus de 90 % du marché mondial des panneaux solaires.

Sur les 10 % restants, seule une partie en effet peut contenir des terres rares.

Un panneau photovoltaique est-il recyclable ?


Oui. Des personnes croient encore en 2020 que les panneaux solaires photovoltaïques ne sont pas recyclables.

Et je ne les blâme pas.

Les partisans du statu quo énergétique n’ont pas chômé en communiquant massivement sur cette « infox ».

Car oui, les panneaux solaires sont presque intégralement recyclables.

L’Association PV Cycle, qui organise déjà la collecte et le transport des déchets photovoltaïques, a en effet mis au point un procédé permettant de recycler les panneaux solaires à 94.7 %.

Voici le recyclage des panneaux solaires en image :

Conclusion :

Les panneaux solaires sont presque entièrement recyclables.

Nous avons même la chance d’avoir en France la filière la mieux organisée et la plus efficace d’Europe !

Chapitre 8 :

Conclusion : que retenir ?

① L’énergie solaire est inépuisable et non polluante car elle ne dégage pas de gaz à effet de serre.

② Le coût de fonctionnement des panneaux photovoltaïques est très faible. Ils n’ont pas besoin d’un entretien régulier et ne nécessitent ni combustible, ni transport, ni personnel hautement spécialisé pour être entretenus. Pour un nettoyage « maison », comptez environ 80 € pour un kit de nettoyage de compétition.

③ Les panneaux solaires peuvent être installés partout : à la campagne, sur votre maison, sur votre hangar agricole, sur votre camping-car et même en ville.

④ Si vous habitez dans une zone souffrant de coupures de courant régulières, l’énergie solaire photovoltaïque couplée à une batterie peut être une solution efficace et pratique pour alimenter votre logement en toutes circonstances.

⑤ L’utilisation du Soleil ne pose pas de problèmes de santé ou d’ordre géopolitique, contrairement au nucléaire et aux énergies fossiles.

⑥ L’installation de panneaux solaires est rentable (en autoconsommation ou avec rachat de la production par EDF) dans près de 90% des cas.

⑦ Selon l’Institut National de l’Energie Solaire (INES), le territoire français reçoit chaque année l’équivalent de 200 fois la consommation nationale d’énergie.

FAQ

Quel est le prix d’une installation solaire ?


En général, comptez ± 8500€ pour 3 kWc, ± 14000€ pour 6 kWc et ± 18000€ pour 9 kWc de panneaux monocristallins avec micro-onduleurs.

Peut-on être autonome à 100% grâce aux panneaux solaires ?


Non. Cela dit, une installation photovoltaïque en autoconsommation permet généralement de réduire votre facture jusqu’à 50 %.

Quelle est la durée de vie d’un panneau photovoltaïque ?


Les professionnels estiment qu’un panneau solaire bien posé et entretenu produira de l’électricité pendant 40 ans.

Un panneau photovoltaïque est-il recyclable ?


Oui. Un panneau photovoltaïque est recyclable à 94,7 %. En France, c’est l’association PV Cycle qui gère la collecte puis le recyclage des panneaux usagés.

bouton pour faire une demande de devis solaire

Maintenant c’est à vous

je vous laisse la parole

VOILÀ ! Vous en savez maintenant plus sur l’installation de panneaux solaires photovoltaïques.

Maintenant j’aimerais vous laisser la parole :

Saviez-vous que les tarifs de rachat du kWh étaient maintenant identiques en intégration au bâti et en surimposition ?

Connaissiez-vous le prix d’une installation photovoltaïque d’une puissance de 3 kWc ?

Dans tous les cas, faites-le moi savoir en laissant un commentaire juste en-dessous !