C’est la folle rumeur qui nous est parvenue hier par le biais de nos installateurs, situés un peu partout en France.  Certains de leurs clients, propriétaires d’installations photovoltaïques, ont vu des hordes de dresseurs Pokémon se masser sous leur toiture, smartphone en main. L’explication est à la fois surprenante, et presque logique :  Electhor serait attiré par les panneaux solaires.

Le légendaire oiseau de foudre (« Zapdos » en anglais) faisait jusqu’ici partie de ces quelques Pokémon insaisissables  que les joueurs cherchaient, en vain, à localiser. Son apparition inattendue semble donc avoir causé de nombreux attroupements, spontanés et enthousiastes. Des scènes comparables à l’incroyable cohue créée par l’apparition d’un Aquali à Central Park, il y a une semaine.

In the evening, when the solar panels

« J’étais en train de poser le dernier panneau solaire, sur un chantier résidentiel« , raconte Thierry, installateur dans le Vaucluse. « Et là, j’ai vu débarquer ces jeunes, avec leur portable levé vers moi. » Thierry a d’abord pensé que la petite foule était venue apprécier le résultat de son travail : un 6 kWc avec du matériel français haut-de-gamme, réalisé « dans les règles de l’art. En fait, ils étaient venus chasser du Pokémon », confie-t-il, un peu amer.

Ensoleillement, ombrage, orientation… un Electhor très exigeant

Vérifiez que vos prises sont bien compatibles avec Elékid
Vérifiez que vos prises électriques sont compatibles avec Elékid. Un adaptateur peut s’avérer nécessaire

D’après les premiers échos, les panneaux solaires seraient aussi un terrain de chasse privilégié pour les Pikachu, Raichu, Elékid, Voltali, Voltorbe et autres Electrode – autrement dit, tous les Pokémon de première génération dotés d’un net penchant pour l’électricité. Encore plus troublant : l’apparition d’Electhor serait d’autant plus probable si les installations ont été réalisées dans des conditions « idéales ». Autrement dit, un bon ensoleillement, pas ou peu d’ombrage, avec une toiture à 30 ° orientée plein Sud. Peut-on y lire la volonté des créateurs de Pokémon Go de faire de la pédagogie sur l’énergie solaire ? Ou bien l’exigence légendaire d’Electhor, qui ne fait son nid qu’aux meilleurs endroits ?

Si cette tendance se confirme, le secteur du photovoltaïque pourrait connaître une véritable embellie en France, et bientôt dans le reste du monde. Jusqu’ici, les particuliers décidaient de passer au solaire pour des raisons plutôt anecdotiques : participer à la transition écologique en exploitant une énergie propre et inépuisable ; réaliser un investissement sûr et rentable, comparable à l’immobilier ou la Bourse ; construire un système énergétique plus démocratique et centralisé.

Désormais, les propriétaires de panneaux solaires pourront aussi – et surtout – disposer d’un vivier de Pokémon rares à portée de main. Un argument de vente imbattable !

 

PS : au risque d’en décevoir certains, il s’agit bien évidemment d’un canular, fait avec beaucoup d’amour pour l’univers Pokémon. Comme les autres oiseaux légendaires, Electhor ne sera pas disponible avant la sortie mondiale du jeu. Cela dit, si ça peut donner des idées aux amis de Niantic et Nintendo qui nous lisent…   🙂