La question du financement est centrale lorsque l’on souhaite investir dans une installation de panneaux solaires.

Pourtant, on peut lire tout et n’importe quoi à ce sujet : panneaux solaires financés par EDF, par l’Etat, gratuits…

Si vous êtes perdu(e) parmi tous ces termes et souhaitez démêler le vrai du faux, alors ce guide est fait pour vous.

Vous y découvrirez :

  • Si l’autofinancement est possible ;
  • Les gains véritables que vous pouvez générer avec des panneaux solaires ;
  • Les différentes façons de financer votre investissement ;
  • Et bien plus encore.

Le tout illustré par une foule de cas concrets et réels.

C’est parti.

bouton financement panneau solaire

Sommaire :

Cliquez sur un élément ci-dessous pour consulter directement ce qui vous intéresse :

CHAPITRE 1 :

Quand parle-t-on d’autofinancement ?

Autofinancement des panneaux solaires : définition


En comptabilité, on parle d’autofinancement lorsque l’on fait appel à sa propre trésorerie pour financer un investissement.

Or dans vos recherches sur les panneaux solaires, vous avez forcément lu des témoignages sur des forums ou sur des blogs à propos de “l’autofinancement des panneaux solaires”.

Des panneaux solaires sont rentables sur tous les toits en France

Mais attention : dans le cas des panneaux solaires, le sens n’est pas le même qu’en comptabilité.

En effet, on parle plutôt d’autofinancement lorsque les gains générés par vos panneaux photovoltaïques couvrent entièrement les mensualités de votre prêt.

Autrement dit : votre installation se rembourse toute seule, sans que vous n’ayez à dépenser le moindre euro.

Ce qui pose problème, c’est “[…] sans que vous n’ayez à dépenser le moindre euro”.

Car même s’il existe des cas où les gains couvrent vos frais (nous le verrons un peu plus loin dans ce guide), vous devez toujours avancer de l’argent !

Pourquoi ?

Simplement car la majorité des gains générés par votre installation sont versés annuellement, et non mensuellement.

A l’inverse, vous remboursez votre prêt par mensualités.

Vous devez donc toujours avancer les échéances de votre prêt tous les mois.

Voyons cela plus en détail.

Le mirage de l’installation solaire sans payer 1 € 


Pour comprendre, voyons concrètement quels sont les gains que vous pouvez attendre.

① Les économies sur la facture d’électricité :

Grâce aux panneaux solaires, vous pouvez consommer l’électricité que vous produisez : on parle d’autoconsommation.

En consommant l’électricité générée par votre centrale solaire, vous réduisez d’autant le montant de votre facture, puisque vous utilisez moins d’électricité issue du réseau.

Or vous l’aurez compris : les économies sur votre facture, ce n’est pas de l’argent qui est versé sur votre compte, encore moins de l’argent déduit du montant de vos mensualités, mais plutôt de l’argent que vous ne dépensez pas.

Imaginons que vous réalisez 60 € d’économies par mois grâce à vos panneaux solaires, et que la mensualité de votre prêt est de 69 €.

Vous remboursez toujours à votre banque 69 €. En revanche, votre facture d’électricité mensuelle baisse de 60 €.

Vous n’avez donc pas “rien  à débourser”, quand bien même vous faites des économies par ailleurs.

calcul économies facture d'électricité

② La vente du surplus à EDF OA :

Lorsque les panneaux solaires produisent de l’électricité, il se peut que la quantité produite soit supérieure à la consommation de votre logement.

C’est le cas en pleine journée si vous n’êtes pas chez vous et que vos panneaux solaires tournent à plein régime.

Cette quantité d’électricité produite et non-consommée est appelée “surplus”.

La bonne nouvelle, c’est que ce surplus est vendu à EDF Obligation d’Achat (OA), à un tarif subventionné par l’Etat et fixe pendant 20 ans.

La revente de ce surplus vous permet donc de générer un revenu complémentaire particulièrement intéressant !

Pour toucher le montant de la vente de votre surplus, vous devez facturer EDF OA tous les ans, à la date anniversaire de mise en service de votre installation.

Par exemple, vous venez d’installer des panneaux solaires sur votre toiture. 

Leur mise en service a eu lieu le 08/12/2020.

Vous facturez donc votre surplus à EDF OA un an plus tard, soit le 08/12/2021.

En comptant le temps de traitement, vous toucherez le montant de la vente en janvier 2022.

Vous l’aurez compris : ce revenu est versé annuellement, et non mensuellement.

Là encore, ce n’est pas de l’argent qui vient réduire le montant de la mensualité de votre prêt.

Vous devez donc quand même avancer de l’argent chaque mois pour rembourser votre installation solaire.

③ La prime à l’autoconsommation :

Lorsque vous installez des panneaux solaires en autoconsommation, l’Etat vous verse une prime indexée sur la puissance de votre installation.

Cette prime est versée pendant 5 ans, en même temps que le surplus que nous venons de voir.

Par exemple, si vous avez le droit à une prime de 1 140 €, elle vous sera versée en 5 annuités de 228 €.

Reprenons notre exemple : vous avez mis en service votre nouvelle installation de panneaux solaires le 08/12/2020.

Alors vous recevrez en même temps que la vente de votre surplus (soit en janvier 2022) une première annuité de 228 €, et ainsi de suite pour les 4 années suivantes.

Une fois de plus, ce n’est donc pas de l’argent que vous touchez mensuellement, mais bien annuellement.

Cas concret : échéancier en autoconsommation


Prenons un exemple afin de récapituler tout ce que nous venons de voir.

Vous avez installé une centrale solaire de 3 kWc l’année passée.

Elle vous permet d’obtenir les résultats suivants :


GainsFrais
Économies 65 € par mois*/
Vente du surplus 100 € par an/
Prime à l’autoconsommation 228 € par an pendant 5 ans/
Coût de votre prêt/69 € par mois**

*Par soucis de clarté, les économies annuelles ont été lissées. C’est pourquoi les économies mensuelles sont identiques. 

**Mensualité pour un emprunt de 7 500 € remboursé sur 10 ans, au taux de 2%. Source

Alors voici une version simplifiée de votre échéancier pour la première année :

MoisMensualitéGainsGain net 
Janvier69 €65 €4 €
Février69 €65 €4 €
Mars69 €65 €4 €
Avril69 €65 €4 €
Mai69 €65 €4 €
Juin69 €65 €4 €
Juillet 69 €65 €4 €
Août69 €65 €4 €
Septembre69 €65 €4 €
Octobre69 €65 €4 €
Novembre69 €65 €4 €
Décembre69 €393 €*324 €
Total année 1828 €1 108 €280 €

*65 (économie mensuelle)+100 (vente du surplus)+228 (prime 1/5)

Comme vous pouvez le remarquer, les économies réalisées compensent presque totalement les mensualités du prêt.

D’ailleurs, en annualisant les dépenses et les gains on obtient pour ce même exemple en année 1 un bilan positif de 280 € !

Bon, vous savez désormais quelles sont les sources de gains qui vous permettent de rembourser votre investissement.

Mais les éco-délinquants n’hésitent pas à mentir sur les chiffres pour vous donner une vision erronée des gains que vous pouvez espérer.

Pour éviter de tomber dans le piège, voyons ensemble quels sont les gains réels que vous pouvez réaliser grâce à une installation de panneaux solaires en autoconsommation.

CHAPITRE 2 :

Les véritables gains en autoconsommation

Jusqu’à 50 % d’économies sur votre facture d’électricité


Si vous avez bien suivi, vous savez désormais que les panneaux solaires en autoconsommation vous permettent de faire des économies.

Mais de quel niveau d’économies parle-t-on ? 

Pour le savoir, on calcule ce qu’on appelle le taux d’autoproduction.

Il s’agit de la part de votre électricité consommée qui est issue de la production de vos panneaux. 

On l’obtient en divisant l’ensemble du productible solaire consommé par le total de l’électricité consommée par votre logement.

Prenons un exemple :

Vous installez des panneaux solaires pour une puissance totale de 3 kWc.

Vos panneaux produisent 4 000 kWh sur une année.

Sur ce montant, vous consommez 3 000 kWh et revendez 1 000 kWh de surplus à EDF.

Par ailleurs, vous consommez toujours 4 000 kWh qui viennent du réseau local (il s’agit de l’électricité que vous consommez lorsque vos panneaux ne produisent pas, c’est-à-dire la plupart du temps pendant la nuit).

Dans ce cas, votre taux d’autoproduction est de (3 000 / 7 000 x 100 =)43 %.

En d’autres termes, vous économisez 43% du montant de votre facture d’électricité !

En France, on estime qu’il est possible de faire jusqu’à 50 % d ‘économies en autoconsommation, et ce sans batteries.

Méfiez-vous donc des démarcheurs qui vous promettent 75 % d’économies, voire la disparition pure et simple de votre facture d’électricité.

Revente du surplus : Non, EDF ne finance pas votre installation solaire


Les forums regorgent de témoignages de particuliers à qui l’on a promis que EDF allait financer leur installation grâce à des chèques mirobolants.

forum autofinancement panneaux solaires

Évidemment, c’est complètement faux.

Cet argument repose sur un mécanisme que nous avons vu dans le premier chapitre : la vente du surplus de production à EDF OA.

Pour rappel, ce tarif est défini lors de la signature du contrat et fixe pendant 20 ans.

La vente du surplus constitue “seulement” un revenu complémentaire, permettant de valoriser chaque kWh que vous produisez mais que vous ne consommez pas.

Voici les tarifs de vente à EDF OA définis au premier trimestre 2021 :

 Tarif d’Achat du kWh par EDF OA
PuissanceAutoconsommation avec vente du surplus
⩽ 36 kWc0.10 €

Chez nos clients, la vente du surplus représente en moyenne 100 € par an, soit 2 000 € sur 20 ans.

Si l’on vous promet une revente du surplus de plus de 500 € par mois, c’est soit un mensonge, soit que votre installation solaire est mal dimensionnée !

Les aides de l’Etat : un sacré coup de pouce


Comme de nombreux pays en Europe, la France a mis en place une politique de subventions pour inciter les particuliers et les entreprises à investir dans les énergies renouvelables.

Mais notre pays subventionne-t-il à 100% votre investissement solaire ?

La réponse est non.

Très concrètement, vous avez droit à 2 aides principales, en plus du tarif de rachat subventionné que nous venons de voir.

Voici le montant réel de chaque aide.

① La prime à l’autoconsommation

Souvenez-vous, nous en parlions dans le premier chapitre.

Cette prime est versée à tous les particuliers qui souhaitent installer des panneaux solaires en autoconsommation.

Elle est indexée sur la puissance de votre installation.

Concrètement, voici les montants au premier trimestre 2021 de la prime à l’autoconsommation, selon le nombre de kWc installés :

Puissance de l’installation photovoltaïqueMontant de l’aide versé pour chaque kWc installé
⩽ 3 kWc380 €
⩽ 9 kWc280 €
⩽ 36 kWc160 €
⩽ 100 kWc80 €

Que se passe-t-il par exemple si vous avez installé 9 kWc ?

Vous touchez une prime de 9 x 280 €, soit un total de 2 520 €.

Cela représente 5 annuités de 504 €.

② Les aides locales :

Cette dernière catégorie d’aides est particulièrement appréciée des éco-délinquants.

Pour justifier l’autofinancement de votre investissement, ils n’hésitent pas à inventer des aides incroyables versée par une région, un département, ou une commune particulièrement généreuse.

En réalité, il existe assez peu d’aides locales.

Pour savoir si vous êtes éligible à l’une d’entre elles, consultez notre liste des aides locales pour les panneaux solaires en France.

CHAPITRE 3 :

Comment financer votre installation solaire

Combien coûtent les panneaux solaires


Avant de voir comment vous pouvez effectivement financer vos panneaux solaires, voyons un point crucial : le prix !

Le prix moyen des panneaux solaires en autoconsommation est compris entre 1 950 € et 2 500 € TTC par kilowatt-crête.

En tout cas, c’est le niveau de prix que nous pratiquons chez In Sun We Trust.

Il comprend tous les frais concernant :

Bref, tout est compris.

Voici une carte répertoriant les prix de nos installations photovoltaïques de 3 kWc en 2021:

Pour les installations d’une puissance supérieure à 3 kWc, nous proposons les tarifs suivants :

Puissance de l’installation photovoltaïquePrix TTC
6 kWc13 000 €
9 kWc17 500 €

Financement de votre projet solaire : capitaux propres ou crédit ?


Maintenant que vous connaissez le prix d’une installation solaire, voyons ensemble comment vous pouvez la financer.

2 options s’offrent à vous.

① Vous ne souhaitez pas emprunter :

Vous avez déjà la somme de votre investissement de côté ? Et vous ne souhaitez pas emprunter auprès d’une banque ? 

C’est le cas le plus simple.

Dans ce cas, on dit que vous financez votre projet avec vos capitaux propres.

tableau d'amortissement avec capitaux propres

Si vous avez l’épargne suffisante, cette solution présente surtout l’avantage d’être la moins coûteuse.

En effet, contrairement à la deuxième solution de financement que nous allons voir, vous ne rajoutez pas au prix de l’installation le coût du crédit (assurances et intérêts).

② Vous souhaitez emprunter :

Si vous ne disposez pas de la totalité de la somme de votre investissement, ou bien tout simplement si vous ne souhaitez pas utiliser votre épargne, vous pouvez emprunter.

Pour cela, vous avez deux solutions :

  • Emprunter auprès de votre banque ;
  • Emprunter auprès d’un partenaire de votre installateur.

Je vous recommande de vous adresser en premier lieu à votre banque.

Pourquoi ? 

Car pour la majorité de nos clients, c’est elle qui vous fait bénéficier du meilleur taux.

Certains installateurs proposent également de souscrire à un crédit directement avec leur partenaire. 

Dans certains cas, le taux proposé peut s’avérer intéressant. 

Bref, reprenons notre exemple, et voyons l’impact sur votre tableau d’amortissement :

tableau d'amortissement avec le coût du crédit

Cette solution est particulièrement appréciée, car même sans apport, vous pouvez investir pour financer votre projet solaire.

De plus, les taux d’intérêts sont particulièrement attractifs en ce moment, ce qui limite le surcoût lié au crédit.

CHAPITRE 4 :

Alors, l’autofinancement est-il Impossible ?


Jusqu’à présent, nous avons vu que peu importe le mode de financement de votre projet solaire, vous devrez toujours avancer une somme pour payer vos panneaux solaires.

L’autofinancement n’est donc pas possible au sens où vous ne pouvez pas “ne pas avancer un seul euro”.

En revanche, il est possible au sens où “les gains générés par l’installation solaire couvrent les frais”.

D’expérience, je peux vous dire que les cas d’autofinancement existent.

Toutefois, ils n’arrivent que lorsque certaines conditions sont réunies.

① Un taux d’intérêt bas 

D’abord, il faut que vous bénéficiez de conditions d’emprunt avantageuses.

En ce moment, les taux d’intérêt sont bas.

Et certains de nos clients ont pu négocier des taux exceptionnels, encore plus bas. Comment ?

Grâce à de bonnes relations avec leur banquier ou encore à leur profil emprunteur jugé fiable.

calcul mensualités du crédit pour financer une installation de panneaux solaires

② Une offre à un prix compétitif

Ensuite, vous vous doutez que l’un des critères les plus importants est bien sûr le prix de votre installation solaire.

Pour vous rapprocher d’une situation d’autofinancement, il faut que celui-ci soit suffisamment bas pour que les mensualités soient amorties par les gains que vous générez.

Difficile de vous donner un prix définitif en-deçà duquel votre projet s’autofinance, puisque ce n’est pas le seul critère à prendre en compte.

③ Une production photovoltaïque “parfaite”

Nous avons vu les conditions relatives au coût de votre projet, voyons à présent les conditions relatives aux gains.

Pour s’autofinancer, votre installation doit produire une quantité optimale de kilowatt-heures.

Mais ce n’est pas tout : vous devez également autoconsommer un maximum de l’électricité produite.

En effet, les kWh produits par votre installation solaire sont particulièrement rentables si vous les consommez. 

Plus vous augmentez la part de votre production que vous consommez, plus vous augmentez la rentabilité de votre projet.

CHAPITRE 5 :

Conclusion


Le financement des panneaux photovoltaïques est une question inévitable pour qui souhaite se lancer dans le solaire.

Il existe actuellement plusieurs solutions selon votre profil et vos besoins : 

  • Le financement sur fonds propres si vous avez une épargne suffisante ;
  • Ou le crédit si vous avez un apport limité.

Que ce soit le coût total de l’installation si vous financez sur vos fonds propres ou le coût de la mensualité si vous avez recours à un emprunt, vous devrez toujours avancer une somme d’argent.

L’autofinancement au sens de ne rien débourser n’existe donc pas.

Pour autant, cela ne veut pas dire que votre installation n’est pas rentable !

L’autofinancement et la rentabilité sont deux concepts différents : une installation n’a pas besoin de s’autofinancer pour être rentable.

En fait, lorsque les panneaux solaires sont bien posés, une installation photovoltaïque est toujours rentable !

Seule varie la date de retour sur investissement.

bouton financement panneau solaire

FAQ

EDF finance vos panneaux solaires. Vrai ou faux ?


C’est complètement…faux ! Eh oui, c’est un argument souvent avancé par les éco-délinquants, qui affirment sans broncher que la vente du surplus à EDF OA rembourse votre installation en une année, et que vous n’auriez donc rien à avancer. En réalité, la vente du surplus constitue un complément de revenu qui atteint en moyenne une centaine d’euros par mois chez les particuliers que nous accompagnons.

L’autofinancement est-il possible ?


L’autofinancement au sens de “ne pas débourser un euro” n’existe pas. En revanche, il est possible au sens où “les gains générés par l’installation solaire couvrent les frais”. Cela arrive dans certaines situations où toutes les planètes sont alignées : taux d’intérêt très bas, prix de l’installation très compétitif, et production d’électricité optimale.

Combien coûte une installation de panneaux solaires ?


Comptez environ 7 500 € TTC pour 3 kWc, 13 000 € TTC pour 6 kWc et 17 500 € pour 9 kWc. Cela comprend tout : le matériel (panneaux premium et micro-onduleurs, fixations, coffret de protection, câblage, etc.), la pose, le raccordement, et la gestion des démarches administratives.