Mirebalais : le grand hôpital à énergie solaire du monde

Haïti est l’un des pays les plus pauvres du monde. L’électricité y est disponible pour une infime quantité de personnes. La grande majorité de la population doit compter sur les lampes à kérosène pour s’éclairer, et sur le bois des forêts environnantes pour se chauffer.

On se souvient du terrible tremblement de terre qui a ravagé le pays en janvier 2010. Il a fait plus de 220 000 victimes et des milliards de dollars de dégâts.

Depuis cette tragédie, Haïti se bat pour reconstruire ses infrastructures, sur des bases plus solides. Le pays en a fait l’éclatante démonstration avec la construction du plus grand hôpital à énergie solaire du monde. L’hôpital universitaire de Mirebalais, situé à 50km au Nord de la capitale Port-au-Prince, fêtera bientôt ses quatre années d’existence. Plus de 1 800 panneaux solaires photovoltaïques recouvrent sa toiture et produisent tous les jours l’énergie nécessaire pour faire fonctionner 6 salles d’opérations, couvrir les soins médicaux de 60 000 patients et mettre au monde plus de 800 enfants par an. Soit une production annuelle maximale de près de 900 mégawatts-heure (MWh).

Et ce n’est pas tout. En effet, cet hôpital produit bien au-delà de ses besoins énergétiques, si bien que l’électricité excédentaire est redistribuée par le réseau national, bénéficiant ainsi aux familles des alentours.

 

Mirebalais : le grand hôpital à énergie solaire du monde

Le solaire au service de la santé

L’hôpital de Mirebalais a été imaginé en 2009 par deux ONG jumelles, Partners in Health (Etats-Unis) et Zanmi Lasante (Haïti), avec le soutien du Ministère haïtien de la santé.

Le projet a coûté environ 18,3 millions d’euros. Comment une somme pareille a-t-elle pu être rassemblée dans un pays pauvre et sinistré ?

C’est avant tout grâce à la diplomatie et au réseau du docteur Paul Farmer, fondateur de Partners in Health et proche de l’ancien Président américain Bill Clinton. Le Dr Farmer a réuni les fonds en mobilisant de nombreux généreux donateurs. Créée par l’acteur Ben Stiller, la fondation Artists for Haïti a, par exemple, mobilisé 2,7 millions de dollars. La Croix-Rouge américaine a quant à elle contribué à hauteur de 5,5 millions.

Ce magnifique hôpital solaire est rapidement devenu un véritable symbole d’espoir pour Haïti. L’énergie solaire permet de prodiguer des soins de qualité et gratuits à la population venue des quatre coins du pays. Les différents services, équipés des dernières avancées en matières de médecine et de robotique, traitent ainsi le VIH/SIDA, la tuberculose, les maladies non transmissibles et les soins prénataux.

Les patients bénéficient également de vaccins et de traitement contre la malnutrition et des soins dentaires. Enfin, une place particulière a été faite aux femmes avec la mise en place d’un planning familial et la prise en charge des soins obstétricaux d’urgence. Dans un pays où la moitié des femmes enceintes souffrent d’anémie, et où environ 30% des enfants n’ont été vaccinés contre aucune maladie, cet hôpital à énergie solaire solaire est une avancée incroyable.

Hôpital à énergie solaire et emploi

Près de 57% de la population haïtienne, soit plus de 6 millions d’habitants, est âgée de moins de 24 ans. Cette jeunesse constitue un potentiel immense de développement et de croissance économique.

Potentiel malheureusement inexploité, puisque près de deux tiers des Haïtiens sont touchés par le chômage ou le sous-emploi. Cette absence de dynamique pousse beaucoup de jeunes diplômés à quitter le pays. Zanmi Lasante espère que l’hôpital Mirebalais contribuera à retenir ces jeunes.

En effet, l’ONG collabore activement avec l’Université d’État d’Haïti et l’École Nationale des Infirmières afin d’améliorer les conditions de vie des étudiants. En 2013 et 2014, l’hôpital universitaire de Mirebalais a lancé des programmes en résidence pour plusieurs spécialités médicales, ainsi qu’une formation continue pour les employés. Ces mesures ont pour but d’empêcher la fuite des cerveaux qui ralentit fortement le développement d’Haïti.

Vers une société plus libre grâce au solaire

L’hôpital de Mirebalais n’est pas le seul exemple d’utilisation de l’énergie solaire par les Haïtiens. En effet, depuis le tremblement de terre, de nombreux efforts ont été faits en ce sens. Des ONG et des organisations internationales ont distribué gratuitement plus de 50 000 lampes solaires. Des écoles, des orphelinats et des fermes ont été dotés d’installations solaires par le Solar Electric Light Fund (SELF), une ONG américaine financée par la Banque interaméricaine de développement.

Afin de lutter contre la violence, les viols et la pauvreté, plusieurs centaines de lampadaires solaires ont également été installés. La nuit, elles garantissent un meilleur climat de sécurité et créent un regain d’activités économiques et sociales. Enfin, l’installation de ces lampadaires photovoltaïques a permis de donner à des dizaines de jeunes « à risque » une formation et un emploi temporaire.

Le pays parie donc massivement sur les énergies renouvelables, et en particulier sur le photovoltaïque, pour relancer sa croissance économique et sociale. Les panneaux solaires devraient donc permettre à Haïti d’améliorer radicalement la qualité de vie de sa population : limitation des coupures de courant, fluidité des transports, ou encore accès aux soins et à l’éducation.

Sources :

Facebook Comments