L’installation de panneaux solaires photovoltaïques se démocratise davantage d’année en année, et la valeur ajoutée de ces installations est de mieux en mieux perçue par les acheteurs potentiels de logements. Ainsi, si vous projetez de vendre ou d’acheter une maison équipée en panneaux solaires, vous serez tôt ou tard confronté à la question suivante : que faire d’un système photovoltaïque en cas de déménagement ?

L’installation de panneaux photovoltaïques est de plus en plus répandue sur le territoire français : en 2009, la puissance cumulée n’était « que » de 190 Mégawatts, alors qu’elle dépasse aujourd’hui largement les 6 000 Mégawatts. Ce mouvement ne devrait pas faiblir puisque selon l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), l’installation de panneaux photovoltaïques devrait coûter jusqu’à 35% moins cher d’ici l’année 2025. Sans oublier que dès aujourd’hui, l’énergie solaire bénéficie d’une rentabilité excellente, comparable avec l’immobilier ou la Bourse.

Si le nombre de Mégawatts installés ne vous parle pas, précisons que plus de 354 244 dispositifs photovoltaïques étaient raccordés au réseau français d’électricité à la date du 30 septembre 2015,et que notre pays est  à la 6ème place mondiale des producteurs d’énergie photovoltaïques. Pas si mal, mais chez In Sun We Trust, on est convaincus que la France peut faire encore beaucoup mieux que ça    : )

Sachez en tout cas que si vous avez, vous aussi, équipé votre maison en panneaux solaires et que vous prévoyez un déménagement, trois options s’offrent à vous.

Option n°1 : vendre son installation photovoltaïque

C’est l’option la plus fréquemment choisie et, disons-le clairement, la plus simple.

Les agences immobilières prennent de mieux en mieux en compte les spécificités de l’énergie solaire, ce qui leur permet d’estimer la « plus-value » que représente votre installation de panneaux solaires pour le bien immobilier. Si vous êtes dans un schéma classique de vente d’électricité à EDF sur 20 ans, cette plus-value va dépendre du nombre d’années restant sur le contrat avec EDF, du tarif auquel vous vendez votre électricité photovoltaïque, et de la dépréciation de votre installation (perte de rendement des panneaux solaires, âge des onduleurs, etc.)

Il faudra ensuite prévoir quelques démarches, notamment la signature par l’acheteur du bien immobilier et par vous-même d’un avenant de cession du contrat de vente d’électricité, ainsi qu’un relevé du compteur de production le jour où vous vendez votre habitation.

Option n°2 : rester producteur d’électricité

Si vous avez investi dans une installation photovoltaïque, vous pouvez avoir envie de continuer à en tirer les bénéfices, même après un déménagement. Cela peut tout à fait se comprendre, et la réglementation ouvre cette possibilité.

Il faut néanmoins réunir plusieurs conditions : disposer d’un contrat de vente totale d’électricité, car cette option n’est pas possibilité pour un contrat en vente de surplus ;  mettre en place une convention d’occupation de la toiture ; et bien sûr, obtenir l’accord du nouvel occupant de votre maison. Après tout, celui-ci risque de subir les quelques inconvénients liés à l’installation photovoltaïque (par exemple faire venir un installateur pour changer l’onduleur), tandis que vous bénéficierez de tous les avantages.

Il faudra donc sans doute prévoir le versement d’un loyer, afin de compenser le nouvel occupant pour l’utilisation de sa toiture. Sans oublier de contracter une nouvelle police d’assurance : votre installation photovoltaïque ne sera pas couverte par l’assurance habitation de la maison, puisque vous n’y résidez plus.

Option n°3 : emmener vos panneaux solaires (?)

Déménagement panneaux solaires
Déménager avec vos panneaux solaires sous le bras peut rapidement vous en coûter un !

Certains d’entre vous sont peut-être tellement attachés à leurs panneaux solaires qu’ils ne veulent plus les quitter. Et ce n’est pas nous qui allons les juger pour cela ! Néanmoins, dans le cas d’un schéma de vente totale ou partielle d’électricité, c’est mission impossible : EDF et le gestionnaire de réseau Enedis (ex-ERDF) n’autorisent pas le transfert d’une installation d’une maison à une autre.

De plus, la quasi-totalité de ces installations sont « intégrées au bâti », c’est-à-dire encastrées dans la toiture afin d’en assurer l’étanchéité – de quoi transformer un déménagement de panneaux solaires en un véritable casse-tête.

En revanche, si vous possédez des panneaux solaires à des fins d’autoconsommation, vous n’êtes pas liés à EDF ou Enedis. Et dans ce cas, il est quasi-certain que vos panneaux solaires sont « surimposés », c’est-à-dire posés par-dessus la toiture. Cela veut dire que vous pouvez disposer de votre installation photovoltaïque comme vous le souhaitez, et que retirer les panneaux solaires ne fera pas de « trou » dans la toiture.

Attention toutefois, l’opération peut s’avérer coûteuse car il faudra faire par deux fois appel à un installateur : pour enlever les panneaux de votre ancienne habitation, et pour les poser sur la nouvelle. Si vous êtes vraiment mordus d’énergie solaire, le mieux serait encore de vendre votre installation au nouvel occupant et d’en prévoir une pour votre prochaine demeure. A condition bien sûr que l’ensoleillement y soit tout aussi favorable !

Facebook Comments