Autoconsommation Panneau Solaire – Le Guide de Référence (2018)

 

Par Florian. Dernière mise à jours le 21/06/2018.

Temps de lecture : 10 MIN.

 

Aujourd’hui, consommer local nous paraît évident.

Pourtant quand on parle de circuit court, on ne pense pas tout de suite à l’énergie.

Les panneaux solaires en autoconsommation permettent de remédier à cela.

De plus, grâce aux aides de l’État, c’est aujourd’hui très facile de consommer sa propre électricité.

En effet, vous pouvez librement :Panneaux solaires autoconsommation batterie solution stockage

  • réduire vos factures,
  • alimenter votre quartier en électricité verte,
  • préserver la planète,
  • et même gagner de l’argent en vendant votre surplus de production à EDF (mais ce n’est pas obligatoire).

Cela dit, trouver des informations claires est compliqué.

Voici donc un guide détaillé pour vous aider à tout comprendre des panneaux solaires en autoconsommation.

 

 

Sommaire :

 

 

 

 CHAPITRE 1 :

Définitions réduction facture hausse prix électricité avantages inconvénients de autoconsommation

Panneaux solaires autoconsommation : définition

 

Réduire facilement ses factures de 20 à 45%


Vous vous en doutez, mais on préfère le rappeler.

L’autoconsommation photovoltaïque permet de générer de l’électricité grâce à des panneaux solaires installés sur votre toit ou sur une pergola afin d’alimenter votre maison.

 

Prix installation panneaux solaires autoconsommation complet

 

Pour être plus précis, vous pouvez faire plusieurs choses de cette électricité verte :

liste #1 Vous pouvez tout d’abord l’utiliser directement pour vos appareils électriques (lumière, box internet, téléphone, chauffage, ballon d’eau chaude…)

liste élément #2 Si vous avez investi dans une batterie, vous avez également la possibilité de la stocker afin de l’utiliser plus tard (durant la nuit ou bien les jours suivants).

liste élément #3 Enfin, vous pouvez vendre le surplus de votre production à EDF Obligation d’Achat, abrégé OA (et bientôt à d’autres fournisseurs d’électricité). Qu’est-ce que ça veut dire concrètement ? Simplement que l’électricité que vous ne consommez pas (parce que vous êtes au travail, en vacances ou parce que votre installation produit plus que ce dont vous avez besoin) peut être vendue à EDF OA au tarif de 0.10€ par kWh.

Notez que vous pouvez faire ces trois actions en même temps.

Il y aura cependant un ordre de priorité. Vous consommez en priorité votre électricité. Ensuite, vous la stockez. Et enfin, vous vendez le surplus.

 

Coût du kWh photovoltaïque : Exemple


Supposons que vous habitiez près de Bordeaux.

Vous possédez une maison de plain-pied avec une toiture orientée sud-est et 20m² de surface disponible.

Vous avez un abonnement heures pleines / heures creuses EDF pour une puissance de 6 kVA. Cela signifie que :panneau solaire autoconsommation coût kWh photovoltaïque

  • Votre abonnement annuel vous revient à 120.72€ TTC ;
  • Le tarif d’achat du kWh en heures pleines est de 0.1593€ ;
  • Et que celui du kWh en heures creuses est de 0.1244€.

Vous avez une facture annuelle de 1 800€ et cela commence à vous énerver de voir tout cet argent être jeté par la fenêtre.

Vous faites appel à In Sun We Trust pour vous accompagner dans votre projet.

A priori, une installation en autoconsommation d’une puissance de 3 kWc en surimposition répondrait parfaitement à vos besoins.

3 kWc panneau solaire autoconsommation sur maison individuelle faible coût kWh photovoltaïque

 

Une installation de ce type, réalisée par nos installateurs, coûte généralement moins 8 500€ et vous donne droit à une prime à l’autoconsommation de 1 140€ versée sur 5 ans (soit 228€ par an pendant 5 ans).

Dans cette configuration, vos panneaux solaires produiront environ 85 000 kWh sur 25 ans.

L’électricité verte que vous allez produire va donc coûter ((8 500-1 140) / 85 000 =) 0.0866€. Un prix qui envoie au tapis n’importe quel abonnement (heures pleines/heures creuses, tarif bleu ou Tempo).

 

 

Investir pour éviter la hausse constante du prix de l’électricité


Entre 2005 et 2016, le prix du kilowatt heure d’électricité a augmenté de plus d’un tiers.

Cette hausse est due à plusieurs facteurs :

Le nucléaire :

Entre le démantèlement des centrales et l’opération « Grand Carénage » qui a pour but de porter la durée de vie du parc nucléaire de 40 à 50 ou 60 ans, EDF devra débourser plus de 149 milliards d’euros.

Oui, vous avez bien lu.

D’un côté, le démantèlement devrait coûter plus de 75 milliards.

Or, l’électricien n’a sécurisé pour l’instant que 23 milliards.

De l’autre, l’opération de carénage coûtera pratiquement autant que le démantèlement.

Elle est aujourd’hui chiffrée à 50 milliards par EDF et 100 milliards selon la Cour des Comptes.

 

 

Le coût des énergies renouvelables :

L’État a mis en place des dispositifs de soutien au développement des énergies renouvelables.

Le tarif de rachat bonifié de votre production par EDF ou encore le crédit d’impôt pour l’installation de panneaux solaires en autoconsommation en sont un bon exemple.

Les charges liées sont couvertes par une taxe qui est payée par l’ensemble des consommateurs d’électricité à travers la Contribution au Service Public de l’Électricité, aussi appelé CSPE.

 

Le réseau de transport et de distribution de l’électricité

Le Tarif d’utilisation des Réseaux Publics d’électricité, ou TURPE, est en constante augmentation ces dernières années.

Cette charge permet à ERDF de couvrir les frais relatifs à l’amélioration et à l’entretien du réseau.

Que retenir alors ?

Nos méthodes de calcul sont placées sous le signe de la prudence.

Malgré une facture d’électricité des ménages qui pourrait grimper de 50 % d’ici à 2020 et de 100% d’ici à 2023 selon la Commission d’enquête du Sénat sur le coût réel de l’électricité, nous ne prenons en compte qu’une augmentation du prix de l’électricité résidentielle et tertiaire de 3% par an.

Ce pourcentage se base sur l’étude prospective « Compétitivité et emploi filière solaire en France: état des lieux et prospective 2023 » initiée en 2016 par Enerplan en partenariat avec l’ADEME.

 

 

L’État souhaite accélérer l’adoption de l’autoconsommation


En juillet dernier, Nicolas Hulot annonçait que 14 000 foyers consommaient d’ores et déjà leur propre énergie et que 350 000 producteurs individuels revendaient directement leur électricité à EDF OA.

Pour l’État, cela ne va pas assez vite. Surtout, lorsque 50% des français manifestent leur envie d’investir dans des panneaux solaires en autoconsommation pour réduire leurs factures et participer activement à la transition énergétique.
Sources : Sondage de mai 2016 commandé par le syndicat Enerplan.

C’est pour cela que l’État incite les français à franchir le pas du photovoltaïque avec une prime à l’autoconsommation et un crédit d’impôt applicable aux solutions de pilotage uniquement (domotique). Nous entrons dans les détails plus bas 🙂

 

 

Avantages & inconvénients de l’autoconsommation


 

Avantages Inconvénients
  1. Réduction des factures ;
  2. Moins de dépendance au réseau électrique ;
  3. Prime à l’autoconsommation ;
  4. Crédit d’impôt (CITE) pour la partie domotique ;
  5. Adaptée aux particuliers et aux professionnels ;
  6. Consommation d’une énergie propre;
  7. Facilité pour obtenir un prêt auprès de votre banque si besoin.
  1. Principalement adaptée aux foyers ayant un chauffe-eau, un chauffage électrique ou une piscine. Ces foyers peuvent réduire significativement leurs factures ;
  2. Besoin de changer ses habitudes afin de consommer un maximum en journée. En effet, le kWh solaire est bien moins cher que le kWh en heures creuses.

 

 

CHAPITRE 2 :

installation fonctionnement panneaux solaires autoconsommation

Fonctionnement et installation des panneaux solaires en autoconsommation

Installation de vos panneaux solaires


 Vos panneaux solaires photovoltaïques sont installés :

  • Sur votre toit ;
  • Sur une pergola ;
  • Sur un brise-soleil.

Ils transforment le rayonnement du soleil en courant électrique continu.  Ce courant continu passe ensuite dans l’onduleur, ou dans vos micro-onduleurs, qui le transforme(nt) en courant alternatif.

Cette électricité verte alimente ensuite votre habitation : elle chauffe votre eau sanitaire, fait fonctionner vos plaques à induction et charge votre smartphone.

Vous produisez plus que vous ne consommez ?

Grâce au compteur Linky, vous injectez votre surplus de production sur le réseau et le vendez à 0.10€ par kWh.

Le Linky comporte deux avantages majeurs :

liste élément #1 Il rend possible le suivi de votre production et de votre consommation d’électricité ;

liste élément #2 Et facilite l’accès à l’autoconsommation en faisant baisser le coût du raccordement de l’installation de près de 500€.

 

Panneaux solaires autoconsommation sur maison individuelle

 

Autoconsommation et autoproduction : clarification


Vous êtes forcément tombé(e) sur ces termes lors de vos pérégrinations sur les Internets.

Nous savons que les concepts d’autoconsommation et d’autoproduction peuvent être définis de manière plus ou moins flous.

Nous allons donc vous donner maintenant une explication simple  :

liste élément #1 Le taux d’autoconsommation correspond à la part de l’énergie que vous consommez réellement.

Si vous produisez 100 et que vous consommez 80. Votre taux d’autoconsommation est de 80% (ce qui est au passage très bien). Cela signifie également que vous injectez 20 sur le réseau.

liste élément #1 Le taux d’autoproduction correspond à la part de la consommation électrique de votre habitation assurée par vos panneaux solaires.

Reprenons l’exemple ci-dessus :

Vous consommez donc 80.

Cela dit, votre consommation totale d’électricité est de 200.

Votre taux d’autoproduction est donc de (80/200) 40%.

Vous réduisez donc vos factures d’électricité de 40%. Autrement dit, cela signifie que vous subvenez à 40% de vos besoins en électricité.

 

 

Comment faire augmenter ce taux d’autoproduction ?


Plusieurs pistes :

  • Consommez plus en journée afin faire passer votre taux d’autoconsommation de 80 à 95 par exemple. Pour cela, vous pouvez changer vos habitudes ou opter pour de la domotique qui optimisera automatiquement votre consommation ;
  • Ajoutez une batterie à votre installation pour couvrir une partie de vos besoins en électricité la nuit ;
  • Réduisez votre consommation en investissant dans un ballon thermodynamique, un chauffage solaire ou dans un électroménager moins énergivore.

 

CHAPITRE 3 :

Prix installation panneaux solaires autoconsommation 2018

Quel prix pour une installation photovoltaïque en autoconsommation ?

 Autoconsommation sans batterie


Si vous avez lu notre nouveau guide sur les prix des panneaux solaires en 2018, vous savez qu’il est complexe de donner un prix moyen.

En effet, il existe de multiples variables pouvant influencer le prix de l’installation solaire telles que : le type de couverture, la hauteur de votre logement ou encore la distance entre votre compteur électrique et votre habitation…

Cela dit, nous pouvons vous donner des ordres de grandeur de prix pour des panneaux solaires en autoconsommation.

Pour une installation en autoconsommation avec vente du surplus, en surimposition, sur une maison de plain-pied, avec des tuiles mécaniques et réalisée par nos installateurs (TTC et raccordement inclus) comptez :

  • 8 500 € pour une installation de 3 kWc,
  • 14 000 € pour une installation de 6 kWc,
  • 19 500 € pour une installation de 9 kWc.

 

6 kWc panneaux solaires autoconsommation vente surplus

Attention : la prime à l’autoconsommation n’a pas été déduite dans les prix annoncés ci-dessus.

Si nous déduisons la prime, comptez alors moins de :

  • 7 500€ pour une installation de 3 kWc,
  • 13 000€ pour une installation de 6 kWc,
  • 17 500€ pour une installation de 9 kWc.

 

Kit d’autoconsommation ou installation par un professionnel ?


Vous le savez, nous le savons : un kit solaire d’autoconsommation est moins cher qu’une installation faite par un professionnel.

Il est vrai que le plug and play est séduisant.

Du coup, installer des panneaux solaires ou un kit solaire autoconsommation soi-même est-il faisable ?

La réponse est oui.

Il existe différents PDF et notices sur Internet dont nous ne vous garantissons pas la qualité.

Il faut toutefois garder en mémoire plusieurs choses afin de bien faire votre choix :

liste élément #1 Si vous optez pour un kit d’autoconsommation, vous ne pourrez pas revendre votre surplus à EDF.

liste élément #2 Vous ne bénéficierez pas non plus de la prime à l’autoconsommation.

liste élément #3 Si vous décidez d’installer vous-même vos panneaux solaires, n’oubliez pas que vous remettez en cause l’intégrité de votre toit et risquez donc des problèmes d’isolation. Ne vous lancez pas si vous n’êtes pas un bricoleur ou une bricoleuse confirmé(e) !

liste élément #4 Enfin, votre assurance ne vous couvrira pas contre les sinistres engendrés par un kit solaire que vous aurez installé vous-même.

 

 Autoconsommation avec système de stockage


Associer une ou plusieurs batteries à votre installation photovoltaïque, comme le powerwall de Tesla par exemple, permet de stocker l’électricité non consommée avant de la revendre à EDF OA.

Les batteries se chargent durant la journée et peuvent alimenter en électricité votre logement la nuit par exemple.

Pourquoi investir dans une batterie ?

  • Vous souhaitez moins dépendre du réseau

Produire et consommer son électricité en direct, c’est bien.

Pouvoir la stocker et continuer à la consommer plus tard, c’est mieux.

Votre surplus de production est stocké dans votre batterie et peut ainsi répondre à vos besoins en énergie la nuit ou les jours suivants.

Ajouter une batterie à vos panneaux solaires vous permet donc de réduire votre dépendance vis-à-vis du réseau.

En effet, vous n’êtes plus impacté(e) par les coupures d’électricité faisant suite à un problème sur le réseau. Vos panneaux solaires et votre batterie assurent l’alimentation de votre habitation en électricité verte.

3 kWc panneaux solaires intégrés au bâti sur maison individuelle

 

  • Vous habitez dans un site isolé

Les sites isolés sont des zones non reliées au réseau public de distribution d’électricité.

Pourquoi ?

Car il serait trop coûteux, ou trop complexe techniquement, d’étendre le réseau jusqu’à eux.

Dans ce cas, investir dans des panneaux solaires et des batteries peut être une bonne solution pour assurer une indépendance énergétique.

Il vous faudra cependant optimiser au maximum votre consommation et potentiellement investir dans des sources d’énergies alternatives supplémentaires telles que les éoliennes par exemple.

 

  • Installation en vente totale avec fin du contrat EDF AO

Si vous avez opté pour une installation photovoltaïque avec rachat de la totalité de votre production par EDF OA (obligation d’achat), votre contrat de vente dure 20 ans.

Au terme de votre contrat, vous pouvez naturellement passer à l’autoconsommation.

Il vous suffit d’équiper votre système photovoltaïque de batteries, afin de stocker l’électricité non consommée.

 

Quel coût pour une batterie ?

 

Pour une batterie Lithium-Ion de la marque LG, comptez :

  • Moins de 3 000€ pour 3,3 kWh ;
  • Moins de 4 500€ pour 6,5 kWh ;
  • Moins de 6 000€ pour 10 kWh.

 

 

Stocker l’électricité sous forme de chaleur


Une autre forme de stockage pour votre électricité est possible. Vous pouvez en effet stocker votre électricité sous forme d’eau chaude !

C’est possible grâce à l’ajout d’un « optimiseur d’autoconsommation » aussi appelé « Watt Water ».

Comment cela fonctionne exactement ?

Cet optimiseur suit en temps réel la production et la consommation de l’électricité provenant de vos panneaux solaires.

S’il détecte qu’il est possible d’injecter de l’énergie sur le réseau, il la dévie tout d’abord vers votre réservoir d’eau chaude.

Résultat ? Vous vous assurez qu’aucune puissance additionnelle n’est importée pour alimenter le cumulus et faites donc plus d’économies.

En d’autres termes, le Watt Water permet effectivement de stocker l’énergie solaire dans le cumulus pour produire de l’eau chaude.

Ce type de système complète parfaitement une installation en autoconsommation avec revente du surplus.

Comptez environ 1 000€ pour ajouter cet optimiseur à vos panneaux solaires.

 

salle de bain eau sanitaire chauffée par panneau solaire autoconsommation

 

 

CHAPITRE 4 :

Aides primes crédit d'impôt panneaux solaires autoconsommation avec vente du surplus 2018

Aides pour l’autoconsommation en 2018

Fin du crédit d’impôt pour le photovoltaïque


Le crédit d’impôt pour le photovoltaïque n’est plus.

Il nous a quittés en 2014.

L’État estimait en effet que le tarif d’achat de l’électricité par EDF OA était une incitation suffisante.

Rassurez-vous le crédit d’impôt nouveau est arrivé.

Celui-ci est valable pour les systèmes de gestion de la production et de la consommation.

 

CITE 2018 pour la domotique


La domotique permet une meilleure gestion de votre consommation à travers des programmateurs de chauffages, des éclairages automatiques et le lancement de votre machine à laver par

Domotique My Light Systems panneaux solaires autoconsommation
Solution My light Systems

exemple.

Si vous êtes fan(e) de technologie, d’Apps et que surtout, vous souhaitez faire davantage d’économies, la domotique est faite pour vous.

Vous pourrez suivre à chaque instant la production de votre centrale solaire, contrôler votre consommation, réguler et contrôler votre chauffage.

La domotique, lorsqu’elle permet effectivement de réguler et contrôler votre chauffage, est éligible au CITE à hauteur de 30% du montant du système.

 

 

Prime à l’autoconsommation


Nous parlions au début de ce guide de la volonté de l’État d’accélérer la pose de panneaux solaires en autoconsommation.

Nous allons maintenant traiter cette nouvelle incitation en détail.

L’État accorde en effet une aide financière pour les particuliers et professionnels qui souhaitent consommer leur propre électricité.

 

Le montant de la prime est de :

Puissance de l’installation en kWc Montant de la prime par kWc installé en €
< 3 380
] 3 à 9] 290
] 9 à 36] 190
] 36 à 100] 90

 

3 conditions simples pour obtenir la prime

 

Les panneaux solaires doivent :

 

  • Être installés de manière parallèle à votre toiture ;

Ou

  • Être Installés sur une toiture plate ;

Ou

  • Remplir une fonction d’allège, de bardage, de brise-soleil, de garde-corps, d’ombrière, de pergolas ou de mur-rideau.

 

Vous devez opter pour l’autoconsommation avec vente du surplus.

 

L’installation doit-être réalisée par un installateur certifié RGE.

 

 

CHAPITRE 5 :

Autoconsommation sans revente du surplus sans raccordement

Autoconsommation sans revente à EDF


Vous ne souhaitez pas raccorder votre installation au réseau ENEDIS ?

On parle alors d’autoconsommation totale. 

En cas de production d’excédent (ce qui sera sûrement le cas si vous optez pour une installation de plus de 1kWc sans solution de stockage), celui-ci sera envoyée gratuitement sur le réseau en utilisant le raccordement de votre habitation.

Précisons que dans ce cas précis, vous ne payez pas le TURPE (Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité) mais vous ne pourrez pas obtenir la prime à l’investissement.

Attention toutefois, vous ne pourrez pas faire une installation très puissante (d’une puissance supérieure à  3 kWc) si vous optez pour l’autoconsommation totale car vous risqueriez de faire griller le réseau !

 

 

CHAPITRE 6 :

Alternative panneaux solaires autoconsommation vente totale production

Quelles sont les alternatives à l’autoconsommation ?


L’autoconsommation n’est pas la seule possibilité qui est offerte par le photovoltaïque.

Avec des taux de rentabilité pouvant atteindre 10%, la vente de votre production demeure une option attractive.

En choisissant cette option, vous signez un contrat avec EDF qui s’engage à acheter votre production à un prix bonifié, connu au moment de la signature et fixe pendant 20 ans.

Au premier trimestre 2018, ce montant est de :

 

Puissance de l’installation (en KwC) Tarif d’achat en kWh en intégration au bâti (€) Tarif d’achat en kWh en surimposition (€)
< 3 0.2047 0.1822
] 3 à 9 ] 0.1774 0.1549
] 9 à 36 ] 0.1207 0.1207
] 36 à 100 ] 0.1112 0.1112

 

Autre avantage : la vente de votre électricité permet, dans une certaine mesure, de consommer votre production.

Vous allez comprendre.

panneaux solaires 9 kWc vente totale

En effet, les électrons se déplacent toujours vers le point de demande le plus proche.

De ce fait, si vous utilisez votre machine à laver pendant que vos panneaux photovoltaïques produisent, votre énergie alimentera en priorité votre machine.

Lorsque vous pensez simplement revendre votre production d’électricité à EDF, vous la consommez déjà.

Ce n’est juste pas « officiel ».

L’autoconsommation est un procédé qui fonctionne depuis le tout début du photovoltaïque.

Les installations solaires et les kits d’autoconsommation sont en fait une simple démocratisation de cette nouvelle forme de consommation libre.

Enfin, précisons que le reste de votre production sera ensuite envoyée vers votre voisinage.

Vous devenez donc en quelque sorte le producteur d’énergie verte de votre quartier.

 

 

C’est la fin de notre guide sur les panneaux solaires et kits autoconsommation. Laissez-nous un commentaire si vous avez apprécié ou si vous avez une question. Nous serions heureux de vous répondre.


 

Voici d’autres articles pouvant vous intéresser :

 

 

 

Autoconsommation Panneau Solaire | Le guide de référence (2018)
5 (100%) 5 votes