Hangar photovoltaïque et Bâtiment Photovoltaïque :

Le Guide Complet 2018

 

par Florian. Dernière mise à jour le 30/08/2018

Durée : 10 mins


Ce guide va vous montrer tout ce que vous avez besoin de savoir sur les hangars photovoltaïques et les bâtiments agricoles photovoltaïques en général.

Tout d’abord, nous clarifions le fonctionnement et les avantages de l’énergie solaire pour les professionnels.

Ensuite, nous voyons ensemble comment créer un projet solaire rentable.

Ca vous dit ? Alors c’est parti !

 

CONTENU DU GUIDE :

 

 


 

CHAPITRE 1 :

installer panneau photovoltaique 2018

Pourquoi installer des panneaux solaires sur son bâtiment agricole ?


Devenir un producteur d’énergie renouvelable et préserver l’environnement.

Réduire le montant de vos factures d’électricité.

Réaliser un investissement sûr et rentable.

Tout le monde a une bonne raison d’installer des panneaux solaires photovoltaïques.

Voyons ensemble 3 raisons pour lesquelles vous devriez investir dans le solaire.

 

Pour tirer un revenu de vos toitures


Les exploitations agricoles disposent souvent de grandes toitures pouvant parfaitement accueillir une centrale solaire photovoltaïque.

Ne pas exploiter le potentiel de vos toitures, c’est comme laisser une partie de vos champs à l’abandon.

De plus, investir dans une centrale photovoltaïque vous aide à rentabiliser votre exploitation face aux aléas des productions agricoles.

 

L'autoconsommation photovoltaïque permet de consommer sa propre énergie et de faire des économies sur sa facture d'électricité.

Par conviction écologique


Avec 24 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, l’agriculture est souvent vue comme une activité peu respectueuse de l’environnement.

Pourtant, ce secteur est particulièrement vulnérable au changement climatique (hausse des températures, précipitations, événements extrêmes…) qui impacte fortement les rendements.

Chaque jour, vous êtes d’ores et déjà amené(e) à réfléchir aux moyens de réduire l’impact de votre activité sur l’environnement.

Et vous avez raison car l’agriculture, la forêt et les sols peuvent jouer un rôle majeur et contribuer de 20 à 60 % au potentiel d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030.

Agriculture raisonnée, production biologique, stockage de carbone dans les sols…

Et si vous alliez plus loin encore ?

Le photovoltaïque produit une énergie 100% renouvelable.

De plus, un panneau photovoltaïque a un bilan écologique sans égal.

En seulement 3 ans de fonctionnement, il a déjà produit une énergie équivalente à celle qui a été nécessaire à sa fabrication.

Enfin, le recyclage des panneaux solaires est maîtrisé à plus de 95 % en France.

Bref, l’installation de panneaux solaires est une solution parfaite pour réduire votre impact sur l’environnement.

 

Pour consommer local


Aujourd’hui, consommer local nous paraît évident.

Les Français sont de plus en plus nombreux à acheter des aliments locaux, sur les marchés ou directement auprès des producteurs.

Pourtant, quand on parle de circuit court, on ne pense pas à l’énergie.

Que vous optiez pour l’autoconsommation avec vente du surplus ou la vente totale, les panneaux solaires vous permettent de produire et de consommer votre propre électricité, tout en alimentant vos voisins en électricité verte.

Ainsi, vous alimentez votre voisinage à tous les niveaux !

 

 

CHAPITRE 2 :

panneau solaire kit autoconsommation

Comment fonctionne un bâtiment agricole photovoltaïque ?

 

Comment produire de l’électricité solaire ?


Un panneau solaire photovoltaïque produit de l’électricité grâce à l’énergie solaire et l’effet photovoltaïque.

Vous souhaitez en savoir plus ?

L’effet photovoltaïque a été découvert en 1839 par le physicien français Edmond Becquerel.

Il est basé sur le résultat de l’interaction entre le rayonnement solaire et certains matériaux semi conducteurs tels que le silicium.

Il convient toutefois de compléter cette explication.

En effet, les panneaux solaires produisent un “courant continu”.

Or, le réseau de distribution d’électricité et vos équipements électriques consomment un courant alternatif.

C’est pour cela que les installations photovoltaïques comportent, en plus des panneaux, un onduleur dont le rôle va être de transformer le courant continu en courant alternatif.

Voilà, vous savez comment fonctionne un panneau solaire.

Voyons maintenant ce que vous pouvez faire concrètement de cette électricité.

 

Comment fonctionne l’autoconsommation photovoltaïque ?


Il est aujourd’hui possible d’autoconsommer l’électricité que vous produisez.

Vous gagnez ainsi en autonomie et réduisez le montant de vos factures d’électricité.

Comment ça marche ?

Une fois le courant continu transformé en courant alternatif par votre onduleur, vous l’utilisez directement pour alimenter l’ensemble de votre bâtiment agricole.

Vous consommez donc votre production en temps réel.

Mais que se passe-t-il si vous produisez plus que ce que vous ne consommez ?

Vous revendez automatiquement l’électricité sur le réseau, à un tarif d’achat allant de 0.06 à 0.10 € par kWh en fonction de la puissance de votre installation.

 

Comment fonctionne la vente totale ?


La vente de la totalité de votre production d’électricité solaire est l’option historique du photovoltaïque.

Vous allez le voir, son fonctionnement est extrêmement simple.

Vous injectez directement l’intégralité de votre production d’électricité sur le réseau, à un tarif subventionné fixé par l’Etat et garanti sur 20 ans

Voilà, c’est tout.

 

 

CHAPITRE 3 :

Cadastre solaire : comment ça marche

Pouvez-vous installer des panneaux solaires sur votre bâtiment agricole ?


Vous allez être surpris(e).

Que votre bâtiment soit dédié :

  • Au stockage de céréales ;
  • A l’élevage d’animaux de tous types ;
  • A la viticulture (stockage, vinification, cave…) ;
  • Ou au stockage et/ou au conditionnement de fruits et légumes,

tous les bâtiments agricoles peuvent facilement accueillir des panneaux solaires sur leur toit.

Cela dit, l’installation d’une centrale solaire sur une toiture agricole doit répondre à plusieurs critères propres au bâtiment et à l’activité à laquelle il est dédié.

Voyons ensemble ces différents critères.

 

L’état de la charpente


L’installation d’un grand nombre de panneaux photovoltaïques sur une toiture agricole nécessite systématiquement une étude de capacité de la charpente.

Pourquoi ?

Car le poids d’un panneau photovoltaïque peut aller de 14 à 21 kg pour une taille moyenne de 1m60 de hauteur sur 1m de largeur.

Imaginez donc un instant le poids de plusieurs centaines de panneaux solaires sur votre toiture agricole.

Par exemple, une installation de 100 kWc réalisée avec des panneaux photovoltaïques de la marque LG peut peser près de 6 tonnes.

Résultat ? Il convient de vérifier si la toiture ou la structure portante peut supporter cette charge supplémentaire ainsi que la pression due au vent.

 

Animaux et ondes électromagnétiques


Vous souhaitez que votre installation solaire soit réalisée sur un bâtiment réservé à l’élevage d’animaux, mais vous craignez que cette dernière perturbe vos bêtes ?

Rassurez-vous.

Le champ magnétique mesuré à 1 m de distance des panneaux solaires ou de l’onduleur est très inférieur (plus de 100 fois) à la limite d’exposition permanente fixée par La Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants.

Aucun risque de ce côté donc.

Il en est de même si un compteur Linky est installé dans ce bâtiment agricole, puisque ces compteurs émettent un champ très faible.

Les mesures les plus récentes réalisées chez des particuliers par l’Agence Nationale des Fréquences, ont montré qu’à 20 cm du boîtier, les niveaux maximaux de champs électromagnétiques mesurés restent 100 à 600 fois inférieurs aux valeurs limites réglementaires.

Pour vous donner un exemple plus concret, les compteurs Linky émettent même 100 fois moins que votre réfrigérateur.

Donc non, vous n’avez absolument rien à craindre.

 

La proximité du réseau électrique


Le raccordement peut être un point déterminant pour la faisabilité ou la rentabilité du projet.

Si votre compteur électrique se situe à moins de 100m de votre bâtiment agricole solaire, le coût du raccordement sera en général de 120€ par kWc installé.

Cela dit, le prix du raccordement peut varier.

Si le gestionnaire de réseau doit réaliser des travaux d’extension ou installer boîtier de protection, le prix peut être plus important.

Enedis est le seul acteur capable de fixer le prix de manière définitive.

Une fois les démarches lancées, Enedis vous enverra une offre de raccordement sous 3 mois précisant la solution retenue et le coût qui vous sera facturé.

Vous pouvez tout à fait refuser cette proposition si le montant est prohibitif.

 

 

CHAPITRE 4 :

prix panneau photovoltaique 2018

Rentabilité de votre installation photovoltaïque


Selon l’Institut National de l’Energie Solaire, le territoire français reçoit chaque année assez d’énergie solaire pour couvrir l’équivalent de 200 fois la consommation nationale d’énergie.

A elles seules, les toitures de nos bâtiments reçoivent de quoi couvrir 4 fois les besoins énergétiques de notre pays.

Oui mais voilà, tout le monde ne bénéficie pas du même niveau d’ensoleillement.

Il convient donc de mener une étude de rentabilité de son projet solaire avant de se lancer dans n’importe quelle démarche.

 

Comment mesurer les rendements de votre centrale solaire ?


Le rendement des panneaux solaires, ou la production d’électricité photovoltaïque, varie en fonction de multiples facteurs :

– Le niveau d’ensoleillement de votre bâtiment agricole

– L’orientation du bâtiment ;

– L’inclinaison de votre toiture ;

– Les ombrages provenant des obstacles proches ou lointains ;

– Le type de cellules photovoltaïques composant vos installation ;

– La température ;

– Et la propreté de vos panneaux solaires.

Pour vous aider à simuler facilement les rendements, nous avons développé le simulateur le plus précis de France.

Notre simulateur utilise des clichés de satellites de l’Agence Spatiale Européenne et des données pyranométriques de Météo France pour connaître l’ensoleillement précis à votre adresse.

Nous combinons ensuite des données de la NASA et de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) afin de détecter les ombrages provoqués par une montagne ou un bâtiment proche.

Vous obtenez donc de manière incroyablement précise la production potentielle de votre bâtiment agricole solaire.

 

Vente totale


Si vous installez une puissance inférieure à 100 kWc, ce qui représente environ 650 m² de panneaux solaires photovoltaïques, vous signez un contrat avec EDF Obligation d’Achat, abrégé EDF OA.

Cette dernière s’engage à acheter votre production à un prix bonifié, connu au moment de la signature et fixe pendant une durée de 20 ans.

Le prix bénéficie même d’une indexation annuelle sur la base de deux indices proches de l’inflation.

Au-delà des 20 premières années, plusieurs possibilités s’offrent aux producteurs : nouveau contrat avec un acheteur, autoconsommation ou vente sur le marché de gros.

Actuellement les tarifs d’achat du kWh en vente totale sont les suivants :

Tableau tarif achat kWh vente totale intégration au bâti surimposition

Si vous souhaitez installer une puissance comprise entre 100 et 500 kWc, le tarif d’achat du kWh est alors proposé à travers un appel d’offres « Bâtiments » organisé par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE).

Il y a chaque année trois périodes pour candidater à ces appels d’offres.

Les projets solaires sont alors jugés selon deux critères : le prix proposé et le bilan carbone des panneaux.

Seuls les meilleurs projets sont retenus.

Ces appels d’offres étant relativement chronophages et complexes à appréhender, nous vous conseillons d’opter pour une installation de moins de 100 kWc si vous ne pouvez pas faire une installation d’une puissance bien supérieure (au moins 250 kWc).

 

Autoconsommation


Nombreux sont les agriculteurs qui se posent la question de l’autoconsommation photovoltaïque.

En effet, produire et consommer son électricité pour se protéger de la hausse des tarifs d’achat peut être une bonne idée.

Isabelle Hascoët, membre de l’association APEPHA, Agriculteurs Producteurs d’Electricité Photovoltaïque Associés, estime que « Pour les gros consommateurs [d’électricité], comme les élevages de porcs ou de veaux, il peut y avoir un intérêt [à opter pour l’autoconsommation photovoltaïque] …».

Cela dit, une étude approfondie de votre consommation d’électricité sera absolument primordiale ; nos conseillers solaires pourront la mener gratuitement avec vous.

Sachez toutefois que l’État souhaite encourager l’autoconsommation avec revente du surplus et a mis en place depuis mai 2017 une aide pour l’autoconsommation photovoltaïque :

Le montant de cette aide est de :

  • 190 € par kWc pour une installation solaire d’une puissance comprise entre 9 et 36 kWc ;
  • 90 € par kWc pour une installation solaire d’une puissance comprise entre 36 à 100 kWc.

Vous recevez 1/5 du montant de la prime chaque année durant les 5 premières années de la mise en service de votre centrale solaire.

Pour bénéficier de cette prime à l’autoconsommation, votre bâtiment agricole photovoltaïque doit toutefois respecter certaines conditions.

Les panneaux solaires doivent :

  • Être installés de manière parallèle à votre toiture
    OU
  • Être Installés sur une toiture plate ;
    ET
  • Doivent-être en autoconsommation avec vente du surplus ;
    ET ENFIN
  • Être posés par un installateur certifié RGE.

Si vous ne respectez pas ces conditions, vous ne bénéficierez ni de la prime, ni de la vente de votre production non utilisée à 0.06 € par kWh.

 

CHAPITRE 5 :

Arnaque et hangar solaire gratuit

Vous l’avez sûrement déjà entendu mais nous nous devons d’en remettre une couche : faire construire un hangar photovoltaïque clé en main ou refaire sa toiture « gratuitement » peut s’avérer être une arnaque.

En effet, les éco-délinquants ne reculent devant rien et proposent aux exploitants agricoles de leur construire gratuitement un hangar agricole photovoltaïque.

Il peut aussi s’agir de prendre à leur charge l’intégralité de la réfection de la toiture en la remplaçant par des panneaux solaires.

Tout d’abord, précisons que la gratuité totale est aujourd’hui impossible.

En revanche, une entreprise peut financer une partie importante du bâtiment agricole (charpente, couverture en bacs acier, panneaux solaires, permis de construire et autres démarches administratives…) et les frais relatifs au bail.

Vous devez supporter le reste des frais (terrassement, bardage…).

La gratuité est donc bien partielle.

Dans le cadre de la construction d’un hangar solaire, vous louez ensuite, souvent pour 1 € symbolique, le bâtiment au constructeur. A la fin du bail, le bâtiment et son installation photovoltaïque sont remis gratuitement à l’agriculteur.

Sur le principe, ce type de proposition est très intéressante. Cela dit, il convient de rester prudent(e).

Si l’installateur n’a pas été recommandé, nous vous recommandons de confier la relecture de l’accord et des clauses du bail emphytéotique à un juriste.

De plus, dans certains cas, des « frais administratifs » pouvant aller jusqu’à 8 000 € peuvent être demandés dès le début.

Dans ce cas, posez-vous les questions suivantes : pourquoi dois-je payer cette somme ?

Dans quelle mesure puis-je obtenir le remboursement de cette somme ?

Que se passe-t-il si en définitive les frais de raccordement s’avèrent être prohibitifs ?

 

 

CHAPITRE 6 :

Déclarer les bénéfices de la vente de votre production d’électricité photovoltaïque


Vous pouvez déclarer les bénéfices liés à la vente de votre électricité solaire en tant que bénéfices agricoles si vous respectez plusieurs conditions :

1) Vous devez avoir choisi le régime d’imposition « réel ».

2) Les recettes provenant de la revente d’électricité photovoltaïque, majorées des recettes des autres activités accessoires que vous pouvez avoir, ne doivent pas excéder 50 % des recettes tirées de l’activité agricole et 100 000€ (Article 75-A du Code Général des Impôts).

Si vous ne respectez pas les conditions précédentes, vous avez alors le choix entre :

Déclarer ces revenus sous le régime de la micro-entreprise dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ;

Ou créer une structure commerciale classique dédiée à l’exploitation du système photovoltaïque, par exemple une SARL, soumise à la fiscalité des entreprises.

 

 

Maintenant, c’est à vous !


Voilà, vous savez tout ce dont vous avez besoin (ou presque) avant de vous lancer dans l’installation de panneaux solaires sur votre bâtiment agricole.panneau_solaire_question_devis

Maintenant je me tourne vers vous :

Pensez-vous plutôt installer des panneaux solaires en vente totale ou en autoconsommation avec vente du surplus ?

Avez-vous été démarché récemment pour la création de ces fameux hangars photovoltaïques « gratuits » ?

Souhaitez-vous que nous réalisions une étude de rentabilité puis que nous vous mettions en relation avec un de nos installateurs ?

Faites-le moi savoir en laissant un commentaire juste en-dessous.

 

Hangar et bâtiment photovoltaïque – Guide Complet 2018
4.9 (98.26%) 23 votes